Milan

  • À travers les véritables lettres de quatre soldats de nationalités différentes, revivez la trêve qui a réuni des hommes en guerre pour célébrer la veillée de Noël, le 24 décembre 1914.

    Décembre 1914. Depuis cinq mois, les poilus sont terrés dans les tranchées pour une « drôle de guerre ». Sur le front, quatre soldats : Maurice le Français, Kurt l'Allemand, Greg l'Anglais et Karel le Belge. Chacun dans sa guerre, dans son camp, sous la mitraille, dans le froid et la boue. Et puis vient la nuit de Noël. Un Allemand chante Stille Nacht, repris par d'autres, et comme par enchantement les combats cessent. Tous les soldats célèbrent ensemble la veillée de Noël.
    C'est à travers les véritables lettres de quatre soldats, reproduites en quatre langues, que nous découvrons cette trêve. Un vécu différent, mais une universalité absolue : le désir de paix.

  • Décembre 1914. Depuis cinq mois, les poilus sont terrés dans les tranchées pour une drôle de guerre. Le 24 décembre, comme par enchantement, les combats cessent. Un Allemand chante Stille Nacht, repris par d'autres, et ce sont tous les soldats qui célèbrent la veillée de Noël ensemble. C'est à travaes les véritables lettres de quatres soldats - un Français, un Allemand, un Anglais et un Flamand - que nous revivons cette trêve. par des lettres, la même nuit sans coup de feu est racontée en quatres langues. Un vécu différent. Mais une universalité absolue : le désir de paix.

empty