• Souvent réduite à l'image d'un paradis exotique, aux dévastations des cyclones ou aux tumultes sociaux, la France d'outre-mer (FOM) est largement méconnue. Cette ignorance, qui l'écarte du « récit national » et qui se combine parfois à une nostalgie de la France coloniale, tend à faire de ces terres éparses un ensemble indifférencié et immuable. Or, la FOM connaît des mutations spectaculaires et rapides depuis le début des années 2000, notamment sur les plans statutaire, démographique et socio-économique. Comme champ d'innovations sociales et d'expérimentations juridiques, elle permet d'apprécier sous un jour différent la République française.
    Cet ouvrage, en révélant une FOM dynamique, analyse la diversité croissante de ses territoires à plusieurs échelles. Inégalités, disparités, déséquilibres socio-spatiaux, autochtonie, vulnérabilités ou modèles de développement sont au centre d'une réflexion ayant pour toile de fond le legs colonial. Une décolonisation sans indépendance quoique patente se combine à une sujétion économique et à un assistanat qui ne le sont pas moins.
    Si l'histoire de la relation à la Métropole est capitale pour comprendre la FOM, un regard décentré et novateur permet de renouveler son approche. De nombreuses cartes originales, des données et un traitement statistique inédits viennent ici appuyer la démonstration.

  • Depuis les accords de Matignon (1988) et de Nouméa (1998) et après plus d'une décennie de transferts de compétences, la Nouvelle-Calédonie dispose d'une autonomie élargie. Le processus d'autodétermination dans lequel elle est lancée prend tout son sens à partir de 2014, avec l'organisation de référendums portant sur la question de l'indépendance. La période qui débute est donc capitale pour son avenir.
    En parallèle de cette dynamique institutionnelle et identitaire, singulière et émancipatrice, le contexte économique a également évolué. L'exploitation des énormes réserves de nickel a suscité récemment la construction et la mise en service de deux grandes usines métallurgiques, l'une dans le sud, l'autre dans le nord, en plus de celle de Nouméa. Une nouvelle ère économique et sociale débute-t-elle ?
    Ecrit à une époque charnière de l'histoire néo-calédonienne, ce livre est un outil pour comprendre un territoire en profonde mutation. Les principaux mécanismes socio-spatiaux à l'oeuvre aujourd'hui y sont analysés avec discernement et pédagogie. Les questions d'inégalités, de disparités ou d'aménagement sont les fils conducteurs de cette réflexion. Une attention toute particulière est portée au "rééquilibrage", à ses enjeux et ses conséquences.
    Richement illustré, cet ouvrage dévoile avec clarté le destin peu commun de la Nouvelle-Calédonie au sein de la République française. Il passionnera tous ceux qui s'intéressent aux évolutions de l'Océanie et de la France d'outre-mer.

  • Produit par le système colonial, l'outre-mer français en conserve nombre de séquelles. Malgré leur éparpillement, les différentes entités qui constituent cet ensemble présentent des traits communs, résultant tout particulièrement de l'oeuvre de l'État central. Pour expliquer le fonctionnement de ces territoires, de plus en plus assistés économiquement, mais demandant toujours plus d'autonomie, il faut tenir compte du fait que les liens tissés avec la métropole l'emportent largement sur le poids du milieu local et régional. En dépit de différences marquées, les DOM et le reste de la France d'outre-mer se caractérisent par une explosion urbaine commune, et par une évolution des statuts « à la carte ».
    Les étudiants de tous les cycles universitaires trouveront dans cet ouvrage les données essentielles, à différentes échelles, nécessaires à la compréhension de l'espace ultramarin, ainsi que les toutes dernières avancées de la recherche sur ces territoires.

    Sur commande
  • « État d'urgence », « crise », « déclin », « situation préoccupante », tant de mots ou d'expressions qui caractérisent aujourd'hui le tourisme ultramarin. Autant dire qu'on est loin des résultats attendus.
    Cet ouvrage arrive ainsi à un moment particulièrement difficile et tente d'éclairer cette « chute libre » du tourisme ultramarin, notamment par l'étude de la manière dont ces contrées sont administrées par l'État.
    Jean-Christophe Gay s'affranchit ici de la diversité des lieux pour mettre en évidence les ressorts essentiellement politiques qui commandent la production de l'espace touristique d'outre-mer. Il montre que ce tourisme tient dans la relation entre des lieux et des acteurs dominés par l'État et est également la conséquence de pratiques à la fois communes à tous les touristes et spécifiques aux Français d'outre-mer ou de Métropole. Au-delà de cette unité, il fait également l'hypothèse que la question des statuts de ces contrées, qui règlent leur fonctionnement et leur relation à l'État, est une variable particulièrement efficiente pour saisir non plus le mais les tourismes ultramarins, au travers de leurs systèmes et de leurs espaces.

