• Anicette était la petite dernière, la jolie poupée choyée par sa famille. Jusqu'au jour où on la surprend en train de commettre le plus indicible des péchés : poser la main sur son corps, se caresser. Petite fille devenue fille perdue, voici l'enfant chassée de sa famille et condamnée à grandir entre les murs de «l'institution». C'est là que des religieuses tentent de chasser le vice du corps et des esprits de ces filles de rien. Celles dont les mères se prostituent, celles qui sont nées de pères inconnus, celles dont le corps ne ressemble pas à ce que l'on attend d'une femme... Et si la foi ne suffit pas, c'est peut-être à Paris, entre les mains des médecins que ces enfants devront être conduites.
    Roman construit sur un fond historique passé sous silence, Fille perdue nous parle d'une époque où la morale et la science conjuguaient leurs efforts pour maintenir le joug pesant sur le corps des femmes.

  • Une jeune fille s'apprête, comme tous les soirs à l'heure où le crépuscule d'automne s'annonce, à lire l'ouvrage choisi dans la bibliothèque familiale par son grand-père, lequel est grand amoureux des livres et de la langue. Alors même qu'elle passe le seuil de la maison (on est à Montignac-Lascaux) pour gagner le jardin de lecture qu'elle a créé, Felicidad Archambault raconte comment elle en vint au goût de lire ; comment la langue la bouleverse et l'accompagne ; combien elle demeura privée de mots et de paroles jusqu'à ses douze ans ; et ce qu'il en fut pour elle de venir au monde dans un bidonville de Santiago du Chili, d'y vivre comme mouche sous un pot, enfant-esclave de coquins pour qui tuer était ruiner d abord la langue qui fait l'humanité de chacun ; et le miracle qu'elle connut d être un matin enlevée au désastre.

    Sur commande
  • Toc

    Adeline Yzac

    Le combat d'une adolescente pour venir à bout de ses troubles obsessionnels compulsifs

  • Jeu de mains

    Adeline Yzac

    • Rouergue
    • 12 Janvier 2009

    " Depuis quelques mois, je suis comme ça, je mate les filles. Toutes. Dans la classe, au lycée, à la salle de sport du quartier, dans la rue, au ciné, partout. Même les vieilles de vingt-cinq ans...Je zieute sans distinction les canons, les moches, les énormes, les maigres, les entre-deux, les pouffes, les boudins, les intellos, les quelconques, les invisibles, les blondes, les baby dolls, les brunes, les rigolotes. J'en trouve toujours une à me mettre sous l'oeil. " D'accord Valantin est un peu obsédé ! Mais être un mec, c'est quoi ? Et les filles, il leur faut quoi ? Quant aux parents, impossible de parler avec eux de l'essentiel. Alors, un après-midi, il part s'acheter une belle paire de ciseaux rouges. Rouges comme la colère. Rouges comme la passion. Rouges comme la vie.

  • Ange vit dans un petit village en Gironde, dans une famille socialement à l'écart. Père alcoolique et chômeur, mère paumée, soeur en foyer. Enfermé dans sa différence, sa honte, son incapacité à parler, il est en marge de ses camarades de collège. Seule la contemplation de la nature et des animaux lui apporte du réconfort. Un jour, sur l'insistance d'une nouvelle voisine venue de Bordeaux, sa mère accepte qu'il consulte une psychologue, Madame Martin- Lacaussade, en cachette du père.

  • Trois personnes, trois blessures... Il y a Nora, contrainte d'assumer les conséquences d'une nuit dans une remise au fond d'un jardin et de devenir prématurément une adulte. La honte, le secret, la peur... Le petit Toby, qui ne supporte plus de voir, sur le corps de sa maman, les traces laissées par son papa, grossier et violent. Comment pourrait-il la protéger ? Daniel, enfin, qui est médecin et qui vit seul depuis des années. Un événement qui remonte à son adolescence l'a tellement marqué qu'il n'a pas réussi à trouver le chemin vers les autres. La peine et la rancoeur sont toujours aussi vives en lui. Trois destins croisés, trois histoires parallèles qui vont se rencontrer au fil de ce roman émouvant, un livre qui (re)donne confiance en les hasards de la vie

