• La musique ou la mort

    Claude Hagège

    « Habité depuis l'enfance par une folle passion des langues, qui m'a conduit à devenir un linguiste professionnel, je suis également envahi, depuis longtemps, par un questionnement : d'où vient donc le besoin qu'ont les humains de croire en un dieu ?

    Pourquoi l'histoire des religions est-elle hérissée de tant de violences, alors que, suscitées par les interrogations et les angoisses humaines face à un monde encore largement inexpliqué, elles auraient dû avoir pour vocation de réunir toute l'humanité ? En effet, elles proposent quelques explications, certes différentes, mais qui ont pour point commun de rassurer.

    Telles sont les considérations qui m'ont conduit à proposer ici mes réflexions sur les problèmes universels que soulève l'étude des religions. » C. H.

  • « Habité depuis l'enfance par une folle passion des langues, qui m'a conduit à devenir un linguiste professionnel, je suis également envahi, depuis longtemps, par un questionnement : d'où vient donc le besoin qu'ont les humains de croire en un dieu ?

    Pourquoi l'histoire des religions est-elle hérissée de tant de violences, alors que, suscitées par les interrogations et les angoisses humaines face à un monde encore largement inexpliqué, elles auraient dû avoir pour vocation de réunir toute l'humanité ? En effet, elles proposent quelques explications, certes différentes, mais qui ont pour point commun de rassurer.

    Telles sont les considérations qui m'ont conduit à proposer ici mes réflexions sur les problèmes universels que soulève l'étude des religions. » C. H.

  • C'est en linguiste de terrain que Claude Hagège a abordé le champ des langues. Son intérêt pour leur réalité vécue, leur chair vive et le terreau d'origine de la parole humaine en font un adepte d'une approche empiricoinductive, aboutissant ainsi à des conclusions d'ordre général à partir d'une matière concrète.
    Les contributions apportées par Claude Hagège en linguistique se fondent sur l'étude de langues sémitiques, africaines, amérindiennes, austronésiennes puis sinotibétaines. Des formes sagittales et du logophorique à la théorie des trois points de vue et l'anthropologie casuelle, c'est toute la richesse et la complexité des langues qui sont ici creusées et révélées. À travers ces travaux, la linguistique s'incarne comme une science humaine à part entière.

  • Existe-t-il des traits universels dans la structure des langues, c'est-à-dire dans l'ensemble, plus ou moins cohérent, des principes qui en assurent le fonctionnement, sur le plan des sons, de la grammaire et du lexique ? C'est à cette question, qui fascine les philosophes et les linguistes depuis la nuit des temps, que cet ouvrage se propose de répondre.
    Pour ce faire, l'auteur s'appuie sur une analyse complète du matériau sonore, de l'organisation des énoncés mais aussi des rapports entre la langue, le sujet humain et la société à laquelle il appartient.

  • Quel est l'âge auquel il convient d'introduire l'enseignement d'une deuxième langue ? quelles sont les facultés intellectuelles dont le bilinguisme facilite le développement ? quelle est l'efficacité comparée de l'apprentissage des langues au début de la vie et durant la période adulte ? dans quels cas oublie-t-on une de ses deux langues, notamment sa langue maternelle ? les français sont persuadés qu'ils sont peu doués pour les langues, alors que n'importe qui peut devenir parfaitement bilingue pourvu que l'on consente à créer pour cela les conditions favorables.

  • Ce livre est un plaidoyer contre la pensée unique. Ce livre est un appel à la résistance. Quand l'essentiel n'est plus distingué de l'accessoire, quand les projets intellectuels de haute volée se heurtent à la puissante inertie de la médiocrité ambiante et des petits desseins, quand l'uniformisation s'installe dans les goûts, les idées, dans la vie quotidienne, dans la conception même de l'existence, alors la pensée unique domine.
    La langue anglaise domine le monde et sert aujourd'hui de support à cette pensée unique. Mais le français est bien vivant. Et nombreux sont ceux, de parle monde, qui en mesurent l'apport au combat de l'homme pour la liberté de l'esprit. C'est l'objet de ce livre que de proposer de nouvelles pistes pour déployer encore plus largement de nouvelles formes d'inventivité et de créativité.

