Littérature traduite

  • Après quarante ans d'une vie confortable, Ella n'imaginait pas un jour changer sa destinée. Engagée comme lectrice, elle découvre un manuscrit retraçant la rencontre au XIIe siècle du poète Rûmi avec le plus célèbre derviche du monde musulman. C'est la révélation. Transcendée par cette histoire, elle s'initie au soufisme et à la splendeur de l'amour...

  • Chez les Kazanci, Turcs d'Istanbul, les femmes sont pimentées, hypocondriaques, aiment l'amour et parlent avec les djinns, tandis que les hommes s'envolent trop tôt - pour l'au-delà ou pour l'Amérique. Chez les Tchakhmakhchian, Arméniens émigrés aux États-Unis dans les années 1920, quel que soit le sexe auquel on appartient, on est très attaché à son identité et à ses traditions. Le divorce de Barsam et Rose, puis le remariage de celle-ci avec un Turc nommé Mustafa suscitent l'indignation générale. Quand, à l'âge de vingt et un ans, la fille de Rose et de Barsam, désireuse de comprendre d'où vient son peuple, gagne en secret Istanbul, elle est hébergée par la chaleureuse famille de son beau-père. L'amitié naissante d'Armanoush Tchakhmakhchian et de la jeune Asya Kazanci, la « bâtarde », va faire voler en éclats les secrets les mieux gardés...

    « La plus grande romancière turque de ces dix dernières années. » Orhan Pamuk

  • Peri est mariée à un riche promoteur. Au cours d'un grand dîner dans une somptueuse villa du Bosphore, chacun commente les événements dramatiques que vit la Turquie. Peri, elle, se remémore sa jeunesse, les affrontements entre son père laïc et sa mère très pieuse, puis entre ses deux amies lorsqu'elle était étudiante à Oxford : Shirin, Iranienne émancipée, et Mona, musulmane pratiquante et féministe. Elle repense aussi à Azur, le flamboyant professeur de philosophie qui les a réunies.
    Au fil des souvenirs, cette soirée fera surgir les impasses dans lesquelles se débat la société turque, coincée entre tradition et modernité.

  • Istanbul, XVIe siècle. Le jeune Jahan, arrivé clandestinement, évolue dans la ville en compagnie d'un éléphant blanc destiné à être offert au sultan Suleiman le Magnifique. Il rencontre des courtisans, des gitans, des dompteurs, mais aussi la belle Mihrimah. Un jour, il attire l'attention de Sinan, l'architecte du roi.

  • Jeune immigrée kurde, Esma porte une histoire familiale entachée de sang. Décidée à comprendre, elle retrace sur trois générations le lourd destin qui la lie à ses ancêtres ; des rives de l'Euphrate à l'Angleterre, quand l'émancipation et la quête de liberté se heurtent aux traditions, Esma démêle lentement les fils de l'amour et de la haine...

  • Et si notre esprit fonctionnait encore quelques instants après notre mort biologique ? 10 minutes et 38 secondes exactement. C'est ce qui arrive à Tequila Leila, prostituée brutalement assassinée dans une rue d'Istanbul. Du fond de la benne à ordures dans laquelle on l'a jetée, elle entreprend alors un voyage vertigineux au gré de ses souvenirs, d'Anatolie jusqu'aux quartiers les plus mal famés de la ville.

    En retraçant le parcours de cette jeune fille de bonne famille dont le destin a basculé, Elif Shafak nous raconte aussi l'histoire de nombre de femmes dans la Turquie d'aujourd'hui. À l'affût des silences pour mieux redonner la parole aux « sans-voix », la romancière excelle une nouvelle fois dans le portrait de ces « indésirables », relégués aux marges de la société.

  • The flea palace

    Elif Shafak

    By turns comic and tragic, The Flea Palace is an outstandingly original novel driven by an overriding sense of social justice.


    Bonbon Palace was once a stately apartment block in Istanbul. Now it is a sadly dilapidated home to ten wildly different individuals and their families.