    Indisponible
  • En corps et en corps

    Adeline Yzac

    • Musimot
    • 23 Décembre 2019
    Sur commande
  • Nuit blanche ou Xeroderma Pigmentosum XP. Une maladie rare, invalidante et troublante. La maladie des enfants de la lune. Manière adoucie de nommer ce qui échoie à Lalia, cinq ans, interdite d'aller au grand jour. Née au bord de la Méditerranée, dans le Bas Pays, elle est tenue à l'ombre de la maison et ne sort que la nuit. L'enfant a un rêve : voir la neige. Son arrière-grand-mère Angèle, qui l'initie à mille jeux, au rêve, à la parole, aux contes., décide d'accompagner la petite fille chez des cousins « perdus de vue », à la montagne, dans le Haut Pays, en plein hiver.
    Angèle souffrit d'un autre enfermement lorsqu'elle avait son âge.
    Il neige, la nuit règne, c'est une joie sans fin pour l'enfant et un renversement pour l'aïeule qui, désoeuvrée, voit toute sa vie défiler.

    Sur commande
  • Mari a disparu. Antonin part à la recherche de sa belle. Il se souvient alors d'un conte ancien dont il pressent que la chute oubliée lui donnera la solution de sa quête.

  • Une vie en jachère

    Adeline Yzac

    Antoine Mazelaygue, un agriculteur tranquille, considéré et estimé de tous, décide un jour d'hiver de suivre la voix de son désir. Il disparaît dans la nature « chercher son rêve ».

    Sur commande
  • Un repas de famille

    Adeline Yzac

    Sur commande
  • Élina Seignabous, gendarme, revient dans sa famille pour l'enterrement de sa soeur Marguerite, de dix ans son aînée, sauvagement assassinée. On est en octobre. Il pleut, il fait froid. Élina se tient devant la cheminée du rez-de-chaussée de la tour xviie dont elle hérite, tour qui fait partie d'un château en ruine que restaurait sa soeur. L'enquête, retrouver le meurtrier, elle la laisse à la police. Elle se donne une autre mission, secrète, incontournable : tenter de cerner la tension qui la liait à Marguerite. L'aînée toute-puissante avait trois passions : lire, marcher et faire marcher les autres. Élina cherche à se souvenir d'un moment doux et vif passé à ses côtés. Elle a envie de se recueillir et de recueillir ce qui vient en elle, sans calcul ; elle a envie de s'approcher de Marguerite, de lui toucher le coeur. Elle mène une errance intime, un corps à corps forcené avec une fraternité fragile. Et si Marguerite n'était pas morte des malheurs du monde, mais de la malchance de s'être laissée emporter dans une aventure qui l'a entraînée loin et l'a dépassée ?

    L'intrigue, ingénieuse, autorise les souvenirs à affleurer, et dévoile, avec une grande force, deux figures de femmes singulières et ferventes. Après Un repas de famille (2012), Adeline Yzac nous entraîne le long de chemins troubles et peu balisés, grace à un style doué d'une grande puissance d'évocation.

    Sur commande
  • Dans une ferme aux confins de la Dordogne et du Lot, une femme se meurt.
    Auprès d'elle, son fils Pierre et sa belle-fille, Mandine, un couple séparé par le silence, ravagé au-dedans comme une terre qui vole en miettes. Lui avait pris une femme pour tout partager : le travail de la terre, la destinée familiale, la vie du village. Elle, voudrait encore parler d'amour. Alors de plus en plus souvent, Pierre pense au fusil, bien accroché au râtelier, bien huilé, fin prêt.

  • Dernier de la lune (le)

    Adeline Yzac

    • Rouergue
    • 11 Février 2000

    Dans la vallée de l'Enéa, au lieu-dit les Gauilles, vit Roland Sesquières.
    Il ne s'est jamais marié et il partage son temps entre la fabrication d'échelles en châtaignier, ses poules, ses deux chiens et ses rêves. Cette nuit-là, d'un rêve à l'autre, il rumine sa vie. Au coeur de ses songes revient sans cesse l'image de sa mère, Radegonde Signat, qui aimait les truites, les hommes, les parapluies et les Frigidaires... Jusqu'au moment où une femme égarée apparaît sur le seuil...

