• Rien ne va plus sur le monde-limbe où les enfers froids ont été implantés après la fermeture des anciens enfers. Les Sargades, peuple d'artistes et de scientifiques, se sont enfermés dans de gigantesques villes-tours, refusant de jouer leur rôle de bonne

    Sur commande
  • En ce temps-là, Vrénalik était au sommet de sa puissance. Les Asven, le peuple de Vrénalik, commerçaient avec tous les pays qui bordaient la mer Intérieure. Leurs navires, nombreux et rapides, quittaient l'Archipel chargés du cuivre et de la pierre vert-turquoise de l'île de Drahal et revenaient avec à leur bord du blé et du fer, mais aussi les travailleurs nécessaires pour extraire encore plus de cuivre et de pierre vert-turquoise.
    Un jour, afin de protéger sa flotte marchande des nombreuses tempêtes qui parcouraient la mer Intérieure, Skern Strénid, l'ambitieux chef des Asven, fit venir du pays d'Irquiz un maître de la drogue farn, Ftar, et l'obligea à transformer Shaskath, un paradrouïm, en un Rêveur pouvant contrôler le temps.
    En ce temps-là, Vrénalik était au sommet de sa puissance... jusqu'à ce que le Rêveur se rebelle et déclenche la malédiction du dieu Haztlén, enchaînant pour toujours une partie du peuple asven à son Archipel dévasté...

    PRIX BORÉAL 1986 PRIX JACQUES-BROSSARD 1986

    Sur commande
  • Dans une majestueuse salle de cérémonie des enfers chauds, une foule nombreuse a pris place. Composée de délégations des huit nouveaux enfers, de nombreux damnés, d'un observateur venu des limbes et même, à certains moments, des énigmatiques juges du destin, cette foule est venue entendre Rel, son roi bien-aimé, avant qu'il ne parte, avec Lame, Fax et Taxiel, pour un voyage périlleux au pays de Vrénalik.
    C'est à la demande générale que Rel a accepté de parler publiquement de ce qu'il a toujours passé sous silence : son enfance et sa jeunesse. Les secrets qu'il dévoilera sembleront parfois durs ou émouvant, parfois drôles ou horribles. Mais au-delà de ces souvenirs, ce seront ses révélations sur la fin du monde à venir qui frapperont de plein fouet l'imagination abasourdie de l'assemblée...

    Sur commande
  • Or

    Esther Rochon

    • Alire
    • 1 Mars 1999

    Au-delà de la mort et du temps, il est une zone étrange, vivante et pourtant d'une infinie désolation. L'esprit vif, rompu à se mouvoir en fonction de structures, de lois naturelles et d'habitudes, y est décontenancé. Tel est l'univers des larves infernales...
    Tel est le propos du Livre des Filles de Chann et la destinée qui s'abat soudain sur Lame, elle qui avait échappé de justesse à ce châtiment des siècles auparavant. Mais cette fois-ci, les fourmis-bourreaux tiennent bien leur proie.
    Devenue sourde, muette, aveugle... et gigantesque, Lame n'a bientôt plus espoir qu'on vienne la délivrer : personne, pas même Rel, Fax ni Taxiel, qui ont quitté les enfers pour le monde de Vrénalik, n'est au courant de sa condition de larve.
    Pour ne pas sombrer dans la folie et pour découvrir la raison de son châtiment, Lame, l'esprit décontenancé mais toujours vif, plonge alors dans les souvenirs de sa vie antérieure à Montréal...

    PRIX JACQUES-BROSSARD 2000

    Sur commande
  • Dans la ville d'Ougris, sur le monde de Vrénalik, Taïm Sutherland renoue avec son passé grâce à Sayadena, l'archiviste des Filles de Chann ; plus au nord, sur l'île de Vrend, Rel, le roi des enfers, termine les plans de la fin du monde en compagnie des ingénieurs sargades.
    Or, dès que les juges du destin entrent en possession des précieux plans, ils détruisent la porte reliant Vrénalik aux enfers, ce qui interdit tout retour à Taïm et à Rel ; pire, voici que ce dernier s'affaiblit dangereusement, toujours en raison des étranges agissements des juges qui, cette fois, s'en sont pris directement à sa chair.
    Mettant à profit ses souvenirs anciens de « jayènn », Taïm trouvera le moyen de retourner avec Rel dans les mondes infernaux puis, en compagnie de Lame, de chevaucher la Dragonne de l'aurore afin qu'elle les mène là où l'on peut sauver la vie de Rel, là où se terre l'ultime vérité...
    Sorbier : l'époustouflante conclusion des Chroniques infernales d'Esther Rochon, mais aussi de son tout premier cycle adulé par la critique, le monde de Vrénalik.

