• « La parole a été donnée à l'homme pour dissimuler sa pensée », constatait Talleyrand avec amertume. Les chercheurs qui s'attachent aujourd'hui à l'étude du langage corporel affirment pour leur part que « Le corps ne ment pas ». La sensibilité contemporaine remet à l'honneur le corps et son vocabulaire silencieux. A travers ses gestes et ses élans, ses attitudes et ses mimiques, il émet en permanence des messages muets, chargés de signification et révélateurs des aspirations secrètes de la personnalité. Longtemps le langage corporel fut sous-estimé, méconnu presque. Exploité dans les arts de la danse, du mime et du théâtre, il était négligé dans ses applications pratiques. Pour connaître ses semblables, on se fiait davantage à ses mots qu'à sa mine. L'homme moderne qui découvre avec un étonnement joyeux les pouvoirs expressifs de son corps désire les utiliser, tant pour approcher les autres que pour se faire connaître d'eux. Ce livre l'invite à une exploration pragmatique des ressources expressives du langage corporel dont il propose, grâce à des exemples concrets, l'emploi dans la vie personnelle et professionnelle de chacun.

  • "J'écris pour vivre" ; dit Paule Régnier ; "pour ne pas m'oublier" dit Benjamin Constant, pour "emprisonner - avec des mots - le temps qui passe", dit Julien Green ; les motifs sont variés, mais tous les auteurs s'accordent à reconnaître leur dette envers le journal intime. Les journaux que nous connaissons, ce sont ceux des gens célèbres ; mais les anonymes, les amateurs, peuvent éprouver le même bonheur à tenir leur journal et en espérer les mêmes bienfaits. Il n'est pas besoin de mener une vie hors du commun : chaque être est unique et c'est sa vérité intime qui nourrit le journal. Ni de "savoir écrire" ; le journal intime, c'est l'écriture en liberté. Ni de redouter les pannes d'idées : les plus grands écrivains les ont connues, et ont trouvé les moyens de dépannage décrits ici. Une seule condition est nécessaire : avoir envie d'écrire son journal intime, penser qu'on y trouvera plaisir et profit. Si ce n'est pas votre cas, ne le faites pas, mais ce livre peut vous aider à comprendre pourquoi votre fille de quinze ans écrit son journal... Cependant, une assistance dans cette entreprise peut se révéler utile, voire indispensable. Ce livre vous l'apportera, il vous éclairera par les commentaires des grands modèles, il vous encouragera par de multiples conseils pratiques (par exemple, comment éviter la "page blanche" du lendemain) ; il vous montrera aussi comment votre journal, au cours de son écriture, mais aussi par sa relecture, vous permettra de mieux vous connaître... et de mieux être.

  • "J'écris pour vivre" ; dit Paule Régnier ; "pour ne pas m'oublier" dit Benjamin Constant, pour "emprisonner - avec des mots - le temps qui passe", dit Julien Green ; les motifs sont variés, mais tous les auteurs s'accordent à reconnaître leur dette envers le journal intime. Les journaux que nous connaissons, ce sont ceux des gens célèbres ; mais les anonymes, les amateurs, peuvent éprouver le même bonheur à tenir leur journal et en espérer les mêmes bienfaits. Il n'est pas besoin de mener une vie hors du commun : chaque être est unique et c'est sa vérité intime qui nourrit le journal. Ni de "savoir écrire" ; le journal intime, c'est l'écriture en liberté. Ni de redouter les pannes d'idées : les plus grands écrivains les ont connues, et ont trouvé les moyens de dépannage décrits ici. Une seule condition est nécessaire : avoir envie d'écrire son journal intime, penser qu'on y trouvera plaisir et profit. Si ce n'est pas votre cas, ne le faites pas, mais ce livre peut vous aider à comprendre pourquoi votre fille de quinze ans écrit son journal... Cependant, une assistance dans cette entreprise peut se révéler utile, voire indispensable. Ce livre vous l'apportera, il vous éclairera par les commentaires des grands modèles, il vous encouragera par de multiples conseils pratiques (par exemple, comment éviter la "page blanche" du lendemain) ; il vous montrera aussi comment votre journal, au cours de son écriture, mais aussi par sa relecture, vous permettra de mieux vous connaître... et de mieux être.

  • Autrefois, mes parents se bagarraient, et c'était terrifiant. Depuis qu'ils s'ignorent, c'est intenable ! Entre eux, je joue un rôle bien difficile. La vraie vie me panique. De temps en temps, Renaud m'aide à exister, mais son coeur est ailleurs. Suis-je de taille à le conquérir ? Un séduisant inconnu tourne autour de Maman. Que vais-je devenir ?... Et mon père ?... Je traîne un cafard noir. Survient Donatien... Se pourrait-il que je ne sois pas seule au monde ?

empty