• Le Rite Écossais Ancien et Accepté (R.É.A.A.) en 33 degrés est aujourd'hui un des rites de la franc-maçonnerie les plus répandus dans le monde. L'histoire de ce rite, en France, est présentée dans ce premier tome, depuis les origines de la francmaçonnerie jusqu'à la fin du xixe siècle. Son évolution, en France, au cours du xxe siècle fera l'objet d'un second tome.

    Le R.É.A.A. en 33 degrés a été fondé officiellement à Charleston (Caroline du Sud, États-Unis) en 1801, à partir du Rite Écossais dit « de Perfection », qui s'est d'abord développé en France dès 1743, puis à Saint-Domingue après 1760, avec le Français Étienne Morin, avant de parvenir sur la côte Est des jeunes États-Unis d'Amérique. Le comte Auguste de Grasse-Tilly, officier français ayant contribué à la fondation de ce premier Suprême Conseil du monde à Charleston, créera, dès son retour en France en 1804, le « Suprême Conseil du 33e degré en France », deuxième Suprême Conseil du monde. Le xixe siècle verra l'expansion de cette nouvelle Juridiction aux côtés de la seule obédience multi-rite en France, le « rand Orient de France » et son Grand Collège des Rites, dans une période de profonds changements et d'instabilité politique.

    Sur commande
  • "De 1939 à 1945, l Algérie a occupé une place centrale dans l histoire de la France. Replaçant la défaite de la France en juin 40 et l installation du régime de Vichy dans l histoire sociale et politique de l Algérie, l auteur analyse la politique particulière de Vichy sur les Juifs, les communistes et les Musulmans. Il traite ensuite du débarquement des Alliés en Afrique du Nord et étudie la politique algérienne du général de Gaulle qui a conduit à la mobilisation des Algériens dans le mouvement des Amis du Manifeste et de la Liberté et aux journées tragiques de mai 1945."

    Sur commande
  • Dès 1927, l'Etoile Nord-Africaine, portée par le prolétariat algérien émigré en France, préconisait l'élection au suffrage universel par tous les habitants de l'Algérie d'une Assemblée constituante pour fonder une nation algérienne démocratique. Pendant la Révolution, le FLN l'emportera sur le MNA qui défendait la Constituante. Le FLN édifiera un Etat fondé sur le parti unique. Donc aujourd'hui, la Constituante reste d'une actualité brûlante.

    Sur commande
  • Le PPA qui a succédé en mars 1937 à l'Etoile Nord-Africaine interdite par le gouvernement du Front populaire, maintient son programme, sa direction, ses structures. En 1939 le PPA est interdit et toute sa direction est internée. Le PPA refusera toute collaboration avec Vichy, et dans ce contexte, Ferhat Abbas rédige le "Manifeste du peuple algérien" qui sera rejeté par De Gaulle. Le PPA, en lutte pour l'indépendance de l'Algérie, sera violemment réprimé mais dès 1946, puis il se reconstruit et se maintient comme une organisation clandestine. Connaître le PPA est essentiel pour comprendre l'histoire de la révolution algérienne expurgée de l'histoire mythologique du FLN.

    Sur commande
  • C'est en 1926 que le Comité Exécutif de la IIIè Internationale charge le PCF de créer au sein de l'émigration l'Etoile Nord-Africaine. Après 1928, l'Etoile devient indépendante du PCF et, surmontant tous les obstacles, se construit en s'engageant dans la lutte sociale et politique en France. Adhérant en 1936 au Front populaire, elle participe aux grèves, à la lutte contre l'impérialisme, le fascisme, le racisme. Créé par l'émigration ouvrière algérienne, l'Etoile nord-africaine est le cas unique et exemplaire d'une organisation révolutionnaire construite au sein même du pays colonisateur et manifestant toujours sa solidarité avec la classe ouvrière et le peuple ami français.

