Sciences humaines & sociales

  • Révolution française et christianisme : l'exemple du Réseau Chaffoy en Franche-Comté (1794-1797) Nouv.

    La Révolution française n'a guère prisé la soutane et Dieu n'y a pas reconnu les siens. Entre un Peuple souverain et une Église toute-puissante, le conflit était programmé, pour la plus grande satisfaction de ceux qui voulaient en découdre pour la gloire de la République ou pour celle de Dieu. Après une recherche de longue haleine menée sans a priori, mais avec autant de passion que de détermination, les deux auteurs signent ici un ouvrage qui met au jour des faits négligés dans les terribles luttes qui ont marqué l'histoire de France à la toute fin du XVIIIe siècle.
    Le livre appréhende ce bouleversement à la fois dévastateur et inventif dans cette zone de contacts extraordinairement productive que fut la frontière franco-suisse. Les auteurs ont traité cette question par le biais original des activités secrètes et subversives déployées par le réseau religieux contre-révolutionnaire des frères Chaffoy, dont les ramifications se sont étendues dans le Grand-Est de la France, à commencer par la Franche- Comté, jusqu'en Suisse.

  • Caligula

    Pierre Renucci

    • Infolio
    • 11 Octobre 2007

    Peu d'hommes ont laissé dans la mémoire une trace aussi sulfureuse que Caligula. Cruel, arbitraire, pervers, il aurait commis tous les crimes. C'est oublier que son histoire n'a été contée que par ses ennemis, et que leurs récits, toujours à charge, doivent systématiquement être passés au crible de la critique. L'histoire de Caligula est d'abord celle d'une tentative pour instaurer une monarchie à la mode orientale, et de l'échec de cette tentative. De ces pages ressort le portrait d'un homme dont les décisions et les actes reflètent largement les problèmes et les difficultés de son époque. Non celui d'un monstre, mais celui d'un homme aux prises avec la monstruosité du pouvoir. Sans chercher à réhabiliter un personnage qui conservera toujours une grande part de mystère, l' auteur en propose un portrait nuancé, débarrassé de la légende noire.
    Une biographie qui se lit comme un roman.

    Pierre Renucci est l'auteur d'une thèse d'histoire du droit et des institutions sur Les idées politiques et le gouvernement de l'empereur Julien éditée chez Latomus (2000). Il a publié Auguste, le révolutionnaire (La Boutique de l'Histoire, 2003) et Tibère, l'empereur malgré lui (Mare & Martin, 2005).

  • Inscrit dans la série proposée par le Laboratoire d'excellence Futurs Urbains, cet ouvrage consacré à la justice environnementale croise les analyses de Lydie Laigle et Sophie Moreau sur la circulation et l'appropriation de cette notion dans des cadres géographiques variés : États-Unis, France, Madagascar. À travers ses différentes interprétations, la justice environnementale interroge le devenir des relations des sociétés à l'environnement dans un contexte de crise environnementale et de globalisation. Elle pose la question des inégalités sociales face à l'environnement et du rôle joué par les institutions et les mobilisations citoyennes dans la reconnaissance des injustices vis-àvis des détériorations environnementales. Ce livre explore les défis démocratiques soulevés par ces injustices.

  • Dans la plupart des pays occidentaux, le dimanche est institué jour de repos hebdomadaire, c'est aussi le «Jour du Seigneur» pour les Chrétiens. Dans le reste du monde, d'autres jours sont réservés aux cultes et seules certaines administrations et institutions pratiquent le repos dominical.
    Le dimanche s'affirme comme un singulier pluriel!
    Cet ouvrage collectif décrit et analyse les activités urbaines qui se déroulent le dimanche, il rend compte des évolutions juridiques en cours, des représentations collectives attachées à la rythmique hebdomadaire ponctuée par ce jour pas encore comme les autres...
    Avec la question du dimanche se pose celle de l'accord entre les rythmes sociaux et individuels. Comment concilier désir personnel et horaires collectifs? Aussi ne s'agit-il pas seulement du repos, mais des rituels d'une société. En cela la quête du dimanche revêt la dimension d'une écologie temporelle...