  • L'intervention de Claude Hagège tente de transmettre, sur un mode peu académique teinté d'humour, son approche passionnée des langues, allant de pair avec un examen scientifique de leur origine, leur évolution, leur statut et leur avenir. Habité depuis l'enfance par l'amour des langues, il expose son cheminement de linguiste fasciné par l'immense diversité des idiomes et avide d'en explorer les secrets.

  • Les langues sont bien davantage que des espèces vivantes.
    Elles sont situées au plus profond de l'humanité. une langue est aussi une certaine façon de ressentir, d'imaginer de penser. défendre son âme face aux périls qui la menace, cela commande de livrer un combat. face à la prétendue mondialisation, la lutte pour la pluralité des cultures et langues est une des formes de l'action humaine pour inverser le cours, apparemment inéluctable, des choses du monde.
    Le combat pour le français est un combat de l'esprit. nous pouvons encore le gagner. la condition en est que, en france, nous nous mobilisions tous pour faire vivre la diverses langues et refuser la soumission à une seule qui prétendrait les supplanter toutes." c h

  • Claude Hagège Le Français, histoire d'un combat Voici, racontée avec fougue par Claude Hagège, professeur au Collège de France, l'histoire épique et tumultueuse de la langue française.
    C'est l'histoire d'un combat, livré depuis les Serments de Strasbourg, en 842, jusqu'à la loi Toubon, en 1994, pour donner puis conserver au français sa place éminente dans le monde. A travers la langue, cette histoire, pleine de bruit et de fureur, est aussi, et tout simplement, celle de la France. Elle se poursuit donc aujourd'hui sous nos yeux. Ce livre offre ainsi à chacun les outils nécessaires pour mieux participer au rayonnement de la langue française. Mais aussi, et par là même, à la défense de toutes les autres langues.
    />

  • Personne n'est indifférent aux langues humaines, dont l'apparition, aux aurores de notre espèce, est ce qui a permis à ses membres de nouer des relations sociales qu'aucune autre espèce animale ne connaît. Ceux et celles qui n'aiment pas les langues, parce que la difficulté d'apprendre certaines d'entre elles les rebute, trouveront dans ce Dictionnaire, sinon des raisons de les aimer, du moins assez de matière pour rester étonnés devant tout ce que les langues nous permettent de faire, de dire, et de comprendre sur notre nature. Partout apparaît avec éclat l'ingéniosité infinie des populations humaines, confrontées au défi de dire le monde avec des moyens très limités.
    « Comme tout dictionnaire, celui-ci ne requiert pas de lecture d'un bout à l'autre : il est inspiré par l'amour des langues, qui est peut-être un des aspects de l'amour des gens. »

  • L comme Lexique.
    A comme Aime (je t').
    N comme Négations.
    G comme Guarani.
    U comme Union.
    E comme Exotiques (langues).
    S comme Same.

    Tout à son amour des langues - et, par voie de conséquence, à son amour des gens - Claude Hagège nous entraîne à la découverte des dialectes sans lesquels il n'y a point de relation sociale. Sa fascination est sans limite devant l'ingéniosité des hommes confrontés à inventer et réinventer sans cesse leur façon de dire le monde.

  • A la base du fonctionnement de notre société, l'échange d'informations, de questions, d'ordres. Une solution première: le langage. Un " inventeur ": l'homme de paroles. Tous nous sommes usagers d'au moins une langue. Mais que savons-nous de cette faculté familière, le langageoe Comment fonctionne-t-iloe Comment s'organisent les languesoe Quelle est la part de l'inné, celle de l'acquisoe Quelle théorie du langage rend compte de sa complexitéoe Quels pouvoirs donne le langageoe Quelle contribution à la connaissance de l'homme apporte aujourd'hui la linguistiqueoe Quelle action les linguistes peuvent-ils avoir dans et sur la sociétéoe Il n'existe pas aujourd'hui, malgré de nombreux livres, d'ouvrage qui fasse la synthèse sur tous ces points essentiels.

    Un linguiste qui réfléchit depuis bien des années sur le langage, à partir d'un large éventail de langues étudiées sur place, décrites, aimées, présente dans ce livre, selon une perspective largement pluridisciplinaire, le point actuel de la linguistique. Il propose, en outre, sur le langage, à savoir sur ce que l'homme a de plus humain, une construction théorique originale et féconde.