    Sur commande
  • Hormis les frontières, les discontinuités spatiales ont été négligées par les géographes alors qu'elles sont partout présentes à la surface de la terre et influencent grandement la vie humaine.
    De nombreuses expressions courantes comme, entre autres, " A tout bout de champ ", " Les tenants et aboutissants ", " Mettre au pied du mur ", " Couper les ponts " les utilisent métaphoriquement, révélant de la sorte la place des discontinuités dans notre imaginaire. Le renouvellement conceptuel de la discipline est en train de réparer cet oubli. Ce livre y contribue en s'attachant à mettre en lumière la variété et le rôle des discontinuités dans l'organisation spatiale du monde à toutes les échelles et ceci grâce à la diversité des sources documentaires utilisées (sciences sociales, droit, littérature, cinéma.
    ).

  • C'est l'histoire d'un pêcheur solitaire qui n'a pas beaucoup de chance à la pêche.
    Un jour, sur une plage, il sauve une dorade rose du jeu cruel des enfants. il la remet à la mer et elle gagne le large. le même soir, alors qu'un orage terrible éclate, il entend frapper à sa porte. un conte merveilleux japonais teinté de fantastique.

  • Depuis sa naissance, au XVIIIe siècle, le tourisme entretient des liens étroits avec les transports, dans une relation de dépendance réciproque. Le dessein de ce livre donc est d'appréhender les multiples interactions entre ces deux activités majeures dans le monde globalisé.
    Cet ouvrage, rédigé par deux spécialistes, débute par une approche historique montrant l'émergence et l'influence de nouvelles formes de transport sur le développement du tourisme. La suite s'attache à analyser l'intervention des opérateurs de transport dans le système touristique et aborde la question du coût du déplacement et des stratégies tarifaires, avec notamment l'émergence récente du low cost. L'apparition depuis quelques décennies de nouvelles pratiques touristiques issues du détournement de certains modes de transport (croisières, nautisme...) est également étudiée. Le livre se termine en abordant le rôle des transports dans la structuration des lieux touristiques. L'ouvrage s'appuie sur de nombreux exemples pris sur tous les continents et toutes les échelles d'analyse ont été mobilisées : locale, régionale, nationale et mondiale.

    Sur commande
  • Le nouvel Atlas de la Nouvelle-Calédonie , est un atlas thématique. Soixante planches cartographiques accompagnées de notices illustrées de graphiques, tableaux et photographies, décrivent le contexte régional de la Nouvelle-Calédonie, les milieux naturels, leur protection et leur aménagement, les populations et leur histoire, l'économie, la vie et le territoire des hommes.

    Les nombreux auteurs de cartes et de notices, chacun dans leur spécialité, ont contribué à la réussite de cette édition, ouvrage scientifique de qualité au contenu savant mais qui pourtant s'adresse au grand public.

  • La France s'est imposée progressivement parmi les pays les plus touristiques du monde. L'importance du tourisme dans l'économie nationale est telle, que les institutions ont cru pouvoir l'utiliser de manière mécanique pour lutter contre la désertification de certaines régions.

    Si, ponctuellement, une telle logique a pu fonctionner, les concentrations, spécialement littorales, n'ont cessé de s'affirmer, reflet des aspirations des populations et des évolutions socioéconomiques.

    Le tourisme en France 1 présente une approche globale du tourisme dans l'hexagone. Après avoir dressé un tableau de la situation dans ses dimensions sociales, économiques et spatiales, il analyse des enjeux contemporains des mobilités recréatives.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Mobilités en transition Nouv.

    Les crises liées la mobilité se succèdent. Le mouvement des Gilets Jaunes, né du refus des limitations de vitesse et de la taxe carbone, et l'immobilisation forcée d'une bonne partie de la planète en 2020, en sont emblématiques. De fait, la vitesse de déplacement du train, de la voiture, de l'avion, combinés à la révolution numérique d'internet, ont permis à la mobilité d'occuper une place centrale dans nos vies quotidiennes. Mais si voyager loin, rapidement et à bas coût exauce les rêves de liberté et de découverte d'une partie toujours plus importante de la population mondiale, la mobilité véhicule, renforce, voire produit de la fatigue, des inégalités sociales, des systèmes peu résilients et génère des problèmes environnementaux majeurs.

empty