    Sur commande
  • Temps d'un retour (le)

    Adeline Yzac

    Un soir, Léa quitte brutalement La Boquita, un bar toulousain où elle vient souvent danser le tango avec son mari.
    Elle part, sans un regard pour Koldo, avec qui elle partage une vie heureuse depuis trente ans. Du sang coule entre ses jambes, abondamment. Voici l'annonce du retour d'âge, comme on disait dans l'Autre Monde, celui de son enfance, au hameau de La Borie. Du temps où l'on parlait à mots couverts de ces affaires de femmes, préceptes venus du fond des âges, ignorances, mensonges autour de la féminité et de l'amour.
    Mais voilà. Léa a vécu son demi-siècle, et jamais elle n'avait imaginé qu'un jour, elle aussi, devrait affronter la disparition des lunaisons. Cette nuit-là, c'est tous les souvenirs qui surgissent, de vieilles histoires qu'elle aurait voulu à jamais tenir éloignées. Au matin, Léa et Koldo vaut réinventer ensemble un nouveau temps de l'amour. Le ventre des femmes est lieu de mémoire. Mémoire des générations précédentes, mémoire des blessures enfouies.
    Adeline Yzac nous le rappelle, dans un roman qui sait raconter, avec finesse et émotion, le passage de la cinquantaine.

    Sur commande

  • bruna souffle sur le carreau.
    dans la buée qui recouvre la vitre, elle dessine un vague bonhomme avec un gros baluchon posé à ses côtés. - voilà la silhouette. comment on va l'appeler ? la bergère ? le pêcheur ? le fantôme noir?
    adeline yzac nous entraîne dans une histoire mystérieuse, en compagnie de deux enfants, à la poursuite d'un étrange personnage. qui est cette silhouette fantomatique ? que fait-elle ? que cache-t-elle ?.


  • Jardin de jeanne (le)

    Adeline Yzac

    • Rouergue
    • 29 Septembre 2005

    Jeanne, la soixantaine, prend un train dans une gare de campagne pour aller en ville signer un papier important.
    Elle voyage dans un compartiment désert qui traverse un paysage occupé par les brouillards. Peu à peu, le trajet se mue en un voyage intérieur : souvenirs proches et lointains se mêlent, images fortes et émotions terribles. Ce voyage fait se lever, par bribes, la mémoire d'un autre, tragique, que Jeanne a longtemps gardé enfoui. Cette femme, dont le seul plaisir est de cultiver et d'embellir son jardin, s'appelle en fait Judith.
    Recueillie en 1944 par une famille paysanne du sud de la France, il faudra bien des hasards pour que, progressivement, Jeanne se réapproprie son histoire. Mais comment accepter de vivre, lorsqu'on reste la seule survivante d'une famille disparue ?.

    Sur commande
  • L'histoire poignante de la rencontre de deux enfants, écrite dans un style inégalable.

  • « Grand-Mère s'enfonçait loin, très loin, et elle, Gloria, elle avait envie de l'accompagner le plus loin possible. Être près d'elle sur cette nouvelle terre d'exil où Repù était entrée. La vie allait de l'avant. Faisant mûrir vite une fillette et précipitant une dame dans une vieillesse rapide. » Gloria, quatorze ans, a toujours été très proche de Repù, sa grand-mère, réfugiée espagnole qui a fui le régime franquiste. Progressivement, Repù est rongée par cette maladie qui fait oublier les visages et efface lentement les souvenirs et les habitudes. L'adolescente - qui elle aussi change, trop vite à son goût - parviendra-t-elle à pénétrer dans le monde de brouillard de Grand-Mère Tout Doucement ? Parviendra-t-elle à lui dire l'essentiel, malgré les barrières de cette terrible maladie ? Un roman bouleversant qui aborde avec délicatesse un sujet difficile. Une histoire d'amour avant tout, qui réunit deux générations.

  • Sur commande
  • Des jours a tes cotes

    Adeline Yzac

    • Musimot
    • 12 Mars 2018
    Sur commande
empty