• En France, un quart des femmes et plus d'un tiers des hommes avouent être infidèles à leur partenaire. Malaises, déchirements, ruptures constituent le quotidien pour ces couples ordinaires. Comment concilier engagement et liberté, amour durable et désir irrépressible ? Aimer plusieurs hommes retrace les 33 ans de vie amoureuse "anticonformiste" de l'auteure, ses liens entre son mari, ses amants, ses amis-amants... pas des infidélités mais plutôt des "fidélités plurielles", ce que certains nomment "polyamour". Dans cette nouvelle édition revue et enrichie par les réflexions nées des échanges avec les nombreux lecteurs qui se sont reconnus dans les premières éditions, Françoise Simpère dessine les contours d'une nouvelle conjugalité et donne des pistes de réflexion pour bâtir ses propres façons d'aimer, loin des discours stéréotypés.

  • De 1925 à 1940, Marie Bourguignon, fille d'aubergistes auvergnats, a vécu une sexualité d'une liberté incroyable pour l'époque, et assez rare même de nos jours. Avec l'assentiment de son mari, elle choisit des amants - avec pour seule consigne maritale de ne pas tomber amoureuse - et épanouit sa sensualité avec gourmandise. Parties à trois, coquineries dans les bordels de l'époque, drague des officiers charmés par la beauté de Marie... pendant des années celle-ci découvre le pouvoir que lui donne sa liberté sexuelle et conquiert son autonomie, tout en restant très amoureuse de son mari. Ce récit rédigé à partir du journal intime de Marie est une fresque sensuelle qui fait également découvrir la liberté qui régnait dans certains milieux dits "coloniaux" dans l'entre deux-guerres. On y découvre également les réflexions de la jeune femme à propos de ce qu'on appelle fidélité, possession et amour. Le sexe comme thérapie naturelle...

  • Dix ans après la parution du « Guide des amours plurielles » (Pocket) le polyamour est devenu un sujet de prédilection dans les medias, les livres et les films. 

    Désormais, aimer plusieurs personnes ne semble plus impossible, mais cela reste difficile tant ce mode de vie exige de s'affranchir du mythe de l'Amour unique et pour la vie, du couple comme seul horizon affectif, de la peur du regard des autres et de bien d'autres habitudes.

    À l'inverse, il faut rappeler que les amours plurielles ne sont ni LA solution aux difficultés amoureuses, ni une thérapie pour résoudre une crise personnelle, ni un moyen commode de multiplier les aventures. Elles n'ont pas non plus pour ambition de proposer un modèle qui remplacerait la monogamie exclusive, mais souhaitent simplement ouvrir les possibles avec des relations fondées sur la confiance et l'autonomie.

    Face à l'intérêt grandissant des femmes et des hommes pour ce choix de vie, il était urgent de publier ce nouveau guide des amours plurielles qui enrichit et actualise la réflexion à la lumière des dix dernières années.  

    « Aimer au pluriel ? Ça leur passera ! Reparlons-en dans dix ans ! »

    Et bien soit : dans ce nouveau guide, des polyamoureux font le point sur leur vie affective : ces récits montrent pour la première fois comment se vivent des amours plurielles au long cours, avec plus de 30 ans de recul pour certains. Et une constante encourageante : quelque soit le bilan de leur expérience, aucun(e) ne regrette de l'avoir vécue.

  • Avec impudeur et tendresse, Françoise Simpère nous livre différents portraits d'hommes qui s'inscrivent dans ses désirs les plus fous et ses fantasmes les plus secrets.
    De la brève rencontre pleine de promesses à la terrasse d'un café jusqu'à l'amant de coeur avec qui toutes les folies du corps sont permises, Françoise Simpère raconte l'attirance physique et l'amour des hommes avec beaucoup de naturel et d'émotion. Dans ces pages, Françoise Simpère ne fait pas mystère de ses pulsions les plus secrètes et de son amour immodéré pour le sexe masculin.
    Un très beau texte, ode au désir et aux hommes qui sont les meilleurs complices de Françoise Simpère.

  • Elles se font par hasard, à la faveur d'un voyage, d'une nuit sans lune, d'un drame parfois...
    Rencontres insolites avec des inconnus qui vous révèlent des désirs enfouis au plus profond de vous et des plaisirs sans limites ni tabous.
    Parking de nuit : à la faveur d'une panne de voiture, un jeune bachelier est secouru par un homme de 32 ans qui l'initie au plaisir homosexuel.
    Cadeau de Noël : délaissé par son ami, un jeune gay rencontre dans un backroom un superbe Beur qui lui inspire une tendresse dévorante.
    Noir désir : à Abidjan, pendant les émeutes de 2004, un baroudeur blanc de 60 ans sauve de la mort une jeune Ivoirienne et noue avec elle une liaison amoureuse torride.

