• Après la mort de son conjoint, Marie décide de quitter Québec, son travail d'enseignante, sa mère avec qui elle est en conflit depuis toujours, pour se retirer à la campagne en compagnie de Sandrine, sa fille de onze ans.
    À la recherche de sa propre identité, la jeune femme choisit de retourner aux sources, près du moulin à eau qui appartenait jadis à ses grands-parents. La rivière de son enfance, fascinante, l'aidera à plonger au coeur d'elle-même où rien ne lui sera épargné, ni les visages de l'amour, ni ceux de la mort, qui s'entrecroiseront parfois en une danse troublante où viendront se mêler le souvenir d'une grand-mère aimante, le mystère d'une mère aigrie, le souvenir d'un amour d'enfance disparu dans des circonstances trop cruelles, la maladie qui menace, l'amour qui semble impossible, l'accident de Sandrine qui refuse de grandir...
    Mais la nature retrouvée, la rencontre de gens vrais, le désir de protéger le moulin familial, l'amitié enfin découverte et un nouvel amour qui tente d'émerger dans sa vie inspireront à Marie la force de faire face à « sa » vérité, et la mèneront peu à peu sur le chemin de la réconciliation... avec sa mère, contre toute attente, mais surtout avec elle-même.

  • Le numéro d'hiver du magazine Continuité propose de regarder de près ce qui se passe à l'échelle locale sur le plan de la préservation du patrimoine bâti. Comment réussir à préserver les bâtiments significatifs dans nos communautés ? De quels moyens les villes disposent-elles pour ce faire ? Quels ingrédients catalysent les forces en présence ou font cruellement défaut ? Le dossier aborde ces questions, en plus de les ancrer dans la réalité en donnant plusieurs exemples d'initiatives inspirantes mises en oeuvre par des municipalités autant que par des citoyens. Également, Anne-Sophie Desprez, gagnante de la bourse d'écriture Première Ovation - Patrimoine 2019 de la Ville de Québec, propose une réflexion sur le traitement médiatique du patrimoine. La chronique Conservation raconte l'histoire d'un baril jeté à la mer en 1910 et les interventions réalisées sur une des lettres qui s'y trouvaient. Enfin, la chronique Point de mire aborde la question des paysages culturels patrimoniaux.

empty