• Imaginez une première phrase.

    D'apparence soignée et appliquée, elle donne le la, les premiers mots, le ton, la mesure. Ici, on la reconnaît car elle est célèbre. Là, elle peint ses doutes ou fait un point sur la météo. Ailleurs, elle raconte ce qui la précède. Plus loin, elle s'élance à grande vitesse, elle déclame, elle chante. Là-bas, elle donne le ton, elle entre en fanfare et grandes pompes.

    Dans son dos, lisant par-dessus son épaule, c'est bien le lecteur qui trouve sa place. Et avec elle, traverse les siècles de littérature à dos de géant.

  • Ferez-vous moins de fautes que Napoléon III à la dictée de Prosper Mérimée ? Trouverez-vous des rimes plus créatives que celles de Raymond Queneau ? Textes à trous, carte de géographie littéraire, frise chronologique à compléter. Ce petit cahier ludique est un moyen idéal de perfectionner son argot balzacien, de s'attarder sur quelques aphorismes dadaïstes, et de tester sa culture littéraire en s'amusant !

  • Reconnaître les portraits d'Ernest Hemingway, Dante, Rimbaud ou Homère ; reconstituer les couples mythiques de la littérature ou encore répondre aux charades de Victor Hugo et de Voltaire. Autant de mots croisés, puzzles, Monopoly, pendus et autres jeux d'esprit que vous propose ce cahier de jeux pour s'amuser intelligemment et redécouvrir les classiques.

    Après une formation littéraire, Elsa Delachair commence son parcours d'éditrice au Québec et le poursuit en France depuis 2007. En parallèle, elle a signé un roman jeunesse ainsi qu'une série d'anthologies littéraires.

    Sur commande
  • L'art de l'insulte

    Elsa Delachair

    • 10/18
    • 15 Mars 2012

    D'Aristophane à Céline en passant par Shakespeare, Apollinaire ou Artaud, l'art subtil de l'insulte a ses maitres. Balayant largement les époques et les cultures, cette anthologie fait la part belle à l'invective fleurie, à la grossièreté crasse, au raffinement perfide, et démontre l'inventivité déployée par les écrivains pour dire tout le bien qu'il pense de leurs semblables...

    Dans notre sociétéécrasée par la toute-puissance du politiquement correct, ce recueil est salutaire !

  • De l'amour

    Elsa Delachair

    « L'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches et j'ai ma dignité moi ! » Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit.

  • "Longtemps, je me suis couché de bonne heure". Du côté de chez Swann, Marcel Proust. "Ça a débuté comme ça". Voyage au bout de la nuit, Louis-Ferdinand Céline. Qu'elles soient concises, prétentieuses, illustres ou minutieuses, les premières phrases des romans nous plongent sans détours au coeur du sujet. Délectez-vous de ces débuts les plus percutants et prenez plaisir à voyager à travers plusieurs siècles de génie littéraire.
    Un ouvrage pour revivre de grands moments de lecture ou pour réveiller votre curiosité.

  • « Ce fut comme une apparition. Elle était assise au milieu du banc, toute seule; ou du moins il ne distingua personne, dans l'éblouissement que lui envoyèrent ses yeux. » Gustave Flaubert, L'Education sentimentale.

    Sur commande
  • « Nos âmes ne sont-elles pas enchaînées l'une à l'autre par mille liens que rien ne peut rompre ? (...) Ellénore, commençons en ce jour une nouvelle époque, rappelons les heures du bonheur et de l'amour. » Benjamin Constant, Adolphe.

    Sur commande
  • « Mon gros coq chéri, Tu ne m'écris pas, je ne te vois plus, tu ne viens jamais. Tu as donc cessé de m'aimer ? » Guy de Maupassant, Mots d'amour.

    Sur commande
  • Le lecteur est convié à une promenade littéraire dont le thème est la gastronomie dans tous ses états. Cette anthologie nous permet ainsi de revisiter les grands textes d'auteurs tels que Brillat-Savarin bien sûr mais d'autres auteurs moins attendus, tels Baudelaire, Georges Pérec ou Marguerite Duras. Le sommaire, intitulé "Plan de table", respecte le déroulé d'un repas, des mises en bouche au dessert sans oublier les boissons et autres spiritueux qui viennent agrémenter les différents services et pour lesquels les deux auteurs ont convié de grands écrivains: Proust mais aussi Alphonse Allais ou Boris Vian et son célèbre "pianocktail" croisé dans L'écume des jours. Un livre savoureux à déguster sans modération...

  • Il est une tradition... Nouv.

    Entendez les enfants siffler dans les montagnes du coeur de la Turquie. Regardez ces vieilles femmes coréennes plonger en apnée à la recherche de coquillages. Aux quatre coins de la Terre, chacun a sa façon bien à lui de danser, chanter, manger, amuser, dessiner, se soigner... Cet ouvrage inédit propose de partir à la découverte de toutes ces façons de vivre le monde et d'habiter sa communauté. Ce qu'on appelle les traditions, a d'ailleurs été classé et protégé par l'Unesco car certaines sont en péril.
    Du fado portugais à la fête des morts mexicaine, de l'art de la plaisanterie ouzbek au rituel pour amadouer les chamelles en Mongolie, Elsa Delachair compose un étonnant atlas de l'intangible qui témoigne de l'inépuisable esprit créatif des hommes.

  • « Dans cette anthologie littéraire, les deux cuisines (l'écriture et la gastronomie) se mélangent sans retenue, et des écrivains nous livrent le contenu de leur estomac. On y trouve, pêle-mêle, des essayistes, des romanciers, des poètes, des anciens, des modernes, des romantiques, des contemporains, des gourmands, des frugaux, des riches, des fauchés, des inventifs, des soiffards ou des sages. Les recettes ou conseils y sont aussi divers que leurs auteurs et on pourrait se prendre à rêver d'un immense banquet qui les rassemblerait tous. On s'enivre avec Baudelaire ; on compte les arêtes de poisson avec Perec ; George Sand fait du pied à Boris Vian un peu gris, puis on portera un toast à Rabelais, un très long toast, et on rotera de plaisir avant de rouler sans la table, d'un seul homme. Ah, ce sera bon. » Mathias Énard.

empty