  • Il y a une dizaine d'années, un nouveau mot a fait son apparition dans le re´pertoire des relations amoureuses : « polyamour ». Le « polyamour » signifie le fait de vivre plusieurs relations affectives en me^me temps, en toute franchise, sans mentir a` ses partenaires et sans penser que si l'on aime ailleurs, on est force´ment oblige´ de rompre un attachement ante´rieur. Le polyamour a fait beaucoup parler de lui et a engendre´ des films, des documentaires, des livres, des e´missions de télévision et des de´bats. Désormais, aimer plusieurs personnes ne semble plus impossible mais cela reste difficile, tant ce mode de vie exige de s'affranchir du mythe de l'Amour Unique et pour la vie, du couple comme seul horizon affectif, de la peur du regard des autres et de bien d'autres habitudes.
    Dans ce livre, la majorite´ des questions concernent la vie de couple lorsqu'on aime au pluriel, car beaucoup de personnes sont devenues polymamoureuses alors qu'elles e´taient de´ja` engage´es dans une relation. Leur e´volution vers les amours plurielles ame`ne beaucoup de questions aussi bien pratiques que philosophiques qui ne concernent d'ailleurs pas que les relations affectives, mais aussi l'autonomie et la liberte´ de chaque partenaire, dans tous les domaines. Dans ce « Nouveau guide des amours plurielles », vous trouverez non pas des re´ponses, mais des pistes de re´flexion pour tenter de rendre plus harmonieuses les relations amoureuses qui, a` l'heure actuelle, se soldent souvent par une se´paration.
    Journaliste française et polyamoureuse, Françoise Simpère a publié, entre autres, plusieurs essais qui exposent sa vision des amours plurielles : le premier « Guide des amours plurielles », « Pour une écologie amoureuse » et « Aimer plusieurs hommes ». Fréquemment invitée sur les plateaux de télévision pour défendre sa vision des relations amoureuses, elle a été le sujet d'un documentaire de Martine Asselin, « la grande amoureuse ».

  • Il y a une dizaine d'années, un nouveau mot a fait son apparition dans le re´pertoire des relations amoureuses : « polyamour ».
    Le « polyamour » signifie le fait de vivre plusieurs relations affectives en me^me temps, en toute franchise, sans mentir a` ses partenaires et sans penser que si l'on aime ailleurs, on est force´ment oblige´ de rompre un attachement ante´rieur.
    Le polyamour a fait beaucoup parler de lui et a engendre´ des films, des documentaires, des livres, des e´missions de télévision et des de´bats.
    Dans le meilleur des cas, les gens levaient un sourcil inte´resse´ avant de hausser les e´paules :
    « C'est bien joli, tout cela ! Mais comment feront-ils quand ils auront des enfants ? Combien de temps vont-ils attendre avant de se fixer ? Que deviendront-ils quand ils seront vieux ou vieilles ? »
    Dans ce livre des polyamoureux font justement le point sur leur vie affective 15 ans après. Courts ou longs, paisibles ou agités, d'une infinie variété, mais toujours passionnants, ces récits montrent pour la première fois comment se vivent des amours plurielles au long cours, avec, pour certains, jusqu'à 33 ans de recul.
    Pour les polyamoureux de´butants, ce plongeon dans la re´alite´ ve´cue par d'autres peut aider a` e´viter certaines erreurs et a` re´aliser ce que sont concre`tement les amours plurielles, hors des the´ories et des dogmes.
    Journaliste française et polyamoureuse, Françoise Simpère a publié, entre autres, plusieurs essais qui exposent sa vision des amours plurielles : le premier « Guide des amours plurielles », « Pour une écologie amoureuse » et « Aimer plusieurs hommes ».
    Fréquemment invitée sur les plateaux de télévision pour défendre sa vision des relations amoureuses, elle a été le sujet d'un documentaire de Martine Asselin, « La grande amoureuse ».

  • L'érotisme est au coin de la rue.
    Un candidat à la présidentielle, une beurette des cités, un chef d'atelier, une directrice de recherche... On ne saurait imaginer personnages et vies plus dissemblables. Tous sont pourtant soudainement percutés par la brûlante irruption du désir et du sexe dans leur quotidien. C'est souvent inattendu, insolite, et toujours excitant.