    Sur commande
  • Le 1er novembre est l'acte initial de la révolution algérienne. Sous la 3ème République, l'Algérie a été intégrée dans l'économie, le marché du travail, l'outil militaire et la diplomatie de la France. C'est pourquoi tous les gouvernements combattront le mouvement national algérien. Pourtant, Messali Hadj ne réclamait que l'élection par tous les habitants de l'Algérie d'une Assemblée Constituante Souveraine, l'unité des peuples de l'Afrique du Nord et la transformation de l'Empire en un Commonwealth franco-africain. Le 2 novembre, les messalistes entrent dans la révolution et ce sont eux qui jouent un rôle essentiel pendant l'an I de la révolution algérienne.

  • Le CREAC a estimé nécessaire et indispensable de consacrer un livre sur ce drame où les faits rapportés dans la presse française et internationale et les documents officiels sont replacés dans leur contexte et dans l'histoire de la Révolution algérienne. Il montre bien que la tuerie de Melouza s'inscrit dans la chaîne des massacres organisée par le FLN pour éliminer le MNA et devenir le seul interlocuteur de la France. Dans le débat ouvert sur l'écriture d'une histoire sans tabou de la guerre d'Algérie, on ne peut occulter les pages sombres de celle-ci.

    Sur commande
  • L'histoire de la FEN pendant la guerre d'Algérie est intéressante pour deux raisons principales : La FEN, qui plonge ses racines dans l'histoire du mouvement ouvrier français, est restée indépendante de l'Etat et des partis politiques ; elle respecta dans son fonctionnement la démocratie ouvrière et fut la seule organisation à proposer, avec la Table Ronde, une solution démocratique au problème algérien et s'est prononcée dès son congrès de novembre 1954 pour l'émancipation du peuple algérien.

    Sur commande
  • Le 14 juillet 1953, comme chaque année, les Algériens, encadrés par le service d'ordre du MTLD et arborant un portrait de Messali Hadj, participent au défilé du PCF et de la CGT à Paris en l'honneur de la Révolution Française. Au moment de la dislocation, la police parisienne ouvre le feu, tuant sept personnes (6 Algériens et 1 Français) et faisant une centaine de blessés par balle. L'auteur replace ce drame, prélude au 1er novembre 1954, dans l'histoire longue de l'immigration algérienne.

    Sur commande
  • L'objectif de ce livre est de retracer le combat mené par Ben Boulaïd et poursuivi par Chihani Bachir, chef des Aurès, qui en liaison avec Zighout Youssef, chef de la wilaya 2, a lancé l'insurrection du 20 août 1955 qui met fin à l'Algérie du statut de 1947. Ben Boulaïd est alors condamné à mort. La période qui suit, marquée par la dissolution de l'Assemblée nationale, la victoire du Front républicain et l'investiture de Guy Mollet le 2 janvier 1955, fournit le cadre qui explique l'assassinat de Chihani Bachir, la mobilisation du seul MNA et de ses alliés pour empêcher l'exécution de Ben Boulaïd, et ce qui apparaît comme très vraisemblable à l'historien, l'assassinat politique de Ben Boulaïd.

    Sur commande
  • Jacques Simon retrace ici l itinéraire de Messali Hadj, permanent du PCF et secrétaire général de l Etoile Nord Africaine, qui au congrès anti-impérialiste international de Bruxelles en 1927 s est prononcé pour la fondation d une Algérie indépendante. En désaccord avec le PCF, Messali se lie avec la Gauche socialiste, les trotskystes, les syndicalistes révolutionnaires pour mener avec eux tous les combats de la classe ouvrière contre le fascisme, l impérialisme et l antisémitisme. Ces mêmes alliés soutiendront ensuite le combat de Messali après 1945 et pendant la guerre d Algérie. Tous considéraient que Messali avait construit des organisations dont l idéologie n était pas marxiste mais plus proche d une politique prolétarienne authentique.