    Sur commande
  • Vrénalik n'est plus qu'un archipel isolé battu par la froide furie des eaux. Ses habitants, qui ne peuvent le quitter, conséquence de l'ancienne malédiction lancée par le Rêveur de la Citadelle, y vivent en marge du reste du monde, figés dans une déchéance hautaine au milieu des ruines de Frulken, leur ancienne capitale.
    Un seul homme, un sorcier, n'est pas indifférent à la survie de son peuple, car il connaît le moyen de briser les chaînes du sortilège qui l'emprisonne : la statue du dieu Haztlén, enfouie quelque part dans l'île de Vrend, devra être retrouvée pour que l'océan qui les entoure accepte de porter de nouveau leurs bateaux.
    Lorsque Taïm Sutherland quitte Ister-Inga, il ignore tout de la malédiction qui accable l'archipel et de la statue du dieu-océan. Pourtant, Ivendra Galana Galek sait que Sutherland est cet homme du sud dont il rêve depuis longtemps, celui qui devra porter le fardeau de tout un peuple avant d'en assumer la délivrance !

    PRIX BORÉAL 1986 PRIX JACQUES-BROSSARD 1986

    Sur commande
  • La Citadelle de Frulken a sept étages de haut, sept étages de pierre, sept étages de roche, et quatre étages de caves sont creusés dans la falaise, quatre étages perdus, quatre étages déserts, quatre siècles de malheur tombés sur le pays...
    Depuis l'époque où le Rêveur a provoqué la malédiction du dieu Haztlén, le peuple de l'archipel de Vrénalik s'est replié sur lui-même. C'est dans cette atmosphère de déso­lation qu'arrive un homme venu d'au-delà des mers, Jouskilliant Green. Fort de ses connaissances étrangères, il tentera de secouer le joug qui écrase ces gens, mais, devant l'inanité de ses efforts, il se retirera dans les caves de Frulken, où tous l'oublieront.
    Des années plus tard, Anar Vranengal, la jeune apprentie du sorcier Ivendra, apprend l'existence de Green. Aussitôt, il devient une obsession pour elle : qui donc était cet étranger, et pourquoi s'est-il ainsi exilé sous la ville ?
    C'est en suivant la trace de Green dans les caves suintantes, parmi les araignées, qu'Anar Vranengal découvrira sa propre voie et, au plus profond des ténèbres, une lueur d'espoir pour son peuple...

    Sur commande
  • Coquillage

    Esther Rochon

  • Ouverture

    Esther Rochon

    • Alire
    • 1 Avril 1997

    Dans les huit nouveaux enfers, la réforme qui a aboli les anciennes coutumes est bien en place : les damnés, s'ils y subissent toujours leurs tourments, ont maintenant droit à la compassion et à une certaine forme de réhabilitation.
    Malgré cette réussite, le roi Rel sombre inexorablement dans la mélancolie. Est-ce le souvenir de la porte verte de son enfance qui l'obsède toujours ou celui du père dément qu'il avait alors fui ?
    L'ouverture d'un passage vers un monde inconnu, sorte de limbes accueillant de singuliers trépassés, permet à Rel de s'y exiler afin de faire le point sur sa longue existence. Mais loin de s'améliorer, son état s'aggrave.
    Pour Lame, qui a renoué avec son ancien amant et qui craint pour sa vie, la guérison de Rel ne peut qu'être en étroite relation avec la toile inachevée d'un peintre qui a donné sa vie pour sauver son peuple...

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • À l'occasion de la remise du prix « Hommage visionnaire »* 2015, qui célèbre l'importance de cette grande écrivaine dans le paysage littéraire de l'Amérique francophone, nous vous proposons un florilège de huit de ses textes les plus marquants, axé sur l'une des grandes thématiques chères à Esther Rochon, celle de la différence, du monstre.
    De « L'Initiateur et les étrangers », première nouvelle publiée (et récompensée !) qui révélait le talent effervescent d'une jeune adolescente, jusqu'à « La Dame rouge », expressément écrite pour ce recueil, sans oublier l'in­comparable « Coquillage », une des pièces majeures d'Esther Rochon (qui lui a d'ailleurs valu son troisième Grand Prix de la SFFQ en 1987), La Splendeur des monstres vous convie à une expérience de lecture qui risque non pas de changer votre vie, mais de vous la faire voir. autrement.