    Titulaire, depuis 1988, de la chaire de Théorie linguistique du Collège de France, directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études, Claude Hagège a reçu en 1995 la médaille d'or du CNRS où il est, par ailleurs, membre du Laboratoire des langues et civilisations de tradition orale. Il est l'auteur de dix-sept livres sur le langage et les langues, dont, tout récemment, The Language Builder (Philadelphie, 1993) et Le français, histoire d'un combat (Paris, 1996). Ses enquêtes linguistiques l'ont conduit de l'Afrique à l'Océanie, de l'Europe au monde arabe et de la Chine aux réserves indiennes d'Amérique.

  • " dans la mythologie hindoue, l'extinction marque la fin du désespoir et de la souffrance.
    Salutaire, elle fait place à un monde nouveau et meilleur. je ne suis pas certain que ceux qui parlent des langues menacées envisagent leur extinction comme la promesse d'un monde meilleur. les linguistes, eux, sont le plus souvent inquiets de la situation actuelle des langues. " c. h. chaque année, vingt-cinq langues s'éteignent. et, avec elles, des communautés, des cultures. pourquoi ? comment ? que faire ? heureusement, d'autres, parfois, renaissent.
    Saurons-nous conjurer le danger d'uniformisation qui nous menace ? " ce beau livre se lit aussi comme une longue méditation poétique inspirée par l'amour des langues. " le monde.

    Sur commande
  • Claude Hagège, grand linguiste, professeur au Collège de France, nous entraîne ici dans la relation intime que l'écrivain entretient avec les mots, dans son combat permanent avec la langue.

  • Comment a-t-on l'idée de se passionner pour le langage?? De vouloir savoir comment la même chose se dit en différentes langues?? Est-ce bien la même chose, d'ailleurs, si elle ne se dit pas de la même façon?? Est-ce que bientôt la seule langue sera l'anglais?? Pourquoi continuer à enseigner des langues mortes?? Émile mitraille Claude Hagège de questions pour essayer de comprendre ce métier si original?: celui de parler toutes les langues... Dans cet échange entre un adolescent et un linguiste, on (re)découvre la curiosité dont on peut témoigner à cet âge. La pertinence des questions amène l'intellectuel à exprimer sa pensée avec clarté et concision. Il en résulte un entretien au ton original, accessible et souligné par le trait intelligent de Pascal Lemaître, qui intéressera aussi bien les ados que leurs parents. Claude Hagège est un linguiste français. Ancien directeur d'étude en linguistique structurale à l'École pratique des hautes études et professeur titulaire de la chaire de théorie linguistique au Collège de France, il est polyglotte - avec des connaissances dans une cinquantaine de langues. Émile est collégien à Corbigny, dans la Nièvre. Pascal Lemaître est illustrateur dans l'édition et dans la presse internationale.

    Sur commande
  • La généralisation de l'internet et l'explosion du monde numérique créent une véritable révolution, bâtie sur le principe de la liberté d'expression, de l'innovation technologique, de la transparence pour tous et de l'égalité pour chacun. Mais la question est de savoir "qui contrôle qui ?", "qui regarde ? ", qui décide dans un monde où "le tout communication" a brisé les barrières géographiques et dissout les lieux de pouvoir ?

    Sur commande
  • " l'europe des langues a un destin qui lui est propre et ne saurait s'inspirer de modèles étrangers.
    Si l'adoption d'une langue unique apparaissait aux etats-unis, pour tout nouvel émigrant, comme un sceau d'identité, en revanche, ce qui fait l'originalité de l'europe, c'est l'immense diversité des langues et des cultures qu'elles reflètent. la domination d'un idiome unique, comme l'anglais, ne répond pas à ce destin. seule y répond l'ouverture permanente à la multiplicité. l'européen devra élever ses fils et ses filles dans la variété des langues et non dans l'unité.
    Tel est à la fois, pour l'europe, l'appel du passé et celui de l'avenir. " c. h.

    " a partir d'une étude linguistique impeccable, qui fait la part belle au français, un livre fondamental comme la liberté. " le figaro magazine.
    " un livre dans le sens de l'europe qu'on voudrait. " jean-yves calvez, etudes.

  • Claude Hagège montre comment l'enjeu s'est déplacé de la pureté interne du français, moins menacée qu'on ne le croit, à sa promotion externe, moins réelle qu'on ne le désire. Il nous aide à prendre conscience d'un fait capital de notre temps : aujourd'hui, la langue française n'est plus la propriété exclusive de la France ; elle est devenue une affaire mondiale. Claude Hagège est professeur au Collège de France.

