• Swag

    Elmore Leonard

    Detroit, 1970. La seule façon de réussir un braquage à main armée est de s'y coller. Pas de phase théorique, il faut passer d'emblée à la pratique. C'est ce que se disent Frank et Stick, deux braqueurs à la petite semaine, qui s'en vont commettre des hold-ups dans des supermarchés et des magasins d'alcool. C'est ainsi qu'ils mettent au point leurs "Dix Règles du Parfait Braquage". Mais quand ils commencent à enfreindre leurs propres règles, les ennuis arrivent... 

  • Inconnu 89

    Elmore Leonard

    L'histoire d'un huissier de Detroit à la recherche d'un actionnaire disparu, «Inconnu 89» est un mélange de mystère et de suspense à triple fonds, un joyau littéraire à redécouvrir d'urgence. Nouvelle  traduction intégrale d'un classique d'Elmore Leonard publié pour la première fois à la « Série noire » en 1977 sous le titre «Homme inconnu n°89.»

  • Un père de famille modèle confronté au démon de midi, un ouvrier agricole mexicain jeté dans une parodie de corrida, une veuve aidant un ennemi confédéré par goût de la liberté... Sept fables morales sur l'amour et la dignité composent ce recueil de nouvelles inédites du grand Elmore Leonard. Sept nouvelles de jeunesse où se manifeste l'influence d'Hemingway et où s'esquissent les différentes veines du maître : western, polar, espionnage, aventure, comédie. Sept bijoux d'écriture qui témoignent déjà d'une maîtrise parfaite du dialogue et d'un talent de conteur hors pair.

    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Johanne Le Ray et Pierre Bondil.

  • Dans les déserts d'Arizona se croisent toutes sortes de tribus, dont les plus sauvages et les plus étranges ne sont pas forcément celles que l'on croit : Apaches, bien sûr, mais aussi Mexicains, bandits de grands chemins, soldats en uniformes ou de fortune, Blancs parfois plus qu'à moitié indiens... Tous à leur manière, avec ou sans arme, avec ou sans scrupules, écument ce pays brutal et exaltant en quête d'argent, de nourriture, d'alcool, de bétail ou tout simplement d'avenir.
    Après Médecine apache, Rivages poursuit la publication de l'intégrale des nouvelles western d'Elmore Leonard. Neuf récits d'aventure passionnants au fil desquels Leonard campe un Ouest âpre, tragique et grandiose, peuplé de personnages à sa mesure.

  • Raylan

    Elmore Leonard

    Dealers à l'intelligence limitée, les frères Crowe décident d'élargir leurs activités au trafic d'organes, mais une éminence grise semble se dissimuler derrière ce projet un peu trop complexe pour eux. Le patriarche du clan Crowe, lui, a maille à partir avec une entreprise minière qui convoite sa montagne. Il y a aussi une jeune fugueuse as du poker et trois strip-teaseuse qui braquent des banques. Face à tout ce petit monde, le super-marshal Raylan Givens s'apprête à faire parler la poudre. Mais il se retrouve nu dans une baignoire, en compagnie d'une jolie infirmière prête à prendre livraison de ses reins.

  • Sonny Martin n'est pas bavard, mais il a de bonnes raisons de se taire. En pleine prohibition, il a hérité de son père une véritable fortune - en whisky du Kentucky. Voilà qui aiguise les convoitises d'une belle brochette de salopards. Frank Long, son vieux copain de régiment devenu un agent de la Prohibition, le gros Dr Taulbee, dentiste véreux qui a fait de la prison pour viol, son jeune acolyte psychopathe, et Miley la jolie prostituée qui suit le bon docteur partout et trouve Sonny Martin à son goût.
    Seulement Sonny, lui, n'a aucune envie de partager son whisky, et dans le Kentucky, on ne plaisante pas avec ce genre de choses. La guerre est déclarée. Tout le monde est surarmé. L'affrontement aura lieu chez Sonny et son ami Aron, le Noir qui travaille pour lui dans sa distillerie clandestine.
    Le célébrissime roi du pulp, auteur de Get Shorty, nous emmène chez Erskine Caldwell en y ajoutant un goût de western moderne. Red necks, Hillbillies, White trash : aucun ne manque à l'appel ; ils sont tous sans scrupules et tous ont très soif. Un Elmore Leonard avec l'accent du sud., adapté comme de nombreux titres de l'auteur au cinéma en 1970 par Richard Quine sous le titre La Guerre des Bootleggers, avec Richard Widmark et Patrick McGoohan.