    Journaliste, auteure de plusieurs essais sur les amours plurielles, Françoise Simpère s'est imposée comme une auteure de littérature érotique de premier plan. Sa plume, qui excelle à l'évocation de l'irrépressible montée du désir, sait aussi décrire les plaisirs, tous les plaisirs, sans vulgarité ni fausse pudeur.

    Le recueil contient les nouvelles
    - Érection présidentielle
    - La diva du labo
    - Le rêveur d'atelier
    - Coup de boule

  • Que reste-t-il d'un hommes après l'amour ? Des sensations, des émotions, la vision très précise d'une partie de lui, le souvenir de son chez lui, la nostalgie... tout ce qui fait qu'un homme n'est pas seulement un sexe, en somme.
    La seconde fois : après la première rencontre l'attente et les questions qui créent et entretiennent le désir.
    Chaque homme est une musique, ou l'art d'associer à leur peau quelques notes, qu'il suffira d'entendre pour ressentir l'homme
    Leurs salles de bains, un lieu où se découvre plus qu'ailleurs leur intimité.
    Leurs queues... eh oui ! Ou alors leur sexe, leur chibre, leur teub, leur phallus, leur bite ?
    Eaux troubles : quand on ne sait plus trop où le désir mènera
    Libre fantasme : le plaisir de se dire qu'avec Lui, tout est possible !
    Paris l'été : quand une ville, chaque lieu d'une ville évoque un amour passé, comme un kaléidoscope qu'il suffirait d'agiter pour revivre en trente secondes trente ans de désirs.

  • Lola et Adrien, les deux héros du roman de Françoise Simpère (« Ce qui trouble Lola », Blanche 2004, Pocket 2007), se retrouvent pour vivre un fantasme à épisodes où chacun teste les limites et les désirs de l'autre.
    Jeu de miroirs : au Palais des glaces, Lola et Adrien se défient du regard et des gestes. Rêve ou réalité ?
    Jeu de confiance : un rendez-vous impérieux, une séance de domination, le plaisir de s'y abandonner en confiance.
    Jeu sans limites : plus loin, encore plus loin...
    Jeu de soumission : au tour d'Adrien d'obéir, d'affronter l'inconnu et de connaître l'appréhension délicieuse qui précède le plaisir.
    Jeu de scène : hommage à une scène d'un film d'Almodovar pour qu'Adrien vive son fantasme le plus secret.
    Jeu d'enfant : épilogue sensuel et joyeux de cette histoire troublante.

  • Renoncer au plaisir parce qu'on se retrouve seul(e) ? Oh, que non ! La main, un jouet vibreur et surtout l'imagination peuvent vous emporter dans des délires et des délices érotiques d'autant plus puissants qu'ils ne connaissent aucun frein.
    La gloire du monarque : quitté par son amant, une femme s'offre le luxe de jouir dans la cabine d'essayage d'une boutique érotique.
    La saveur de l'oursin : il a suffi de quelques mots « vous ne trouvez pas que l'oursin a un goût se sexe de femme ? » pour enflammer l'imaginaire d'un prude Slovénien et lui faire retrouver les plaisirs solitaires de sa jeunesse.
    Solitude de la thésarde : comment, saturée de travail et de frustration sexuelle, une étudiante devient si obsédée que tout- un mot, un bruit entendu chez ses voisins, un doigt habile- l'entraîne sur les chemins de la jouissance.

  • «Amour, amitié, je ne sais pas si par dépit ou par pitié, je franchirai cet océan qui va de l'ami à l'amant1 ». Les héros de ces nouvelles ont allègrement franchi le pas, pour leur plaisir... et le vôtre.
    21 avril 2002 : vingt ans après, deux anciens copains de lycée s'encanaillent dans la campagne, sur fond d'élections inattendues.
    Joli casting : comment transformer un tournage de clip entre deux comédiens en vertige amoureux, sous l'oeil surpris de la caméra
    Boîte à outils : pour l'amour de son ami peintre en bâtiment, la jolie petite quincaillière transforme le magasin de ses parents en véritables sex-shop, antre de tous les plaisirs.

  • Que vous soyez puissant ou misérable, président de la République, ouvrier, scientifique ou lycéen, le désir vous saisit par surprise, et le sexe s'impose avec une autorité... royale. Trois nouvelles pour vous le prouver :
    Erection présidentielle : un candidat à l'élection suprême se découvre des penchants surprenants après un meeting des plus excitants.
    La diva du labo : lors d'un colloque en Corse, une scientifique de haut niveau troque une vie sexuelle maigrichonne contre l'ardeur virile d'un aubergiste Corse.
    Le rêveur d'atelier : à la sortie de l'usine, un ouvrier et son jeune collègue évoquent leurs expériences sexuelles les plus troublantes.
    Coups de boule : Salope ou amoureuse ? Désir ou excitation ? Jouir ou juter ? Entre un jeune beur et une beurette, le malentendu vient des mots, pas des gestes.

