Alphee.jean-paul Bertrand

  • Le mensonge d'État est une manière de gouverner, pratiquée et parfois justifiée par de nombreux officiels américains, y compris des présidents.
    L'auteur nous montre à travers l'histoire des USA combien ce procédé est récurrent depuis le déclenchement de la guerre du Mexique au Nixe siècle, jusqu'à celui de la " Guerre " de Bush fils au XXIe siècle ! En spécialiste de la politique internationale il nous dévoile comment sont parfois présentés les événements, en les auréolant d'un mythe, au mépris de leur véritable réalité. Ainsi l'accord de Yalta supposé marquer l'aboutissement des principes des Pères fondateurs appliqués à la politique internationale, alors qu'en réalité, il ouvre la voie à un monde coupé en deux blocs idéologiques et militaires.
    Sont évoqués la persécution des " China Hands " par les maccarthystes, l'affaire de la baie des Cochons masquant un accord secret entre Kennedy et Krouchtchev, les faux incidents du golfe du Tonkin qui, en août 1964, serviront de justification à l'extension de la guerre du Vietnam, l'irangate, sans doute l'opération de politique extérieure la plus spectaculaire des deux mandats de Ronald Reagan, jusqu'au lancement de la guerre en Irak par Bush junior pour terminer le travail de son père, et sous prétexte d'armes de destruction massive.
    Toutes ces affaires ont été montées en marge de toute légalité, et ont impliqué les plus hautes autorités américaines dans une entreprise systématique de mensonge.

empty