    Sous la direction de Nathalie Lemarchand, Sandra Mallet et Thierry Paquot.

  • Cet ouvrage retrace l'histoire du « mouvement de libération » russe, entendu comme le regroupement des différents types de contestations du pouvoir autocratique, des révoltes populaires qui jalonnèrent l'histoire des XVIIe et XVIIIe siècles aux révolutions de 1905 et 1917, en passant par l'émergence au XIXe siècle d'une critique de l'ordre social et politique et par l'histoire du mouvement révolutionnaire proprement dit.
    Ce récit montre que, contrairement au schéma imposé par les historiens du XXe siècle, les mouvements qui ont agité la Russie étaient faits de tendances extrêmement diverses et ne tendaient pas inéluctablement vers la révolution d'octobre 1917. Un livre érudit qui se lit comme un roman.

    Sur commande
  • Depuis les travaux de Freud, l'intérêt de la psychanalyse pour la création artistique est constant: c'est dans ce contexte que la rencontre entre psychanalyse et Art Brut est présentée dans cet ouvrage.
    Il réunit les contributions croisées de l'Art Brut et de la psychanalyse en appui sur l'explicitation d'une démarche de rencontre sensible de l'oeuvre de création. Ceci à partir d'un parcours qui conduit successivement à aborder le nouage des relations entre psychopathologie et Art Brut, la présentation des trois principales formes de travail psychique (travail du deuil, travail du rêve, travail du jeu) afin d'éclairer le processus créateur, et, enfin, la présentation de quelques auteurs d'Art Brut ainsi que de leurs oeuvres, à partir de la position du «regardeur» chère à Marcel Duchamp.

  • Au cours d'un périple d'un an, en 1961-1962, les auteurs ont parcouru le Moyen-
    Orient afin d'y étudier les édifices militaires, religieux et civils édifiés
    par les Croisés entre le 11e et le 13e siècle. Ces impressionnants vestiges ont
    été systématiquement photographiés et étudiés par les deux voyageurs en Turquie
    méridionale, Syrie, Jordanie, Israël, au Liban et à Chypre. Les clichés, d'une
    très grande qualité, ont été pris en noir et blanc au moyen d'une chambre moyen
    format et complétés ultérieurement en couleur. Outre leur intérêt archéologique
    et artistique, qui est considérable, ils présentent des monuments qui ne sont
    plus accessibles aujourd'hui, se trouvant dans des zones militaires, ayant été
    détruits durant le conflit israélo-arabe ou ayant été sacrifiés à
    /> l'urbanisation. Le texte, organisé de manière thématique, propose un récit de
    la redécouverte des Etats latins par les voyageurs, un rappel historique,
    l'analyse d'un spécialiste de la guerre, un compte-rendu archéologique. Il
    offre enfin et surtout une description systématique des forteresses franques
    (phases constructives, histoire, état actuel). SOMMAIRE : Chapitre I :
    Formation de l'idée de croisade Chapitre II : Voyageurs et archéologues à la
    découverte des forteresses croisées Chapitre III : Guerriers, batailles,
    chevauchées et sièges Chapitre IV : Logistique des croisades Chapitre V :
    Construction du château, matériaux, typologie, évolution, influences, etc
    Chapitre VI : Situation stratégique et emplacement des châteaux croisés
    Chapitre VII : L'architecture militaire des croisés Chapitre VIII : Chronologie
    des croisades Bibliographie AUTEURS : Jean-Jacques Langendorf Né en 1938.
    Maître de recherche à l'Institut de stratégie comparée, Paris Sorbonne, chargé
    de conférences au C.I.D. (Centre interarmées de défense, ancienne Ecole de
    Guerre) et Président de l'Institut de tactique comparée de Vienne-Postdam. Il
    est l'auteur de nombreux ouvrages et études d'histoire, ainsi que de nombreux
    essais, nouvelles et romans dont la plupart sont traduits en plusieurs langues.
    Il a vécu plusieurs années en Afrique du Nord et au Proche Orient. Il vit
    actuellement en Autriche près de Vienne. Gérard Zimmermann Né en 1937, il
    travaille à l'Institut d'histoire de l'art du Moyen Age de Genève et participe
    à des fouilles archéologiques à Genève et au Soudan. En 1969 il fonde, avec sa
    femme, le Centre de Documentation du Monde Oriental et entreprend des campagnes
    photographiques au Proche Orient. Par la suite il se recentre sur l'Europe et
    la Suisse en poursuivant le développement d'importantes archives
    photographiques et documentaires.