  • Ce premier volume du recueil des derniers textes inédits en français d'Elmore Leonard comprend 8 nouvelles, dont celle qui donne son titre au recueil et qui met en scène le shérif Charlie Martz, ancêtre fictionnel de Raylan Givens.  Traduit de l'anglais (États-unis) par Pierre Bondil et Johanne Le Ray.

  • Zigzag movie

    Elmore Leonard

    • Rivages
    • 16 Juin 1995

    Producteur dans la débine, pourchassé par ses créanciers, harry zimm (49 films d'épouvante) vient se réfugier chez son ex, la star aux gros seins, karen (célèbre pour les hurlements qu'elle tire de sa vaste poitrine).

    En pleine nuit, un inconnu s'introduit dans la maison et branche la télévision. c'est chili, un truand coriace, chargé par le syndicat de faire cracher les mauvais payeurs. par tous les moyens.
    Tout peut arriver. même l'impossible !
    L'espace d'une nuit, le producteur bedonnant va convertir chili la carne aux joies de l'art cinématographique. la vie mouvementée de chili, quel scénario !
    Mais comment trouver les millions de dollars nécessaires ?
    Sinon le plus illégalement possible ?.

  • Médecine apache

    Elmore Leonard

    • Rivages
    • 13 Février 2008

    A force de servir en pays apache, aux confins des déserts d'Arizona écrasés de soleil, certains blancs ont commencé a leur ressembler, voire même à les comprendre. Mais aucun d'eux ne se fait d'illusions : un Apache n'est pas, par nature, un paisible cultivateur. Alors quand une bande d'Indiens disparaît avec des armes. Lorsque le fils ivrogne d'un dangereux chef est abattu, ou lorsque des prospecteurs ignorants se montrent arrogants et stupides, ces blancs du pays apache savent qu'ils n'ont plus qu'à se préparer au pire. Neufs récits d'aventure nerveux et rythmes sur les hors-la-loi, les chercheurs d'or, les militaires us perdus au-delà de la frontière. Mais surtout sur les Apaches, leur cruauté, leur courage, leur alcoolisme et finalement les raisons qui ont mené a leur soumission. Loin du western de carte postale, Léonard campe un ouest âpre et grandiose, noir, sale et exaltant, ou des peuples que tout semble opposer s'observent, se combattent et se rencontrent parfois.

  • Cinglés !

    Elmore Leonard

    Jack Ryan, un jeune voleur, trouve de l'emploi dans un hôtel en bord de lac. Il y croise Nancy, une femme qui adore briser les fenêtres et le coeur des hommes mariés.
    Accessoirement, Nancy est aussi la petite amie d'un millionnaire, Ray Ritchie. Il ne lui faut pas longtemps pour imaginer que Jack pourrait dépouiller Ray. Naturellement, les choses ne se passent pas comme prévu...
    Après avoir fait ses « classes » en écrivant neuf westerns, Elmore Leonard aborde le roman noir à travers un canevas apparemment classique, mais qu'il entreprend déjà de s'approprier et de redéfinir.

  • Milliardaire sans scrupules, Robbie Daniels joue les play-boys à Palm Beach et vit retranché dans sa propriété bardée de caméras de surveillance. C'est aussi un fétichiste des armes qui juge nécessaire de débarrasser la surface de la terre de la vermine. Pour servir ses desseins, il a recruté Walter Kouza, un ex-flic à la gâchette facile.
    Par ailleurs, l'ambitieuse journaliste Angela Nolan cherche à entrer en contact avec Robbie Daniels pour faire son portrait.
    Et puis, il y a aussi Bryan, un flic de Detroit venu à Palm Beach dans l'espoir d'oublier la pègre. En l'occurrence, c'est raté.

  • Parce qu'il se fait une règle de sortir vainqueur de tout défi, Clement tue sauvagement les deux occupants d'une voiture qui a entravé sa circulation sur l'une des nombreuses autoroutes de Detroit.
    Parce qu'il est le défenseur de la justice, le sergent Raymond Cruz, de la police judiciaire, se lance à la poursuite du meurtrier.
    Dans la chasse à l'homme qui s'engage, le serviteur de la loi se transforme en justicier implacable et le sens du devoir en désir de vengeance.
    Crime et châtiment à la façon d'Elmore Leonard qui signe un roman de grande envergure, récompensé par le Grand Prix de Littérature policière en 1986.

  • Maximum Bob

    Elmore Leonard

    • Rivages
    • 17 Janvier 1996

    A miami, le juge gibbs est la terreur de la pègre, avec lui, les truands sont assurés d'en prendre pour le maximum.
    Il n'a pratiquement que des ennemis. mais lequel aura été assez fou pour déposer un alligator affamé dans son jardin ?
    Une ex-sirène (légèrement déjantée), miss chichi, une jeune et appétissante auxiliaire de justice, une petite esclave noir morte depuis 135 ans et les redoutables frères crowe, ploucs bornés et psychopathes, ajoutent leur poignée de piment à la vie du juge infernal, surnommé " maximum bob ".

