• Description du livre Rio de Janeiro, Recife ou S ã o Paulo ? Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre voyage au Brésil.

    °Initiation à la langue : 21 leçons de brésilien °Les p

  • Le livre se présente comme le journal intime d'un diplomate revenu à Rio après trente années de service en Europe. Ces notes couvrent une période importante où l'esclavage est enfin aboli au Brésil. L'événement est présent en filigranes dans le roman. Il marque la fin d'un monde, tout comme l'intrigue est le signe intérieur d'une autre fin, celle des affections humaines et du temps des passions. "Au même titre que son contemporain Eça de Queiros, Machado est incontestablement, tous horizons confondus, l'un des grands noms du roman moderne." - Patrick Kéchichian, Le Monde

  • Le roman commence par la découverte d'un cadavre qui a subi de bien étranges mutilations et aucune piste ne permet aux enquêteurs d'élaborer la moindre hypothèse. Rio de Janeiro, théâtre du crime, se prête totalement au mystère : la dictature, les mouvements de foules, l'arbitraire policier viennent se joindre à ce kaléidoscope du Brésil qu'est la pension de famille où se déroulent ces crimes mystérieux. Vie quotidienne, critique sociale, intrigue bien menée, personnages nombreux et variés, flash back historique pour mieux situer les personnages, Frei Betto nous fait voyager dans le Brésil contemporain et partager le quotidien des Cariocas.

  • « Ce qui définit une ville, c´est l´histoire de ses crimes. » Fort de ce principe, le narrateur nous entraîne dans un Rio de Janeiro labyrinthique, violent et contrasté, avec en son coeur la Casa Das Trocas, bordel légendaire, lieu de tous les désordres. Les corps s´enlacent en même temps que les multiples récits mêlent légendes et faits divers, orgies fantasmagoriques et épopées guerrières. Surgissent alors Fortunata, prostituée accusée d´avoir assassiné le secrétaire du président de la République ; son frère Aniceto, jeune capoeira à l´ambiguïté absolue, ou le docteur Zmuda, ancien condisciple de Freud, et pour le moins mystérieux..., autant d´êtres aussi improbables qu´inoubliables.
    Au croisement du conte, du roman policier et du récit mythologique, Alberto Mussa, grâce à son art joyeux et consommé de la digression, promène avec délectation le lecteur dans une ville subversive, brutale et sensuelle.

    Né en 1961, Alberto Mussa est l´un des plus grands écrivains contemporains du Brésil. Maniant allègrement humour et lyrisme, il a écrit L´Énigme de Qaf (2010) et Le Mouvement pendulaire (2011), tous deux publiés par les éditions Anacharsis. Alberto Mussa a également traduit de l´arabe les Mouallaqat, recueil de poésie préislamique.
    L´Énigme de Qaf a obtenu le prestigieux prix Casa de Las Americas en 2005.

  • Trois hommes dans une ville minière au Brésil. Un pompier, un employé dans un crématorium, un mineur.


    Entrer dans un immeuble en feu, défoncer des portes à la hache et sauver des vies. Brûler des corps à 800°C et les passer au broyeur. Travailler dans une mine à deux cents mètres de profondeur et ne connaître du soleil que l´aube et le crépuscule.


    Des hommes qui ont le courage de tout faire, compétents mais ignorés. Des anti-héros invisibles, aux échecs plus nombreux que les succès.  Excaver du charbon végétal ou transformer des corps en charbon animal. Ici, les professions sont violentes et emprisonnent. Confrontés quotidiennement à la mort physique et matérielle, ces travailleurs ne ressentent ni tristesse ni solitude. Ils vivent, du mieux qu´ils peuvent, et apprennent à orienter leur regard là où la misère est moindre.

      La jeune brésilienne Ana Paula Maia rappelle Zola ou Dostoïevski dans ce premier opus d´inspiration naturaliste, et crée une bulle claustrophobe hypnotisante. Sa prose dessublimée ne cherche pas à créer une beauté là où il n´y en a pas : elle montre ce que nous ne voulons pas voir - et révèle une dignité là où personne ne l´imagine.

