• Notre humanité a toujours été fascinée par ses origines. La PMA et le don de gamètes bouleversent notre rapport à la conception et jamais la question millénaire de nos origines n'a été aussi vive. L'anonymat du don de gamètes qui était, avec le volontariat et la gratuité, la pierre angulaire de la création des premières banques de sperme en France, doit-il être maintenu ? Aujourd'hui, on estime entre 70 000 et 80 000 le nombre de Françaises et de Français à être nés d'un don anonyme.


    Actuellement, dans le cadre de la révision institutionnelle des lois de bioéthique, il est question de permettre à ces personnes d'accéder à l'identité de leur donneur ou de leur donneuse et cette perspective génère de fortes résistances. Engagé en faveur du droit aux origines, Stéphane Viville s'empare du débat de façon pédagogique pour l'éclairer d'un point de vue historique, technique et juridique, tout en donnant des clés pour comprendre ses enjeux d'un point de vue sociétal.
    Stéphane Viville est professeur à la faculté de médecine à Strasbourg. Spécialiste de biologie de la reproduction et de génétique, à l'origine de nouvelles technologies de FIV (Fécondation in vitro), il intervient régulièrement dans les médias et auprès des pouvoirs publics.

  • Être franc-maçon, c'est être initié entre autres à un vocabulaire propre à cette institution secrète et en reconnaître les symboles. C'est aussi adhérer à une certaine vision du monde et de la société, s'accorder sur des expressions qui marquent cette communauté de valeurs. D'« équerre » à « hermétisme », de « Jules Ferry » à la « Légende d'Hiram » ou encore « agapes », à travers 100 termes clés regroupés en sept chapitres, ce livre retrace l'histoire de la franc-maçonnerie, précise les modalités de la vie maçonnique, le sens des symboles, l'organisation institutionnelle, les principales valeurs et les enjeux intellectuels qui lient les maçons. Il nous donne à comprendre les fondamentaux d'une institution singulière, plurielle et finalement mal connue. À lire également en Que sais-je ?...
    Histoire de la franc-maçonnerie française, Roger Dachez
    La franc-maçonnerie, Alain Bauer et Roger Dachez

  • Créé en 1893 par deux républicains (un homme et une femme) engagés dans les luttes sociales, le Droit Humain se distingue des autres obédiences maçonniques par certains caractères : la mixité, l´internationalisme, la continuité initiatique. Son but est d´agir pour que tous les êtres humains jouissent des mêmes droits.

  • Depuis le xixe siècle, de nombreux changements juridiques concernant les droits des femmes sont à l'oeuvre dans tous les microcosmes sociaux. Tel est le cas du domaine religieux où la non-admission des femmes à certaines fonctions cultuelles constitue un élément de la liberté religieuse tout en mettant en cause l'égalité des sexes. Cet ouvrage explore de manière originale la prise en compte des droits de l'être humain - et en particulier l'égalité des sexes et la non-discrimination sexuelle - par les principales religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islam). Par l'analyse du droit positif français, nourri du droit international et du droit européen, et avec une perspective sur d'autres pays européens, cette étude présente le traitement juridique des oppositions entre liberté religieuse et droits des femmes, au carrefour entre les valeurs sociétales et les particularités revendiquées par les acteurs religieux : les convictions, le sacré, les différences naturelles entre les sexes.

empty