    Un thriller époustouflant par l'auteur de zigzag movie.

    " elmore leonard ne cesse de devenir meilleur au fil des ans. il nous laisse tous - nous les autres auteurs de romans policiers - verts de jalousie. " tony hillerman.

  • En pleine Seconde Guerre mondiale, Walter Schoen, boucher à Detroit et nazillon à ses heures, pense qu'il est le jumeau d'Himmler et voué à une destinée grandiose. Le marshal Carl Webster, lancé à la poursuite d'un (vrai) officier nazi évadé, est persuadé que Walter le planque et que la jolie Honey pourrait l'aider à le débusquer. Mais Honey, très libérée, semble surtout intéressée par les beaux marshals. Après avoir chassé le truand du Middle West dans Le Kid de l'Oklahoma, Carl Webster se mesure à l'ennemi nazi tout en luttant pour rester fidèle à sa femme.

  • Directeur d'une usine à Detroit et détenteur d'un brevet, Mitchell est un homme comblé. Il a deux grands enfants et une femme sublime. Mais quel bonheur dure éternellement ? Un jour, il trompe son épouse avec une femme de l'âge de sa fille et se retrouve à la merci du chantage de trois petits malfrats. Comme ci ça ne suffisait pas, un certain Jasik, soi-disant syndicaliste, vient « foutre la merde » dans l'usine. Mitchell, au pied du mur, doit réagir. Mais toutes ces petites frappes n'ont pas choisi le bon pigeon, car Mitchell n'est pas du genre à se faire escroquer : plutôt à se faire justice. Tel un détective, il remonte la piste de ses bourreaux...
    Un roman appartenant au cycle de Detroit, plein de personnages hauts en couleurs et de dialogues brillants. Avec plus de trente titres en catalogue, Elmore Leonard est l'un des auteurs phare des éditions Rivages.

  • A la frontière du mexique, une poignée d'hommes aussi teigneux que des scorpions se disputent la peau d'un indien renégat, un chef de guerre sans pitié nommé soldado viejo.
    Chasseurs de scalps sanguinaires, officiers de cavalerie désabusés, francs-tireurs de l'armée mexicaine, tous sont prêts à risquer gros pour mettre la main les premiers sur leur proie. et même à s'entre-tuer, s'il le faut. un seul problème : pour vendre la peau de l'apache, il faut d'abord le capturer. avant de devenir un maître du roman noir adapté au cinéma par tarantino et soderbergh, elmore leonard a pratiqué avec bonheur le western au fil de neuf romans mémorables.
    Ecrits avec la même vivacité que punch créole ou zigzag movie, ces westerns évoquent les visions crépusculaires de sam peckinpah et de sergio leone. il faut vite découvrir cette bouffée d'air torride venue de l'ouest sauvage !.

  • Chip ganz a joué aux courses et perdu beaucoup d'argent.
    Comme il tarde à payer sa dette, harry arno, son bookmaker, lui envoie bobby le jardinier, un récupérateur de fonds armé d'un sécateur. mais alors que bobby s'apprête à tailler dans le vif, chip lui propose un projet plus juteux : prendre harry en otage et le laisser lui-même monnayer sa liberté. comme à beyrouth. seulement voila : joyce, amie de harry, s'inquiète de sa disparition et charge son amant, le policier raylan givens, de retrouver le vieux bookmaker.
    Pour les preneurs d'otage, miami commence vraiment à ressembler à beyrouth. harry, joyce et raylan, les joyeux protagonistes de pronto, sont de retour dans une aventure rocambolesque et réjouissante. une merveille d'imagination et d'humour.

  • De tous les westerns écrits par elmore leonard, nombre est sans doute le plus connu, en partie grâce au film qu'en a tiré martin ritt en 1967 avec fredric march et paul newman.
    Un employé de la compagnie hatch & hodges est le témoin des péripéties dramatiques qui surviennent lors d'un voyage en diligence. parmi les passagers, il y a un blanc énigmatique du nom de john russell. on apprend qu'il a été élevé par une tribu apache en arizona. a ses côtés voyage une très jeune fille qui rejoint sa famille après avoir été retenue captive par des indiens. russell " l'apache " n'est pas exactement le bienvenu, mais quand la diligence sera attaquée, il prouvera de quoi il est capable pour sauver une femme en danger.
    Sur un thème classique, elmore leonard ne met pas en scène un héros, mais un être humain qui acquiert peu a peu une dimension héroïque en restant fidèle à ses convictions. ce roman ne retrace pas une grande épopée, il revisite l'ouest américain avec une touche d'ironie désenchantée, ce qui ne l'empêche pas de nous tenir en haleine grâce au sens du récit que l'auteur porte à sa perfection. la subtilité des liens qui se tissent entre les personnages en fait un modèle du genre.

