• « Se trouver dans un trou, au fond d'un trou, dans une solitude quasi totale et découvrir que seule l'écriture vous sauvera. » Marguerite Duras.

    Carole découvre ainsi qu'écrire c'est comme hurler en silence. Une sorte d'exorcisme, un moyen comme un autre de retrouver goût aux plaisirs de la vie. Car, la vie n'a pas de prix et après avoir sombré dans l'enfer des violences conjugales, elle ne pouvait se résoudre à n'être qu'une victime.

    Ce livre est comme un cri que pousse un nouveau né lorsqu'il arrive au monde, une expression de la liberté retrouvée et surtout une thérapie qui lui aura permis de comprendre comment et pourquoi elle a pu tomber aussi bas. Une sorte de renaissance qui, au travers de ces lignes, a pris forme dans son esprit.

    Carole nous dit : ce récit est un témoignage autobiographique qui, je l'espère au plus profond de moi, donnera la force et le courage aux victimes de croire en elles et en cette rage de vivre que chaque être humain garde au fond de lui.

    N'oubliez jamais que la seule personne que vous devez aimer plus que tout, c'est vous.

  • Imaginez-vous sur un lit d'hôpital. Totalement immobile. La connexion avec le monde extérieur est inexistante. Que faites-vous ici ? Comment avez-vous atterri dans cette chambre ? Aucun souvenir ! Comme seul repère : une heure, ou plutôt des heures qui reviennent inlassablement, comme des signaux à votre inconscient, impossibles à déchiffrer. Quels seraient vos souvenirs ? À quoi penseriez vous en premier ? À quoi se raccrocher quand plus rien ne semble avoir de sens ? Et si la roue avait tourné et que votre passé se jouait de vous ?

empty