Michel Lafon

  • La Callas

    Eve Ruggieri

    « Callas, c'est un nom à la fois mythique et magique. Tout le monde a entendu parler d'elle... Moi, je sais tout de son intimité, la vraie, la seule, celle qu'elle nous offrait à chacune de ses apparitions, à chacune de ses intonations et des mille couleurs de sa voix. » Ève Ruggieri en sait beaucoup aussi sur sa vie. Et nous découvrons avec elle, émus, fascinés, bouleversés, le destin de cette petite fille mal-aimée, puis de la cantatrice adulée, qui va mourir d'amour comme les héroïnes qu'elle a sublimées lorsqu'elle sera abandonnée par le seul homme qui a su faire battre son coeur.

  • Pavarotti

    Eve Ruggieri

    Grande spécialiste de la musique classique et de l'opéra, Ève Ruggieri a été le témoin privilégié de la vie et de la carrière de Luciano Pavarotti, qui nous a quittés le 6 septembre 2007. D'entretiens privés en rencontres filmées avec celui que l'on consacra de son vivant comme " le plus grand ténor du XXe siècle ", elle a recueilli une foule de confidences et d'anecdotes qu'elle nous livre aujourd'hui avec l'exigence qu'on lui connaît, mais aussi avec l'humour et le talent de la conteuse qu'elle est. De l'enfance innocente passée dans la petite ville de Modène à jouer au football en rêvant d'égaler la carrière du grand Caruso aux triomphes remportés sur les plus prestigieuses scènes lyriques du monde en passant par les méga-concerts, Ève Ruggieri nous raconte l'histoire de ce fabuleux destin. Avec la pudeur de l'amie, au-delà des passions hors normes de cet artiste - la peinture, les chevaux, la... gourmandise ! -, elle évoque aussi sa solitude, ses blessures, ses doutes : l'envers du décor.

  • De Chopin l'on sait tout ou l'on croit tout savoir... Pourtant, plus on se penche sur sa nombreuse correspondance et plus on se plonge dans les multiples livres qui lui ont été consacrés, plus ce que l'on prend pour des certitudes se brouille. Certes, son génie de compositeur est bien là, brillant de mille feux qui jaillissent de son oeuvre comme des témoignages de ses contemporains, mais sous l'apparence d'un jeune homme d'une extrême sophistication, passant des heures à choisir le ton exact du gris de son costume ou du blanc de ses gants sur mesure, qui est-il ? A-t-il aimé d'amour ses deux " fiancées ", finalement si vite oubliées après la rupture ? Que furent au juste ces huit années passées près de George Sand qui soupire : " Huit ans de chasteté " ? A-t-il aimé la femme ou la mère, voire le compagnon... Et si l'impossible amour, le seul véritable, caché au plus profond de son âme et de ses partitions, avait été Titus, l'ami de toujours, le modèle ? la vérité est entre les notes, comme le fameux " Rubato " laisse au rêve la tentation de la liberté.

empty