  • Le premier texte érotique de Françoise Simpère,
    Le Jeune Homme au téléphone, racontait les conversations érotiques entre une femme de 40 ans et un jeune homme de 21ans. Dix ans plus tard, Alice et David, que lient une amitié très sensuelle, explorent les latitudes amoureuses. Alice parcourt le monde, persuadée que " le désir ne naît pas seulement du partenaire, mais aussi du climat, des odeurs, des musiques... bref, qu'on ne baise pas de la même façon en Grèce, à Cuba ou aux États-Unis. " Elle envoie le récit de ses rencontres amoureuses à David, qui y réagit. Rencontres torrides, coquines, insolites, mais toujours joyeuses, même quand l'amour s'en mêle sous les traits d'un bel aventurier australien. Car ce roman d'un érotisme sans tabou est aussi un roman d'amour chaud et tendre ainsi qu'un roman féministe. " S'autoriser à aimer et désirer librement est pour une femme une façon délicieuse et pacifique de s'adjuger les droits de l'homme", affirme en effet Françoise Simpère.
    C'est pourquoi, depuis
    Le Jeune Homme au téléphone et
    Des désirs et des hommes (éd. Blanche), elle explore avec passion et sensualité la planète masculine, tout en prônant l'autonomie affective indispensable pour libérer les femmes du désastreux mythe du " Prince charmant ".
    Ne plus croire au Prince charmant n'empêche pas d'aimer les hommes et leur sexe, affirme-t-elle. Avez-vous cessé de fêter Noël sous prétexte que le Père Noël n'existe pas ?

  • Ce qui trouble lola

    Françoise Simpère

    • Blanche
    • 30 Juillet 2015

    Ethnologue du sexe masculin, Lola a décidé de consacrer à l'exploration de " la planète masculine " autant de temps qu'un pianiste virtuose à son clavier.
    En permanence, elle pense aux hommes, les observe, les aborde, les touche, les séduit, les rejette, agacée ou troublée, mais jamais indifférente. Son regard libre lui permet d'aller au bout de ses désirs sans crainte de se perdre. Sa lucidité et son humour la protègent des pièges de certains prédateurs. Lola est si à l'aise dans cette planète masculine qu'elle se sent peu à peu devenir androgyne. La rencontre avec Adrien, son double troublant, apogée de cette exploration des désirs sans tabous, prouve que l'ethnologue la plus objective peut tomber amoureuse de son sujet d'études !
    Avec Ce qui trouble Lola, Françoise Simpère poursuit sa description de l'univers des plaisirs sans culpabilité et des rencontres ludiques qui a fait le succès des livres précédents. Cependant, ce roman aborde aussi des facettes plus troubles du désir : le rapport des hommes et des femmes à leur composante homosexuelle (ce qu'on appelle part féminine chez l'homme et part masculine chez la femme), le besoin de dominer et/ou de s'abandonner, l'exploration profonde de son propre corps et du corps de l'autre. Le style adopte un ton plus passionnel, plus torride, avec des émotions à fleur de peau. C'est une formidable déclaration d'amour aux hommes. Pour les femmes, le message est clair : quand on regarde les hommes avec les yeux de Lola, on ne s'en lasse jamais !

  • Martine et Daniel sont à l'image de ces millions d'hommes et de femmes, que leur condition sociale destine aux mêmes grands ensembles, centres commerciaux et foyers culturels. À travers une enquête romancée, où se conjuguent la minutie journalistique et la passion romanesque, Françoise Simpère dépeint le mal de vivre de la majorité silencieuse, dans le contexte urbain de la fin du vingtième siècle. De l'HLM au pavillon, c'est dans une véritable descente aux enfers que nous suivons les héros de ce livre-vertige de l'endettement et de la solitude, débouchant sur l'angoisse, la délinquance, le suicide.

  • Martine et Daniel sont à l'image de ces millions d'hommes et de femmes, que leur condition sociale destine aux mêmes grands ensembles, centres commerciaux et foyers culturels. À travers une enquête romancée, où se conjuguent la minutie journalistique et la passion romanesque, Françoise Simpère dépeint le mal de vivre de la majorité silencieuse, dans le contexte urbain de la fin du vingtième siècle. De l'HLM au pavillon, c'est dans une véritable descente aux enfers que nous suivons les héros de ce livre-vertige de l'endettement et de la solitude, débouchant sur l'angoisse, la délinquance, le suicide.

empty