Sciences humaines & sociales

  • "Sir Charles died of a heart attack," said Dr Mortimer.
    "He was running away from something when he died." "What was he running away from?" asked Holmes.
    "I looked at the ground where Sir Charles has walked,"said Dr Mortimer. "There were footprints on the ground.
    They were not the footprints of a man. They were the footprints of a gigantic hound!" - Extra grammar and vocabulary exercices.
    - Notes about story.
    - Points for understanding comprehension questions.
    - Free resources including worksheets, tests and author data sheets at www.macmillanenglish.com/readers.
    - Audio CD download available for this title.

    Livre + CD Audio N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Sur commande
  • Livre + CD Audio N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Sur commande
  • Professor Challenger has found a place which no one knows about - a lost world. A world where creatures from the past still live.

    Poche N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Poche N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • La guerre dans l'Afrique australe : causes et conduite / A. Conan Doyle,... ; trad. de l'anglais par F.-C. de Sumichrast,...
    Date de l'édition originale : 1902 Sujet de l'ouvrage : Guerre des Boers (1899-1902) Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k28651v

    Sur commande

  • contrairement à ce que son titre peut laisser croire, ce texte n'est pas une aventure inédite de sherlock holmes, mais un pamphlet de son créateur qui voulut enquêter lui-même sur les massacres et atrocités perpétrés entre 1885 et 1908 dans " l'etat indépendant du congo ", propriété personnelle du roi des belges, léopold ii.
    la rapacité du roi et des compagnies concessionnaires entraîna l'asservissement des paysans congolais, mobilisés pour " faire du caoutchouc ". plusieurs millions d'entre eux y laisseront la vie, assassinés, affamés ou rendus malades. l'opinion mondiale retint surtout ces clichés d'enfants aux mains coupées, celles que les tirailleurs de la force publique ramenaient aux officiers blancs pour prouver qu'ils n'avaient pas gaspillé leurs cartouches.

    tout comme à cette époque félicien challaye, secrétaire de brazza lors de son inspection menée sur la rive " française " du congo en 1905, doyle se réclame d'un colonialisme soucieux de l' " amélioration de la condition des races indigènes ", et peut-être plus encore de la " liberté du commerce ". c'est-à-dire, dans sa conception, celui que pratiquaient les anglais - oubliant la quasi-extermination des premiers australiens - et, dans une moindre mesure, les français, bien qu'ils eussent adopté l'essentiel du système léopoldien dans leur colonie congolaise, oú le pillage des ressources caoutchouteuses, quoique moins abondantes, était aussi intense.
    c'est ce qui ressort du texte implacable de challaye, publié par charles péguy en 1906 dans ses cahiers de la quinzaine, malgré la modération de son expression.

empty