    Sur commande
  • "Cet ouvrage retrace le combat mené par Messali Hadj pour fonder la nation algérienne, laïque et démocratique. En 1924, il rencontre Hadj Ali Abdelkader, membre du PCF, devient secrétaire général de l Etoile nord-africaine en 1925. Après la dissolution de cette dernière en 1937, Messali fonde le PPA qu il implante en Algérie. En 1940, il refuse de collaborer avec Vichy. En 1943, Ferhat Abbas rédige le Manifeste du peuple algérien avec un additif de Messali réclamant l élection d une Assemblée constituante, qui sera fondatrice de la nation algérienne. - - - "

    Sur commande
  • "Dans cet ouvrage, l'auteur a voulu montrer que la guerre d'Algérie fut dans sa première phase une Révolution sociale où le problème de l'indépendance avait à la fois un contenu politique avec l'élection d'une Assemblée Constituante. Ce mouvement a pris fin en 1958, l'indépendance sera obtenue avec la signature, entre de Gaulle et le GPRA, des accords d'Évian."

    Sur commande
  • Deux fois Grand Prix du Paysage, en 1990 et en 2006, et lauréat de la première édition du Prix Européen du Paysage en 2009, Jacques Simon a été formé à l'École des Beaux-arts de Montréal et à l'École Nationale Supérieure du Paysage à Versailles où il enseigna par la suite, ainsi qu'à Los Angeles, Toronto, Harvqrd, Philadelphie...
    Auteur de nombreux ouvrages sur la conception du paysage, Jacques Simon qui aime à "sortir du cadre et marcher en silence", offre à voir aménagements du territoire et interventions légères, où sa connaissance du terrain s'exerce avec un esprit d'aventure et de liberté.
    Cet ouvrage montre le parcours polysémique de ce grand paysagiste français. Il présente, par des travaux représentatifs et certaines études inédites, sa relation au terrain, sa passion du végétal et sa préoccupation de l'humain : "on prend goût à la terre lorsque, attentif, tous les jours on se laisse surprendre".

  • Cet ouvrage expose une théorie simple et originale des distributions, aussi bien réelles que vectorielles, adaptée à l'étude des équations aux dérivées partielles.

    Il traite des distributions à valeurs dans un espace de Neumann, c'est-à-dire dans lequel toute suite de Cauchy converge, ce qui englobe les espaces de Banach et de Fréchet et les mêmes espaces « faibles ». L'espace des distributions est muni d'une topologie simple.

    À côté des opérations habituelles - dérivation, produit, changement de variable, séparation de variables, restriction, prolongement et régularisation -, Distributions présente une opération nouvelle, la pondération, qui donne des propriétés analogues à celles de la convolution pour les distributions définies dans un ouvert quelconque. L'accent est mis sur l'extraction de sous-suites convergentes, l'existence et l'étude de primitives et la représentation par le gradient ou par des dérivées de fonctions continues. Les méthodes constructives sont privilégiées, pour rendre ces outils accessibles aux étudiants et aux ingénieurs.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
  • Né en 1933 dans une famille juive d'Algérie, Jacques Simon est docteur en histoire, président du Centre de Recherches et d'Etude sur l'Algérie Contemporaine. Son enfance marquée par les lois antijuives de Vichy, puis son parcours de militant, sont abordés ici avec une analyse approfondie des événements marquants qui traversent l'Algérie : l'après-guerre, le mouvement d'indépendance, la mainmise du FLN et l'émergence du mouvement berbère.