    La Splendeur des monstres comprend les nouvelles :
    - « L'Étoile de mer », p. 1-15.
    - « L'Initiateur et les étrangers », p. 17-37.
    - « Nourrir les monstres », p. 39-49.
    - « L'Attrait du bleu », p. 51-60.
    - « La Dame rouge », p. 61-85.
    - « La Nappe de velours rose », p. 87-110.
    - « L'Oiseau de fer de la rue Norman », p. 111-141.
    - « Coquillage », p. 143-277.

    Ce recueil au titre intrigant ne se démarque pas seulement par sa diversité de formes (on passe de la courte nouvelle à la novella), mais aussi par celle de ses genres, avec des nouvelles touchant au fantastique, à la science-fiction, voir même à la philosophie et à l'érotisme.

    *Prix "Hommage Visionnaire 2015," qui récompense pour l'ensemble de son oeuvre un acteur du milieu de la science-fiction et du fantastique québécois.

    Sur commande
  • La malédiction qui maintenait le peuple asven prisonnier de son Archipel depuis des siècles a été levée grâce à Taïm Sutherland, qui a trouvé la statue de Hatzlén. Enfin les Asven peuvent traverser la mer Intérieure et rejoindre le monde industrialisé et moderne qui, jusqu'alors, leur était interdit. Mais cette liberté nouvellement acquise ne vient pas seule : avec elle se profile un sentiment de responsabilité et de... vulnérabilité. De fait, quelle force le minuscule peuple de l'archipel de Vrénalik pourra-t-il opposer au terrible rouleau compresseur des sociétés du Sud ?
    Pendant que Strénid, le chef des Asven, explore le Sud et analyse ses richesses, Taïm Sutherland tente d'apprivoiser sa nouvelle fonction de libérateur de peuple. Mais c'est en découvrant le Catadial, véritable utopie sociétale, que l'un et l'autre connaîtront leur destin. Car s'il devient évident pour Strénid que son peuple doit quitter définitivement l'Archipel pour s'installer au Catadial, Taïm Sutherland, pour sa part, percera le secret de la vraie nature de sa fonction de jayènn en participant à la rencontre avec la mythique dragonne de l'aurore !

    Sur commande
  • C'était un marais puant, avec des arbres morts pour rappeler qu'autre chose avait déjà existé, qu'un autre monde, auparavant possible, était désormais interdit. Aucune plante n'y croissait ; la moindre pousse aurait d'ailleurs été écrasée par des pieds verruqueux. Elle ignorait si le ciel était en rochers ou tout simplement en béton. Les damnés étaient livrés à eux-mêmes, à leurs instincts, à leurs horreurs internes. Depuis elle ne sait combien de temps, Lame croupit dans cet enfer mou. Or, un jour, Vaste, le maître d'armes sanguinaire du roi des enfers, l'amène avec lui. Archétype du macho, ses mauvais traitements ont, paradoxalement, le pouvoir de la rendre belle. Mais de beauté, il n'y en a guère là-bas : à Arxann, capitale des enfers, Vaste, devenu le précepteur du prince hermaphrodite Rel, est condamné à devenir " saucisse " aux enfers chauds. Grâce à la complicité de la " bonne âme " Roxanne, Lame interviendra auprès des juges du crépuscule afin de rendre à Vaste le service qu'il lui a jadis rendu... Lame : le plus troublant voyage aux enfers depuis celui de Dante Alighieri !

    Sur commande
  • La rivière des morts

    Esther Rochon

    • Alire
    • 1 Avril 2007

    Dans un marécage hors du temps et de l'espace, deux êtres improbables, Valtar et Sirwala, s'aiment d'un amour éternel. Or, à Ville Mont-Royal, dans les années soixante, Laura Fraser, une adolescente solitaire qui s'est découvert des affinités avec H. P. Lovecraft, le fameux écrivain de fantastique de Providence, au Rhode Island, réussit à établir un éphémère contact avec eux.
    Ce n'est qu'un demi-siècle plus tard, à l'aube du nouveau millénaire et alors qu'elle est retraitée depuis peu, que Laura reprendra contact bien malgré elle avec Valtar et Sirwala, ces êtres étranges qu'elle avait toujours crus issus de son imagination.
    Mais c'est seulement à partir du moment où elle acceptera la réalité magique de leur existence que Laura découvrira sa réelle destinée, qui sera autrement exaltante que les rêveries de son enfance et le morne conformisme de sa vie active...
    La Rivière des morts : une histoire comme vous n'en avez jamais lue, la réalité comme vous ne l'avez jamais perçue !

    Sur commande
empty