• Suzanne

    Frédéric Pommier

    • Pocket
    • 2 Janvier 2020

    Suzanne est ma grand-mère, ou la vôtre. Suzanne est un symbole. Du haut de ses 95 ans, elle en a des choses à dire. Toute une vie bien remplie, dans la guerre ou dans la paix, dans les deuils ou dans la joie. Bébé, petite fille, adolescente, jeune mariée, femme, mère et maintenant vieille dame, elle raconte à son petit-fils ses souvenirs, mais aussi son quotidien. Elle lui dit que jamais elle n'a dérogé à son principe « SQM », Sourire Quand Même. Et ce n'est pas toujours simple. Surtout ces derniers temps. Alors elle veut du champagne, pour trinquer au temps qui passe, et au temps qui reste.
    Sous la plume de Frédéric Pommier, entre rires et larmes, Suzanne devient une déclaration d'amour, une ode au respect, un plaidoyer pour faire de la vie une fête. SQM.

  • Ce sont des "anonymes" soudain devenus célèbres. Des gens ordinaires que l'actualité a propulsés, parfois malgré eux, sur le devant de la scène. Des héros et héroïnes des temps modernes, des phénomènes, des victimes, des rebelles, des audacieux, des courageux et des courageuses. Une miraculée de l'Himalaya, un chômeur sommé de "traverser la rue", une étudiante qui a tenu tête à son harceleur, un tranquille retraité pris pour un assassin, un sans-papier qui s'est mué en Spiderman, une Bretonne jaune de colère, un écolo qui se perche dans les arbres pour leur sauver la vie...
    Avec humour et son sens tout particulier de l'humain, Frédéric Pommier raconte leurs histoires. Il raconte aussi notre époque.

  • Une tragi-comédie autour de la fin de vie de deux soeurs seules dont l'une d'elle est atteinte de la maladie d'Alzheimer.

    Deux vieilles filles, soeurs, la Grande et la Petite, vivent proches l'une de l'autre et malgré leurs différences passent tout leur temps ensemble, avec leurs nombreux chats. La plus âgée commence à voir sa santé décliner glisse vers Alzheimer. Elle se fait alors escroquer et mal soigner par son médecin. Envoyée à l'hôpital après une chute, elle est ensuite mise sous tutelle (il faudra tout vendre), puis en maison de retraite spécialisée (prise en charge par une auxiliaire de vie, avec laquelle cela ne s'entend pas bien), puis en hôpital psychiatrique (où elle subit des sévices réels et imaginaires). Elle finira par mourir, suivie dans la tombe par sa soeur.
    En épilogue, on assiste à la vente aux enchères, sous l'égide du médecin, et de tous les autres protagonistes de la pièce, des biens de cette famille anciennement fortunée.
    Ce drame souvent comique sous forme d'intrigue domestique laisse entrevoir en filigrane une véritable critique sociale. L'auteur y dénonce ainsi les conditions de fin de vie souvent réservées aux personnes âgées dans les pays occidentaux.

  • « L'assassin court toujours », « bienvenue dans votre émission », « un appel d'air », « une opération escargot », « on n'est pas chez les Bisounours », autant d'expressions que l'on entend à longueur de journée sans vraiment y prêter attention. Frédéric Pommier excelle à les pister, les triturer, pour révéler ce qu'elles ont d'absurde et de drôle. Chaque expression devient alors l'objet d'une chronique aussi fine qu'amusante.

    Sur commande
  • La sentimentalose : Affection se manifestant par l'usage répété de l'expression « j'ai le sentiment ». Avant, les journalistes avaient des convictions. Maintenant, ils ont des sentiments. « Charles Aznavour, j'ai le sentiment que votre dernier album est celui de la maturité, je me trompe ? » « Mimi Mathy, j'ai le sentiment que vous n'avez jamais voulu grandir, je me trompe ? » Les tics de langage véhiculés par les médias se propagent comme des épidémies, c'est clair. Et, comme vous le savez, certains en sont gravement atteints. ou pas. Du coup, Frédéric Pommier nous propose, dans ce livre improbable, une analyse décalée et surréaliste de ces symptômes et nous délivre son diagnostic. C'est juste que du bonheur. Voilà.
    />
    Journaliste à France Inter, Frédéric Pommier est chroniqueur dans différentes émissions, où il s'amuse notamment à décrypter les tics du langage médiatique. Il est l'auteur de L'Assassin court toujours, disponible en Points.

    Sur commande
  • Après le succès de son premier livre sur les tics du langage quotidien (" C'est clair ", " Voilà voilà ", " incontournable "), Frédéric Pommier renouvelle le tir avec un ouvrage consacré cette fois au langage des hommes politique : des expressions les plus convenues aux plus détonnantes, des quiproquos maladroits aux erreurs les plus flagrantes, des formules devenues classiques aux bons mots percutants, le journaliste révèle avec brio les dessous du langage politique.Avec l'humour incisif qu'on lui connaît, il compose un répertoire cocasse et insolite des grandes phrases de nos hommes politiques, plus ou moins récentes, mais qui ont marqué les mémoires : un petit ouvrage drôle et efficace pour ne plus se laisser prendre aux pièges de la parole. Cet ouvrage reprend des chroniques proposées dans l'émission de Pascale Clark, le matin sur France Inter, assorties de plusieurs inédites.

    Sur commande
empty