    There's a womanizing, hard-drinking academic with a penchant for philosophy; a 'clean freak' and her lice-ridden daughter; a lapsed Jew in search of true love; and a charmingly naïve mistress whose shadowy past lurks in the building. When the garbage at Bonbon Palace is stolen, a mysterious sequence of events unfolds that result in a soul-searching quest for truth.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire

    Épuisé

  • The gaze

    Elif Shafak

    'I didn't say anything. I didn't return his smiles. I looked at him in the wide mirror in front of where I was sitting. He grew uncomfortable and avoided my eyes. I hate those who think fat people are stupid.' An obese woman and her lover, a dwarf, are sick of being stared at wherever they go, and so decide to reverse roles. The man goes out wearing make up and the woman draws a moustache on her face. But while the woman wants to hide away from the world, the man meets the stares from passers-by head on, compiling his 'Dictionary of Gazes' to explore the boundaries between appearance and reality.


    Intertwined with the story of a bizarre freak-show organized in Istanbul in the 1880s, The Gaze considers the damage which can be inflicted by our simple desire to look at others.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire

    Épuisé

  • Lait noir

    Elif Shafak

    • Phebus
    • 27 Août 2009

    Maternité et écriture ne font pas toujours bon ménage. L'une paraît menacer l'autre. et vice-versa. Comment marier la blancheur du lait à la noirceur de l'encre ? Comment préserver son indépendance tout en berçant sa progéniture '! ainsi lorsque Elif Shafak. à la naissance de sa fille, sombre dans une dépression, six petites créatures têtues et véhémentes l'accompagnent. Ces dames, voix intérieures de l'auteur - et l'on pourrait dire de toute femme -, exposent avec détermination, intelligence et humour leur conception du monde et de la féminité. De Miss Cynique lntello à Miss Ego Ambition, de Miss Intelligence Pratique à Darne Derviche, de Maman Gâteau à Miss Satin Volupté. la femme d'hier. d'aujourd'hui et de demain s'exprime dans ses contradictions et ses rêves. Elif Shafak témoigne ici avec brio de la crise d'identité à laquelle peuvent être confrontées les femmes lorsqu'elles veulent à la fois être mères et créatrices. Evoquant ces hautes figures de la littérature que sont Virginia Woolf. Simone de Beauvoir et Doris Lessing. Lait noir est aussi un portrait de la société turque dans sa double dimension : orientale et occidentale. Tout autant roman qu'autobiographie, voici le livre le plus grave et le plus drôle, le plus iconoclaste et le plus intime de l'auteur, qui réinvente la femme, pour nous dire que tout lui est possible.

  • Bonbon palace

    Elif Shafak

    • Phebus
    • 28 Août 2008

    Dans ce roman Elif Shafak donne vie au Bonbon Palace et à ses habitants. Cet immeuble à l'élégance désuète fut bâti en 1966 à Istanbul, sur le site d'un ancien cimetière musulman et arménien, par un riche Russe pour sa femme qui ne s'émouvait plus qu'à la vue de friandises... Aujourd'hui décati, infesté par la vermine et les ordures, Bonbon Palace abrite dix appartements. S'y côtoient des voisins farfelus et très différents, composant une mosaïque de la société turque actuelle, reflétant ses aspirations, ses
    tensions et ses contradictions. Il y a d'abord le narrateur, un homme à femmes avec un penchant pour Kierkegaard. Puis le gérant de l'immeuble, le très religieux Hadji Hadji, conteur cruel à ses heures. Il y a aussi Cemal et Celal, les jumeaux coiffeurs; Hygiène Tijen qui n'a pas volé son surnom; Nadia, desperate housewife accro à un soap opera; la cafardeuse «maîtresse bleue»; la flamboyante Ethel en quête du grand amour... Roman choral, roman truculent à l'ambiance digne d'un Almodovar, Bonbon Palace frappe par son énergie, sa fantaisie, son ironie. Il séduit par l'éventail des émotions qu'il déploie, passant en un clin d'oeil du comique au tragique.

empty