• Martine et Daniel sont à l'image de ces millions d'hommes et de femmes, que leur condition sociale destine aux mêmes grands ensembles, centres commerciaux et foyers culturels. À travers une enquête romancée, où se conjuguent la minutie journalistique et la passion romanesque, Françoise Simpère dépeint le mal de vivre de la majorité silencieuse, dans le contexte urbain de la fin du vingtième siècle. De l'HLM au pavillon, c'est dans une véritable descente aux enfers que nous suivons les héros de ce livre-vertige de l'endettement et de la solitude, débouchant sur l'angoisse, la délinquance, le suicide.

empty