      "Charbon animal parle de la mort  physiologique .  Le corps mort est mis à nu, sans état d´âme. Le talent d´Ana Paula Maia est de nous offrir un roman extrêmement dense et doux à la fois, un récit clinique mais pas cynique."  (Paula Anacaona)

  • Les morros et les favelas de Rio sont en flammes, la police sous couvert de répression du trafic de drogue a mitraillé une procession religieuse et tué des enfants. Le jour approche où cette guerre va descendre sur la ville et les beaux quartiers du bord de mer. Francisco, un ancien colonel de la Sécurité en Angola, installé au Brésil pour fuir les pièges d'un amour féroce et les tourments de sa mémoire, prépare ce jour en vendant des armes. Un journaliste angolais plonge dans cet incendie à la recherche de réponses aux questions que peu de gens veulent bien se poser. Le commissaire qui démissionnera devant l'absurdité des mesures prises par les politiques définira ces événements non comme une émeute mais comme une révolte d'esclaves.
    Et tout ceci recoupe l'actualité brûlante de cet été.

  • Je suis Rio

    Collectif

    25 nouvelles, dont deux bandes dessinées, et un mini-guide. Rio de Janeiro par ceux qui y vivent, ceux qui la vivent. Accueillante Africaine Amoureuse Attractive Blagueuse Carnavalesque Chaotique Cloisonnée Colorée Démesurée Désespérée Droguée Enragée Énergique Ensoleillée Entreprenante Européenne Exubérante Favelada Footophile Généreuse Hâbleuse Idolâtrée Impertinente Inégalitaire Ironique Jeune Marginale Merveilleuse Métissée Musicienne Mythique Naturelle Opportuniste Périphérique Pragmatique Prétentieuse Réaliste Sexy Spectaculaire Spirituelle Stéréotypée Superficielle Talentueuse Touristique Tragique Tropicale Violente Je suis Rio de Janeiro. Un collectif d auteurs éclectique, des femmes, des hommes, issus des favelas ou des beaux quartiers, novices ou confirmés, et réunis autour d une ville, paradis pour certains, cauchemar pour d autres mais mythique, sans aucun doute. À l image du Christ Rédempteur qui surplombe la ville, ils vous tendent les bras.

  • Après la mort de sa mère, Evangelina décide de quitter Rio pour les États-Unis, où elle est née treize ans auparavant, et dy retrouver son père. En compagnie de Fernando, lex-mari de sa mère, et dun petit voisin salvadorien, Carlos, elle recueille les souvenirs des autres pour organiser sa propre histoire. Au cours de ce voyage à travers le Colorado et le Nouveau-Mexique, en écoutant les récits de Fernando, qui a fait partie dune guérilla maoïste en Amazonie dans les années 70, elle prend conscience du passé du Brésil.
    Dans un style sobre et élégant, Adriana Lisboa nous propose une réflexion sur lappartenance et la construction de soi. Tous ses personnages sont en transit, ils habitent tous des lieux précaires, mouvants, parlent des langues qui ne sont pas les leurs, les mêlent. Elle raconte ces mémoires provisoires, faites de souffrance bien sûr mais aussi remplies damitiés sincères, et termine ce roman au moment où la vie de son héroïne commence vraiment, où elle occupe dans le monde un espace qui lui appartient.

  • Le Brésil aime le football passionnément. Famille, amitié, amour, joie, tristesse : le ballon est présent dans tous les moments de la vie. Onze auteurs brésiliens contemporains parmi les plus talentueux s'en inspirent. Onze contes, qui parlent d´enfants,

  • Dans le Brésil esclavagiste de la deuxième moitié du XIXe siècle, pris entre l'héritage colonial et l'impérialisme industriel naissant, Francisco João de Azevedo, prêtre passionné de science et de technique, invente des instruments pour libérer l'être humain du joug du travail et favoriser la mutualisation des savoirs. Il rêve d'un Brésil nouveau, moderne, égalitaire. C'est ainsi qu'il conçoit un prototype de machine à écrire, taillé dans le bois massif, qu'il transporte de Recife à Rio de Janeiro pour l'Exposition nationale de 1861 avec l'espoir que celui-ci pourra rapidement être reproduit et diffusé. Les obstacles qui l'attendent sont nombreux, mais la machine à écrire trouvera un chemin détourné jusqu'à Remington, le marchand d'armes. Ce roman historique raconte une époque charnière de l'histoire du Brésil et le combat d'un prêtre défroqué, inventeur, abolitionniste, en avance sur son temps, mais à côté de sa vie.