  • L'histoire de l'Algérie ne débute pas en 1830 et le régime algérien actuel n'est pas le retour à la Régence, après la fermeture de la parenthèse coloniale.
    Tout commence avec Carthage dont le millénaire a imprégné les royaumes berbères dans tous les domaines : la langue, l'économie, l'organisation de l'Etat, l'urbanisation, les arts et les techniques, les coutumes et la religion, avec le dieu principal Ba'al Hammon, version punique de l'Adonaï hébreu, les pratiques religieuses, les temples et le clergé. Carthage détruite, son héritage sera conservé par les cités puniques et les royaumes berbères de Jugurtha et Massinissa.
    L'Afrique romaine connut la prospérité et une intense urbanisation. A partir des Sévères, l'Afrique affirme son identité berbère dans la vie sociale, politique, municipale, militaire et religieuse avec la diffusion du culte de Saturne, simple romanisation du Ba'al-Hammon/Adonaï. Le christianisme s'implanta et prospéra avant d'être rejeté quand Augustin fit appel à l'administration pour combattre le judaïsme, les hérésies, le paganisme, le donatisme et les révoltes des circoncellions.
    L'occupation vandale et byzantine fut éphémère et ce sont Koseila et la Kahena, les chefs des tribus berbères christianisées et judaïsées, qui combattirent les Arabes. L'islamisation et l'arabisation qui suivirent, ne furent acceptées que remodelées pour s'intégrer dans le creuset berbère. Le Maghreb connut une certaine "renaissance", mais après l'invasion hilalienne, la coupure de la Méditerranée en deux blocs hostiles et la Reconquista d'Al-Andalus, le Maghreb se fragmente.
    Menacée par les Espagnols, Alger fit appel aux corsaires turcs, les frères Barberousse. La Régence d'Alger qu'ils créèrent prospéra avec l'industrie de la course, sans jamais devenir un Etat assurant les différentes fonctions régaliennes : l'administration, l'économie, la monnaie, l'éducation et tous les services publics. Plaquée sur le pays réel, la Régence disparut après la première bataille et c'est le monde berbère arabisé ou non qui s'opposera à la conquête française.
    Il survivra ensuite en s'adaptant pour resurgir, quand les Kabylies et les Aurès devinrent les bastions de la révolution algérienne. L'Histoire n'est pas finie.

    Sur commande
  • La tâche du Comité de liaison des trotskystes algériens (CLTA) est de tirer un bilan de la révolution algérienne, d'élaborer un programme politique sur l'Algérie en la replaçant dans le jeu des relations internationales, de former des cadres et d'intervenir dans la lutte des classes en Algérie et dans l'émigration. Jacques Simon, responsable de la revue l'Etincelle et élu à la direction du CLTA, fournit dans cet ouvrage une précieuse contribution à l'écriture de l'histoire sociale, politique et culturelle de l'émigration algérienne.

    Sur commande
  • Après un premier ouvrage sur l'immigration algérienne e France des origines à l'indépendance soulignant l'importance et l'ancienneté des processus migratoires algériens en France, celui-ci vise à analyser dans la période récente cette immigration dans tous les domaines de la vie sociale, politique et culturelle. Il démontre sur la base de chiffres et de données d'une grande rigueur méthodologique et scientifique comment cette immigration s'est enracinée dans le tissu socio-démographique français et qu'elle constitue, au delà des clichés et des stéréotypes, un facteur positif de la construction de la maison France dans l'espace euro-méditerranéen.

    Sur commande
  • C'est en 1947 que Messali Hadj fonde en Algérie le MTLD qui maintient dans la clandestinité le Parti du peuple algérien (PPA) à côté d'une structure paramilitaire : l'organisation spéciale (OS). Le gouvernement Mendès France interdit le MTLD mais les militants entrent aussitôt dans la lutte pour l'indépendance. Dans ce livre, il est montré que dans le MTLD, deux forces sociales et politiques antagonistes se sont affrontées : les Messalistes luttaient pour une Algérie souveraine et les centralistes pour une Algérie au sein de l'Union française, sans rupture du pacte colonial avec la France.

  • Cet ouvrage présente l'historien Benjamin Stora dont il étudie de façon détaillée, précise et critique, ses travaux relatifs au nationalisme algérien. De son adhésion à l'AJS en 1968 à sa nomination par François Mitterrand en tant que codirecteur de l'Institut Maghreb-Europe, il a, selon l'auteur, opéré un glissement idéologique et développé sur le nationalisme fondé par Messali Hadj trois positions différentes et contradictoires.

    Sur commande
empty