• Nacres de lumière

    Christian Graeff

    • Favre
    • 29 Mai 2019

    La nacre est une fine substance qu'est la « peau interne » de la coquille du mollusque. Cette « peau », ou frange périphérique interne de la coquille, est d'une nature particulièrement complexe : elle est composée de grains d'aragonite entourés d'un mortier de matière organique et forme une structure feuilletée ajustée comme si la somme des éléments qui la constitue était un seul et même cristal. Cette structure spéciale confère à la nacre certaines propriétés rares, notamment des reflets irisés qui captent le regard, qui scintillent.
    Les voyages forment la jeunesse, dit le dicton. Quant aux pérégrinations diplomatiques, elles nourrissent la curiosité intellectuelle de leurs acteurs. L'auteur, collectionneur né, s'est attaché durant plus de trois décennies à réunir une collection de coquilles et de nacres gravées et sculptées, glanées ici et là sur plusieurs continents. Puis l'idée lui est venue d'écrire un livre sur le sujet, pour combler l'absence de travail d'étude et de recherche en langue française sur les coquillages, les coquilles, les nacres. L'entreprise devait s'avérer plus compliquée qu'imaginée au départ. Beaucoup de lectures, d'investigations en bibliothèques et musées sont donc à la source de cette petite encyclopédie sur un élément méconnu de l'univers marin et lacustre.
    Dans le premier chapitre, le lecteur est convié à prendre la mesure de l'impressionnante variété de mollusques et coquillages existant dans le monde. Au fil des chapitres sont décrites dans leur incroyable diversité les activités humaines auxquelles le travail des coquilles et l'art de la nacre ont donné lieu à travers les temps et sur tous les continents. L'auteur cite également des auteurs, des fragments ou bribes de textes anciens ou modernes. On y apprend par exemple que dans certaines communautés humaines, la nacre en est même venue à représenter le symbole de la richesse et de l'éternité, grâce au pouvoir magique qui lui permet de se glisser entre réalité physique et fabrique d'illusion. Elle a brillé en bijouterie et joaillerie, en armurerie, archerie et coutellerie ; elle a été recherchée en marqueterie, coffrerie et tabletterie, en horlogerie et miroiterie, en lutherie, chinoiserie, dominoterie, éventaillerie. Mieux encore, dans le même temps où elle satisfait les goûts profanes, elle servait à produire des objets magiques ou religieux. Dans le champ du sacré, la nacre a été utilisée à la fabrication d'articles de piété en tout genre - chapelets, crucifix, médaillons, broches, plaquettes, passe-temps, ex-voto. Le texte est accompagné d'une abondante iconographie, composée essentiellement de la reproduction photographique des pièces de collection de l'auteur ; s'y ajoutent quelques illustrations glanées dans diverses publications, brochures spécialisées et catalogues de musées.

  • La négociation qui s'est déroulée à Genève du 1er au 3 juin 1988 et qui visait à la reprise des relations diplomatiques entre la France et l'Iran s'est faite dans un secret absolu. Le président François Mitterrand, à l'unisson avec le ministre des Affaires étrangères Roland Dumas, tenait à ce que l'évènement soit caché et ignoré de tous. Sans doute pour ménager une opinion française alors largement hostile à l'Iran de l'ayatollah Khomeyni et aussi à cause de la méfiance profonde qu'il nourrissait à l'égard des médias et plus encore des services secrets.
    Ce récit reproduit l'intégralité des pourparlers de Genève auquel l'auteur a apporté quelques commentaires sur l'ambiance de la négociation, ses contournements et ses méandres. En prolongement de ce récit, une chronologie des faits les plus marquants qui ont suivi la réouverture de notre ambassade à Téhéran le 1er juillet 1988 a été ajoutée. Leur enchaînement éclaire d'un jour singulier les avatars de la négociation proprement dite. Et permet de saisir la portée de l'accord intervenu à Genève, alors que plus de trente après on s'interroge encore sur les mythes et réalités de l'Iran islamique. Toujours est-il que dans les mois qui suivirent la négociation on assista à des évènements qui reflétaient l'environnement très particulier des relations séculaires entre la France et l'Iran.

    Sur commande
empty