Arts et spectacles

  • Installée dans "le coude du fleuve Rouge", Hà Nôi compte parmi les plus anciennes capitales d'Asie du Sud-Est. Au fil des siècles, la ville s'est constituée sur un dense substrat de villages. Avec l'ouverture économique des années 1980, Hà Nôi rencontre de nombreux blocages pour s'étendre : l'absence d'un réel marché foncier, des densités très élevées, une politique d'autosuffisance alimentaire qui limite les expropriations et la contrainte hydraulique de ce delta très vulnérable.

    Depuis le début du nouveau millénaire, le changement de vitesse opéré par l'État et les promoteurs immobiliers dans la construction et la planification de la province-capitale pose le problème de l'intégration des villages qui s'urbanisent in situ, du maintien d'une ceinture verte et de la protection contre les inondations. La fusion ville-campagne, qui a toujours fait la spécificité du delta du fleuve Rouge, semble remise en cause.

    A partir d'un riche corpus de cartes et d'études de terrain, cet ouvrage collectif montre comment l'urbanisation au ras des terroirs est confrontée à l'urbanisation "par le haut", la métropolisation. Combinant les approches disciplinaires à plusieurs échelles spatiales et sociales dans une perspective dynamique, il permet de mesurer l'impact des grands projets de développement urbain sur la vie des villages intégrés dans la fabrique de la ville, et de replacer la strate villageoise périurbaine comme acteur à part entière de la diversité socio-démographique de cette métropole en formation.

    Sur commande
  • Cet ouvrage trilingue (espagnol/anglais/français) présente un échantillon représentatif des pétroglyphes dispersés sur le versant occidental des Andes péruviennes. Vingt et un sites, distribués entre frontières avec l'Equateur et le Chili, ont été sélectionnés en raison de leur importance ou de leur originalité, dans le but d'offrir la plus grande diversité tant des images que des paysages dans lesquels s'inscrivent les roches gravées de la côte péruvienne.

    Sur commande
  • Des sommets andins à la forêt amazonienne et jusqu'aux Galápagos, l'Équateur, zone de forte biodiversité mondiale, abrite une faune et une flore uniques au monde.

    Les photos exceptionnelles présentées dans cet ouvrage en témoignent : les portraits sur le vif d'un condor ou d'un tapir des Andes, d'un renard remontant la pente enneigée d'un volcan, d'un iguane marin sur la plage ou encore d'une orchidée dans la forêt de nuages sont autant d'instants magiques capturés au coeur des écosystèmes.

    Face à la beauté saisissante de ces images, le lecteur, guidé par un texte accessible à tous et fondé sur une profonde connaissance scientifique, est amené à mieux comprendre le pourquoi d'une telle diversité et la multiplicité des interactions à l'origine du fonctionnement des écosystèmes.

    Mieux comprendre pour mieux protéger : en utilisant la photographie comme un véritable appât visuel, Natura Maxima est un formidable livre éducatif au service de la biodiversité !

    Sur commande
  • Cinéma Diana rue El Elfi Bey qu'ils ont échangé leur premier baiser, et dans le studio Vart de la rue Emad El Dine qu'ils ont posé pour leur photo de mariage. Moi, j'ai vu le jour dans la maison de ma grande mère à Abdine, à quelques pas du palais royal construit en 1865.
    C'est par ces mots que Galila El Kadi introduit cet ouvrage où l'approche scientifique s'enrichit de ses souvenirs qui croisent aussi d'autres regards sur l'espace central du Caire.
    Central, il l'est à plusieurs titres : centre de la capitale d'un pays qui regroupe le quart des Arabes, centre d'une des dix plus grandes métropoles du monde et coeur battant du monde arabe. La question de la centralité de l'Egypte est abordée d'emblée afin de replacer le poids de sa métropole au niveau de son influence dans le monde et dans les pays arabes.
    Sa relative éclipse se reflète sur son centre d'affaires moderne mis en place en 1798 et fortement dégradé à l'heure actuelle. Cette décadence attribuée par l'auteur au nomadisme des activités de commandement et des classes aisées est pertinemment analysée à la lumière de multiples facteurs tant internes qu'externes, de nature politique, économique, culturelle et sociale. La configuration mouvante du centre avec l'émergence de nouvelles centralisés planifiées ou spontanées est illustrée par une riche cartographie qui synthétise la complexité des mobilités dans leurs temporalités et les recompositions spatiales induites.
    L'analyse à l'échelle du quartier, de la place et de la rue, a restitué les morphologies urbaines et leur évolution, ainsi que la diversité du patrimoine architectural ; elle a reconstitué la mémoire de lieux aujourd'hui disparus. L'abondance des photos anciennes et des clichés récents vient compléter la lecture des transformations urbaines et amène l'auteur à poser un regard à la fois nostalgique, esthétique et patrimonial.
    La mise en relation entre la centralité exceptionnelle du site et la profondeur historique de l'époque contemporaine offre une approche globale du centre du Caire qui fait le lien entre la forme urbaine et la société qui la produit, l'occupe et la transforme.
    Quel devenir pour ce centre, à la lumière des différentes stratégies de régénération mises en place depuis 15 ans, et quel nouveau rôle en tant qu'espace de la contestation après la révolution du 25 janvier 2011.

    Sur commande
empty