    Sur commande
  • Le Poisson-Scorpion de Nicolas Bouvier est bien plus qu'un récit de voyage. C'est un conte fantastique et un récit autobiographique autour de la dépression d'un voyageur arrivé au bout de sa route. Et cette impasse a pour lieu une île : Sri Lanka. Le Poisson-Scorpion tente de donner un sens à une telle expérience. Nicolas Bouvier engage ses lecteurs à s'interroger sur un genre littéraire, dont il renouvelle les frontières : le récit de voyage - ici, un voyage immobile. C'est d'abord à une expérience humaine qu'il nous convie. Dans cette expérience de " disparition " où l'écrivain voyageur fait face à ses propres démons et à l'ombre de sa mort, Bouvier nous rappelle la nécessité d'apprendre à écouter le monde.

    Ce livre s'insère dans une collection d'ouvrages au format et au prix poche destinés à faire connaître à un large public le patrimoine littéraire francophone. Sans jargon, ils prolongent le plaisir de lire les livres que l'on a admirés et aimés.

  • Voici 33 regards singuliers, chacun explorant à sa manière et selon sa spécificité un domaine de réflexions et de pratiques inclus dans le champ étendu de l'art et de la thérapie. Praticiens, théoriciens, artistes, philosophes et formateurs sont réunis dans cet ouvrage afin d'ouvrir ensemble une large fenêtre sur le paysage de l'art-thérapie. Les articles sont réunis selon quatre thématiques qui donnent la possibilité au lecteur de choisir son angle de vue selon ses priorités. La première partie «Quand l'art éclaire l'art-thérapie» montre comment l'art peut être source d'inspiration pour des praticiens de la relation d'aide; la seconde «Des médiations à l'oeuvre» explicite les enjeux des diverses et originales médiations artistiques dans le déroulement d'un accompagnement thérapeutique; la troisième «De dispositifs en processus» développe des réflexions théoriques quant aux processus individuels et de groupe, et la quatrième « De filiations en transmissions» aborde un certain nombre de fondements éthiques, philosophiques, politiques et mythologiques qui nourrissent la pensée professionnelle. Partager revient à mettre en commun divers héritages, participer à l'évolution de la recherche et des pratiques. Dans ce sens, il fallait au moins être 33.

    Sous la direction de Dea Evêquoz-Wälti et Phyllis Wieringa.

    Sur commande
  • Le monde rural en général - et les campagnes de la Gaule romaine en particulier - a longtemps été le parent pauvre de l'histoire antique. Toutefois, il ne peut y avoir de cités prospères sans un arrière-pays lui aussi florissant et bien organisé. Il ne faut jamais oublier que la civilisation romaine possède un caractère foncièrement rustique.
    C'est tout l'enjeu de cet ouvrage. La société Archeodunum a décidé de contribuer, à sa manière, sous la forme d'une publication scientifique, à l'enrichissement de nos connaissances du monde rural gallo-romain en publiant une série d'études concernant les fouilles qu'elle a menées au cours de ces 10 dernières années en milieu rural.

    Introduction: Alain Ferdière. Articles: Maxence Segard, Jérôme Grasso, Bastien Julita, François Menna, Julien Collombet, Yannick Teyssonneyre, Julien Bruyère, Hatem Djerbi, Bertrand Bonaventure, David Baldassari, Damien Tourgon.