  • Un parcours de vie exceptionnel sur trois continents, au service des plus pauvres.


    Paul Guerry, 26 ans, ordonné prêtre des Missions étrangères de Paris (MEP), embarque en 1948 pour l'Indochine. Panne, escale forcée à Djibouti, transfert sur un autre bateau. Visites de Colombo et de Singapour, débarquement à Haïphong. Le train pour Hanoï saute sur une mine. Après 50 jours de voyage, le père Paul arrive dans un pays en guerre coloniale. En 1953, le missionnaire et ses paroissiens sont refoulés dans la plaine de Diên Biên Phu. Le père Paul soigne les blessés lors de la bataille. Prisonnier du Vietminh pendant trois mois, libéré, son supérieur lui demande de repartir en Asie. Il refuse. Contraint de démissionner des MEP, le père Paul part fonder une paroisse au Brésil. Pour ses oeuvres sociales, le père Paul Guerry est fait Chevalier de la légion d'Honneur et Citoyen d'Honneur de l'État de Rio de Janeiro. Il décède à l'âge de 69 ans, au terme d'une vie exceptionnelle au service des pauvres. Faut-il que le père Paul Guerry soit réintégré, à titre posthume, dans la Société des MEP ?
    Sa famille s'y oppose. Des confrères pensent que c'est réparer une injustice. L'avis du supérieur général actuel de la Société peut surprendre. Dilemme.

  • Les métropoles des Amériques sont-elles en train de suivre de plus en plus leurs propres voies ou sont-elles en train de converger ? Regroupant des contributions de chercheurs internationaux, ce livre porte sur onze métropoles dAmérique. Il amène le lecteur à réévaluer les clivages radicaux quil pensait trouver entre le Nord et le Sud.

  • Plongée fascinante dans l'empire de la Rocinha, Nem de Rocinha retrace l'ascension fulgurante et la chute vertigineuse du plus grand gangster brésilien. Ce livre cru sur les mécanismes du crime organisé raconte dans le détail comment des hommes et des femmes sont capables de survivre voire de prospérer dans les conditions les plus hostiles. Comment ils négocient l'étroite frontière entre la vie et la mort.

  • Eu sou favela

    Collectif

     22 contos Nessas variações sobre uma miséria urbana banalizada, a favela aparece como uma imagem inédita. Alternadamente realistas, irônicas ou desesperadas, essas histórias retratam seu quotidiano. Mães solteiras, adolescentes, trabalhadores, bandidos e policiais corruptos... A situação é explosiva.

        Eles são favela mas não são mudos     Os nove escritores engajados nesse coletivo se exprimem e chamam para a tomada de consciência, o despertar, o grito. Precisava de alto-falantes. Este livro é. « Eu reflito. Tô com fome, mas reflito »     Artigos     60 páginas de artigos de imprensa e de entrevistas para demonstrar a relação perturbante entre ficção e realidade. Para saber mais sobre a polícia, a violência urbana, o tráfico de drogas, o funk :

        - Vítima e cúmplice do tráfico   - Polícia mortífera   - Do céu ao inferno     - Favela execrada, favela exaltada  

  • Rio de Janeiro, Recife ou São Paulo ? Avec plus de 2h de conversation audio, le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre voyage au Brésil.

    Avertissement :
    Ce livre numérique interactif peut être lu sur un appareil iOS muni d'iBooks 1.3.1 (ou une version ultérieure) et d'iOS 4.3.3 (ou une version ultérieure) tel qu'un iPad, iPhone (3G ou modèle ultérieur) ou iPod touch. Il peut également être lu sur n'importe quel ordinateur via le lecteur Readium pour Chrome (téléchargeable gratuitement à http://readium.org/).

    - Plus de 2 heures d'audio ;
    - Initiation à la langue : 21 leçons de brésilien ;
    - Les phrases et les mots indispensables ;
    - Toute la prononciation ;
    - Toutes les situations du voyage.

empty