    Sur commande
  • LA CONFERENCE : Leçon au Collège de France le 27 mai 1998 «La linguistique et elle seule nous tend le fil secourable qui, nous guidant à travers d'épaisses ténèbres d'ignorance, nous aide à reconstruire le plus vraisemblablement notre passé. Ainsi, dans l'effort opiniâtre, bien qu'en partie désespéré, pour découvrir le sens d'un univers apparemment chaotique et écartelé, le langage fait sourdre une lueur éclairant faiblement un chemin d'harmonie.» «L'homme exerce sur son environnement une activité consciente, et c'est par elle qu'il parvient à réduire les pressions sélectives de la nature. Or un instrument de cette activité consciente, c'est le langage. La linguistique a donc un rôle éminent à jouer dans l'entreprise conduite par toutes les sciences humaines pour parvenir à une connaissance toujours plus appronfondie de l'homme. L'enjeu d'une telle connaissance, c'est tout simplement notre destin lui-même.»

    Sur commande
  • Le souffle de la langue

    Claude Hagège

    L'Europe des langues a un destin qui lui est propre et ne saurait s'inspirer de modèles étrangers. Si l'adoption d'une langue unique apparaissait aux États-Unis, pour tout nouvel émigrant, comme un sceau d'identité, en revanche, ce qui fait l'originalité de l'Europe, c'est l'immense diversité des langues et des cultures qu'elle reflète. La domination d'un idiome unique, comme l'anglais, ne répond pas à ce destin. Seule y répond l'ouverture permanente à la multiplicité. L'Européen devra élever ses fils et ses filles dans la variété des langues et non dans l'unité. Tel est à la fois, pour l'Europe, l'appel du passé et celui de l'avenir. Telle est aussi la thèse du présent livre. C. H.
    Professeur au Collège de France, Claude Hagège a publié notamment L'Homme de paroles et Le Français et les Siècles.

  • L'intervention de Claude Hagège tente de transmettre, sur un mode peu académique teinté d'humour, son approche passionnée des langues, allant de pair avec un examen scientifique de leur origine, leur évolution, leur statut, et leur avenir. Très sensibilisé au problème des langues menacées, il met en valeur les causes d'un tel péril. Il n'en demeure pas moins que la principale menace à ce foisonnement réside, aux yeux du conférencier, dans la pression exercée par l'anglo-américain sur l'ensemble des autres langues. Cet « espéranto de facto » étant loin de présenter l'avantage d'une langue auxiliaire neutre. Claude Hagège se fait ainsi le chantre de la diversité linguistique, qui serait à l'image d'un polygénétisme originel, remontant à la naissance de l'espèce humaine.
    />

  • Claude Hagège, grand linguiste, professeur au Collège de France, est aussi polyglotte connaissant une cinquantaine de langues dont l'italien, l'anglais, l'arabe, l'hébreu, le russe, le hongrois, le turc, le malais, l'hindi, le peul et le japonais.
    Il nous communique dans ce disque sa fascination pour le chinois et pour l'hébreu, deux langues extrêmement anciennes qui, tout en évoluant, ont bravé les défis du temps et continuent d'exister non seulement avec le même nom, mais à peu près avec la même philosophie.
    Au-delà de Pékin et Jérusalem, Claude Hagège nous entraîne sur les chemins de l'écriture phonétique et de l'orthographe dans les langues indo-européennes. Il compare pour nous le chinois et le japonais, l'hébreu et l'arabe, et nous invite à penser les langues.

    Sur commande
  • «Do people know that on average around 25 languages die every year? In one hundred years, if nothing has changed, half of all languages will be dead. At the end of the Twenty-first Century, there should therefore remain around 2,500, and probably many fewerif we take into account a very possible acceleration of the rate of disappearance. Granted, like civilizations, languages are mortal, and the chasm of history is big enough for them all. However, there is something completely unique, and exalting, about the death of languages, when we become aware of it: languages can be resurrected! But this requires vigilance, without which all are threatened, including French.» C. H.

    Claude Hagège is a recipient of the CNRS Gold Medal, and professor at the Collège de France. He is the author of L'Enfant aux deux langues, Le Français et les siècles, both huge best-sellers.

    Sur commande
empty