    Sur commande
  • Fils aîné du greffier du conseil de guerre de l'armée française occupant la Sarre, Roger-Henri Guerrand est né à Sarrebrück le 6 juillet 1923: la conscience de cet ancrage européen ne l'a jamais quitté. Après une scolarité secondaire marquée par une révolte permanente contre ses maîtres, il affrontera l'enseignement supérieur donné à Paris (Sorbonne, Institut d'Art et d'Archéologie, Ecole pratique des Haute Etudes) avec le même esprit de contestation.

    Très tôt attiré dans la mouvance de l'anthropologue Paul-Henry Chombart de Lauwe, par l'investigation de tous les aspects de la vie quotidienne, il se consacrera rapidement à l'histoire du logement populaire: les étudiants-architectes de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris - qui préparent dès 1967 le mouvement de l'année suivante - l'accueilleront parmi leurs nouveaux «intercesseurs».

  • Les textes de David Lowenthal réunis dans cet ouvrage explorent divers registres paysagers sur le mode de l'essai historique et géographique. La domestication de la nature sauvage par l'homme y est analysée en fonction d'options révélatrices d'identités culturelles distinctes. Ainsi, les écarts entre Ancien et Nouveau Mondes suivent-ils des pistes inspirées par l'esprit du lieu, mais aussi dictées par les traditions locales respectives. Le paysage est donc aménagé et interprété selon tout un spectre de significations et de valeurs reconnues par l'auteur, qui a voyagé à travers le monde entier et débusqué les retentissements des sites visités.

  • Cet ouvrage inaugure une nouvelle collection qui présente des textes scientifiques à propos d'oeuvres de la Collection de l'Art Brut. L'objectif est de publier des études, des recherches menées par des spécialistes tels qu'historiens de l'art, linguistes ou psychanalystes.
    Plongez dans la langue de Samuel Daiber (1901-1983), et savourez ses néologismes tels que « paroler », « ma voixadée », « c'est Effrayantadique » ou « Ecrivainer ». Enfermé dans un asile psychiatrique en Suisse durant la seconde partie de sa vie, cet homme qui - comme Antonin Artaud le dit pour luimême, avoue avoir perdu en partie la connaissance des mots - a inventé son langage personnel dans de nombreuses lettres manuscrites.
    Aux frontières de la linguistique et de la psychanalyse, l'étude de Vincent Capt décrit et interprète l'aventure singulière d'une langue en train d'éclater en morceaux. En fréquentant les marges propres au discours psychotique, elle propose d'entrer dans un univers qui joue sans cesse sur l'univocité du sens et qui dit autant la plainte douloureuse, la dénégation du réel que la création salvatrice.

    Un monde des mots, de montages verbaux, fascinant comme tous les univers borderline.

  • Le Haut Moyen Âge, c'est quand? Où habitaient les gens? Quelle langue parlaient-ils? etc.
    Cet ouvrage accessible à tous, écrit dans un langage clair, sans terminologie compliquée ni jargon scientifique, nous permet de plonger dans cette période fascinante. Il est divisé en sept chapitres qui comprennent chacun un texte principal, éventuellement complété par des encadrés sur des thèmes particuliers. Des textes plus courts, appelés «Sous la loupe», présentant des sites ou des découvertes particulières, auxquels il est possible de faire référence tout au long de l'ouvrage, terminent chacun des chapitres. Tous les textes sont rédigés par des spécialistes: archéologues, historiens, historiens de l'art, géologues, numismates etc. Comme dans l'ouvrage Des Alpes au Léman, des images mettant en scène les objets et les personnages évoqués dans les textes viennent compléter l'ouvrage.

    Sous la direction de Justin Favrod et Lucie Steiner.

