• Le dernier dodo

    Eric Boulogne

    • Orphie
    • 2 Octobre 2020

    Dans un monde où la faune est bien souvent menacée, ce livre nous invite à une réflexion sur la protection des espèces animales vivant près de l'homme. Extraits : « Je vivais paisiblement sur mon île perdue au milieu de l'Océan Indien avec mes congénères, en parfaite harmonie avec la nature. Un matin, je vis arriver les premiers prédateurs et le plus cruel d'entre eux : l'homme. »

  • C'est un destin de roman : Garros a vingt-deux ans quand il commence à risquer sa vie sur les avions les plus dangereux du monde, les minuscules et fragiles Demoiselles de Santos-Dumont. Il allait avoir trente ans quand il disparaît au combat, un mois avant la fin de la Grande Guerre. Entre temps, d'innombrables exploits, dont la première traversée aérienne de la Méditerranée, en 1913...
    Éric Boulogne a rasemblé pour cet ouvrage une collection exceptionnelle de documents d'époque, cartes postales, cartes photos et photographies. Il a également retranscrit les commentaires de la presse, dans l'île natale du héros, la Réunion : une vision décalée, dans le temps et souvent dans le langage, de la lointaine épopée du clouds kisser...

    Sur commande
  • Locomotive !

    Eric Boulogne

    • Orphie
    • 11 Décembre 2012
    Sur commande
  • En 1900, le Sud était, de loin, la région la plus prospère de La Réunion, malgré la crise économique qui frappait l'île depuis un tiers de siècle, et la charge supplémentaire que représentait pour Saint- Pierre un port devenu trop petit, qu'il fallait pourtant payer.
    De Saint-Louis à Saint-Philippe, des rivages de la Petite-Ile aux hauteurs du Tampon (qui n'étaient pas encore des communes), les témoins de l'époque ont promené les objectifs de leurs lourds appareils photos.
    Certaines images ont été largement diffusées, sous forme de cartes postales. D'autres, tirages uniques sauvés par des collectionneurs, n'avaient jamais été publiées à ce jour.
    Cet ouvrage n'est pas une invitation à la nostalgie, car le « bon vieux temps » n'était pas souriant pour tout le monde, mais un regard sur des modes de vie si différents, qui ne sont pourtant séparés de nous que par un siècle.

    Sur commande
  • La commune du Port porte bien son nom, puisqu'elle est née d'un des plus révolutionnaires projets d'infrastructure de La Réunion, à la fin du XIXe siècle : un port en eau profonde, connecté à un réseau de chemin de fer à voie étroite. Porte d'entrée de La Réunion, noeud vital des lignes ferroviaires qui desservaient pour la première fois « à grande vitesse » (tout est relatif) l'essentiel des deux côtes de l'île, la jeune commune était promise à un essor rapide... et une effervescence certaine.
    Cet ouvrage, à travers photos d'époque et publicité, conte la genèse d'une ville de pionniers, jaillie des galets...

    Sur commande
  • En 1900, l'Ouest est en plein bouleversement : cette région placide, où les bateaux sagement ancrés au large déchargeaient marchandises et passagers par chaloupes et ponts débarcadères (les « marines », à Saint-Paul ou La Possession, notamment), est désormais dotée d'un port en eau profonde et d'une ligne de chemin de fer « rapide », plus véloce en tout cas que les anciennes diligences. Conséquence : une ville naît de rien à la pointe des Galets, des villages se développent autour des haltes du train, comme à Saint-Gilles ou Etang- Salé. La nouvelle configuration des transports accentue les différences entre les Hauts à vocation rurale et les Bas, pas encore grouillants, mais déjà très actifs. Les cartes postales anciennes, les exceptionnels clichés, les annonces publicitaires montrent une région en pleine transition entre tradition et modernisme. Les plages en sont un amusant exemple : on commence à s'y baigner, mais habillé de la tête aux pieds !

    Sur commande
empty