  • La réplique finale de la dernière nouvelle de ce recueil pourrait à elle seule résumer le talent qu'Elmore Leonard possède au plus haut degré : " il savait raconter des histoires ". Des histoires qui appartiennent clairement aux genres favoris de l'auteur, polar ou western, et remettent en scène des figures déjà croisées dans ses romans ; d'autres qui ne relèvent d'aucun genre mais font vivre des personnages inoubliables. Que ce soit une ancienne chanteuse, une femme marquée d'un tatouage indien, un soldat noir de l'époque de Théodore Roosevelt ou un cascadeur de rodéo, ils portent tous la signature inimitable de " dutch ", l'un des grands conteurs d'aujourd'hui.

  • Après médecine apache et 3 heures 10 pour Yuma, ce troisième volume, précédé d'une conversation avec Elmore Leonard, achève la publication de l'intégrale de ses nouvelles western. Elmore Leonard connut ses premiers succès dès les années 1950, en publiant des nouvelles dans les Pulps, et s'illustre depuis dans tous les genres. L'efficacité de ses histoires, son humour grinçant, son sens du rythme, ses personnages hauts en couleur lui ont valu la fidélité d'un large public et de nombreuses adaptations au cinéma, parmi lesquelles Hombre (1967), Zig zag movie (en 1995, sous le titre Get shorty) Punch créole (en 1997, sous le titre Jackie Brow a, et plus récemment Be cool (2005) ou le remake de 3 heures 10 pour Yuma par James Mangold, avec Russell Crowe et Christian Bale (2008).

  • Les hauts faits de Carl Webster, légendaire U.S. Marshal de l'entre-deux guerres, qui rencontra à quinze ans son premier braqueur et tua son premier voleur de bétail. Un retour jubilatoire aux sources "pulp" du roman noir.


  • arizona, 1890.
    valdez, un métis d'une soixantaine d'années, est shérif de lanoria. amené à agir pour empêcher le lynchage d'un noir accusé de meurtre par le potentat local frank tanner, il cause involontairement la mort de celui qu'il désirait sauver. quand il essaie de collecter cinq cents dollars pour la veuve apache de la victime, il est tourné en dérision et chassé par les hommes de tanner. mais il n'est pas du genre à baisser les bras, et quand valdez arrive, il vaut mieux être prêt.
    valdez arrive ! est, avec nombre, le plus célèbre western d'elmore leonard. ce magnifique, plaidoyer antiraciste a été porté a l'écran en 1971 avec burt lancaster dans le rôle de valdez.

  • MR. PARADISE

    Elmore Leonard

    Drôle d'avocat que ce Mr Paradise, de son vrai nom Tony Paradiso. À son âge, il n'exerce plus et jouit d'une fortune considérable qui lui permet de s'offrir de petits plaisirs dispendieux, telles ces jeunes personnes que lui ramène Montez Taylor, son homme de confiance. Montez est un ancien « client ». Mr Paradiso l'a jadis tiré d'un mauvais pas.
    À présent, le très cool Montez s'occupe de recruter les jeunes femmes qui viennent le temps d'une soirée exécuter un numéro de majorettes de chaque côté de l'écran géant sur lequel l'exavocat regarde les matchs de l'Université du Michigan, son équipe de football préférée. Pas de quoi fouetter un chat, non. Mais de quoi tuer un homme. Car un soir, alors que Chloé - une habituée des soirées de Mr Paradise - arrive avec son amie Kelly, les choses tournent mal. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Mr Paradise et l'une des deux filles ont été abattus. Deux balles chacun. Quand l'inspecteur Frank Delsa débarque sur les lieux, il ne croit guère à l'hypothèse d'un cambriolage avorté que Montez, toujours aussi cool, essaie de lui vendre. Il comprend que les cartes sont brouillées et les dés pipés. Il est encore loin de soupçonner à quel point...
    Mr Paradise marque le retour d' Elmore Leonard à Detroit, la ville dans la laquelle sont déjà situés nombre de ses romans. Une brochette de personnages hauts en couleur, des répliques teintées d'humour à froid, un sens aigu du scénario et une ambiance à la NYPD Blue : tels sont les ingrédients de cette recette " leonardienne " qui se révèle toujours aussi délectable.

empty