    Sur commande
  • On ne peut plus parler des rapports entre les civilisations sans que ne soit évoquée l'espagne médiévale.
    Entre idéalisation et ignorance, ce moment clé des relations entre orient et occident fait l'objet de sollicitations incessantes. en un exposé informé et concis, angelo hiisler fait le point des connaissances actuelles sur cette histoire complexe. il montre ce que furent les rapports entre des populations et des confessions profondément étrangères les unes aux autres, en politique comme en art, en théologie comme dans la vie de tous les jours.
    A travers l'histoire de al-andalus et de la reconquista, il montre comment se fit et se défit un modus vivendi qui, tous comptes faits, relevait moins du miracle que de l'intérêt bien compris des parties en présence.

  • L'étude du goût musical a rarement été appliquée aux musiques de tradition orale. Ce numéro aborde cette question non pas sous l'angle philosophique ou sociologique, mais d'un point de vue spécifiquement ethnomusicologique. Il s'agit de montrer comment des musiciens de sociétés variées, expriment et manifestent leurs goûts sur la musique qu'ils pratiquent, en fonction de leurs champs d'expérience.

    A partir de l'hypothèse qu'il existe partout une conception du « bien chanter » et du « bien jouer » qui sous-tend les divers savoir-faire musicaux, ce volume aborde les critères du goût musical selon plusieurs méthodes, notamment par l'analyse du vocabulaire des jugements de goût et celle des modalités d'exécution, le tout en relation aux contextes et aux systèmes de pensée locaux. Ce dossier s'attache ainsi à décrire les conceptions vernaculaires du goût musical afin d'explorer le champ des valeurs qu'il manifeste et dont il témoigne.

  • Cet ouvrage de sociologie, loin de la nier, explique l'évolution des violences juvéniles d'aujourd'hui.
    L'enquête démontre en premier lieu que la socialisation des jeunes est plus indifférente que jadis au pouvoir de transmission des institutions traditionnelles (école, famille, religion, etc). Mais, si en matière d'éducation la jeunesse s'est effectivement libérée d'anciens carcans plus verticaux, les rigidités de naguère ont fait place à des logiques "adocentriques" tout aussi contraignantes. Au concours d'un certain nombre de facteurs historiques, les jeunes se sont ainsi trouvés en situation non seulement de se construire mais aussi, dans bien des cas, de s'enfermer voire de s'aliéner dans une sorte d'insularité juvénile qui justifie l'appellation de "microcosme".
    Décrire les nouveaux codes configurant les cultures adolescentes équivaut à faire une entrée fracassante dans l'univers scolaire. Par l'intermédiaire de nombreux "portraits sociologiques", et autres analyses statistiques, le chercheur fait voir en effet les difficultés, insolubles pour l'heure, auxquelles enseignants et élèves sont sommés de faire face. Cette étude qui combine cohérence théorique et ampleur du matériau empirique ne devrait pas laisser indifférents tous ceux qui, eu égard à la jeunesse, se trouvent en première ligne.

    Sur commande
  • L'importance symbolique de la nourriture. La première partie est centrée sur l'imbrication de l'alimentation et du social au travers de l'exemple de l'allaitement, capable d'engendrer de la parenté et de créer des liens privilégiés entre des personnes biologiquement non apparentées.
    La deuxième réunit des études sur l'expression de la sensibilité gastronomique dans la littérature moderne, à la recherche d'une jouissance tant gustative que littéraire, tandis que la troisième explore différentes formes de convivialité, parfois détournées, où la consommation de nourriture sort des normes, du cannibalisme biblique au végétarisme. Des extraits d'oeuvres méconnues complètent le volume, ainsi que deux bibliographies sur le thème des nourrices et de la nourriture au Moyen Age.

    Sur commande
  • La lettre de Rousseau à l'archevêque Christophe de Beaumont, archevêque de Paris et grand pourfendeur des jansénistes, est une réponse au " mandement " de ce dernier condamnant l'Emile. La lettre de Rousseau est un plaidoyer en faveur de la liberté religieuse, et à ce titre un moment clé dans l'histoire des Lumières.

