• Pierre-Marie Lettrin est journaliste au service Informations générales d'un grand quotidien parisien, lorsque les gendarmes viennent le chercher, à son domicile, un matin de mai. Quarante-huit heures plus tard, il se retrouve incarcéré au quartier bas d'une des plus vétustes maisons d'arrêt de France, la Santé. Mais il veut croire encore à une simple erreur policière. Seulement, la machine est lancée. Il va alors découvrir et partager le sort de tous les hommes - ou femmes - innocentés chaque année après avoir subi, souvent par excès de zèle ou indifférence des magistrats, les irréversibles atteintes morales de la prison. Rythmé comme un polar, tour à tour effrayant, émouvant ou drôle, ce reportage authentique décrit, avec une précision saisissante, l'exaspération de l'attente, l'angoisse vertigineuse de l'incarcération absurde. Et tandis que défile, au jour le jour, la radiographie minutieuse de 2 661 heures d'enfermement, Un tunnel sous l'été tisse, en filigrane, autour de Catherine, passion omniprésente par-delà les murs, un vrai roman d'amour.

empty