  • La Trilogie des jumeaux d'Agota Kristof raconte l'histoire des frères Claus et Lucas qui font l'apprentissage de la survie et de l'endurcissement dans un pays ravagé par la guerre.
    Depuis l'enfance jusqu'à l'âge adulte, ce parcours en trois volets (Le Grand Cahier, La Preuve, Le troisième mensonge) est marqué par la séparation, la division de l'Europe à l'époque du rideau de fer, l'identité incertaine, la mélancolie et la maladie de l'écriture. Le succès des trois romans de l'écrivaine d'origine hongroise exilée en Suisse est dû à cette écriture blanche si particulière, dépourvue de tout pathétique.
    Une oeuvre qui interroge fortement le pouvoir de la fiction et notre responsabilité face à la mémoire du passé.

  • Ce petit livre invite à mieux connaître l'actualité politique de l'Afrique du
    Sud. Après une longue histoire heurtée et dramatique - colonisation puis
    apartheid -, ce pays s'est ouvert depuis 1994 à la démocratie. À travers
    l'analyse de la vie politique mais aussi d'une évolution socio-économique
    contrastée sur laquelle le poids historique pèse encore, l'ouvrage fait
    comprendre comment le long chemin vers la démocratie à vu se succéder le temps
    de la transition, le temps de l'espoir, le temps des incertitudes, enfin celui
    des ruptures, qui ouvre peut-être une nouvelle ère de démocratie et de justice
    sociales. SOMMAIRE : Introduction générale : La terre et le peuplement 
    Chapitre I Une brève histoire politique : colonisations, apartheid et
    résistances - La double colonisation européenne : le contrôle du territoire -
    L'ère de l'apartheid : contenus et résistances Chapitre II Une transition
    politique réussie - Le temps des négociations - Le temps de la
    démocratisation : élections et constitution transitoire Chapitre III La
    nouvelle Afrique du Sud démocratique : le temps de l'espoir - Un nouvel Etat
    (de droit) constitutionnel - La réconciliation, un processus inabouti Chapitre
    IV Le temps des incertitudes : la démocratie au temps de Thabo Mbeki - Un
    régime politique stabilisé - Une politique socio-économique décevante: la
    démocratie sociale inachevée - Des pratiques politiques ambiguës Chapitre V
    Epilogue provisoire sur le long chemin de la démocratie : le temps des
    inflexions ? - La conférence de Polokwane et ses conséquences - L'élection de
    Jacob Zuma : inflexion ou rupture ? AUTEUR : Auteur de plusieurs ouvrages et
    articles sur l'Afrique du Sud et spécialiste des institutions politiques,
    Raphaël Porteilla est maître de conférence en Science politique à l'Université
    de Bourgogne et membre du Centre de Recherche en Droit et Science Politique
    (Dijon).

    Sur commande
  • Un ouvrage sur une collection aujourd'hui dispersée, donc à jamais unique. Sous la trivialité
    apparente du sujet, le lecteur découvre un extraordinaire univers esthétique.
    Hommage à Manfred Klauda, qui avait réuni environ 6000 vases de nuit de toute l'Europe et les
    avait exposés dans son Zentrum für Aussergewöhnliche Museum (aujourd'hui fermé), cet ouvrage
    a l'ambition d'exhiber quelques vases de nuit de faïence et de porcelaine mais aussi d'étain, d'or et
    d'argent. Véritables chefs -d'oeuvre et témoins des anciens âges, ces vases, souvent ornés de
    peintures raffinées, magnifient les fonctions essentielles de l'humanité.

  • La mixité

    Corinne Chaponnière

    Vivre ensemble ou séparés, établir des rapports de collaboration ou de sujétion, jouer des rôles complémentaires ou parallèles : nos sociétés règlent de manière variable la question des relations entre les hommes et les femmes.
    Ce livre propose une synthèse des avancées et des reculs de la mixité depuis la Renaissance. Il examine ka manière dont elle s'inscrit dans la société, l'éducation, le travail et la politique, à travers des expériences pionnières, des progrès et des régressions. L'ouvrage montre comment la mixité s'articule sur une série de valeurs qui lui sont proches : l'égalité, la liberté, la laïcité et la civilité.

    Sur commande
empty