• En plus de un siècle, le Tour de France a été le théâtre d'aventures homériques. Petites Histoires de la Grande Boucle invite les passionnés de vélo à monter dans sa machine à remonter le temps pour leur faire revivre les heures les plus douloureuses comme les plus facétieuses de la plus grande course du monde. Pourquoi le Tour de France fut-il créé par L'Auto, un quotidien sportif ? Pourquoi le Tour faillit-il ne jamais survivre à sa deuxième édition ? Quelles grandes tragédies ont-elles frappé l'épreuve ? Quels en sont les épisodes les plus rocambolesques ? Les réponses à ces questions - et à bien d'autres encore - vous sont données dans ce livre au style alerte et plein d'humour !

  • La 103e édition du Tour de France s'élancera le 2 juillet du Mont-Saint-Michel, pour une boucle de 3 419 kilomètres, avec au programme, notamment, trois pays visités (Andorre, Suisse, Espagne), neuf étapes en montagne et deux contre-la-montre individuels. Christopher Froome, le vainqueur sortant, fait figure de favori, mais la course reste ouverte, et on attend encore cette année quelques beaux exploits des coureurs français, tels Thibaut Pinot, Romain Bardet ou Pierre Rolland.
    Si cette 43e édition de L'Année du cyclisme fait, comme à son habitude, la part belle à la Grande Boucle, elle n'en oublie pas pour autant les autres compétitions majeures du calendrier international, de Paris-Nice aux Championnats du monde, en passant par les classiques, le Dauphiné libéré et les autres grands tours européens, sans oublier les Jeux olympiques de Rio.
    .
     

  • "Les carottes sont cuites" ; "sucrer les fraises" ; "avoir la dalle en pente" ; "pédaler dans la semoule" ; "passer à la casserole"... La langue française use (et abuse) d'un langage fleuri issu de la cuisine et de la bouffe, utilisant le plus souvent des termes ou des expressions du français commun, en les détournant de leur sens premier. Plus de 500 expressions cocasses, grivoises et poétiques, enfin décryptées et abondamment illustrées par autant d'exemples puisés dans des romans, journaux ou glanés sur Internet.
    Une somme truffée d'expressions souvent inédites, entendues dans les tribunes, les cafés ou à la télé...

  • Comme à son habitude, L'Année du cyclisme fait la part belle au Tour de France. Tous les grands favoris (Contador, Froome, Nibali, Quintana...) seront au rendez-vous d'une course où les Français auront leurs cartes à jouer, à commencer par Jean-Christophe Péraud et Thibaut Pinot, respectivement deuxième et troisième de la Grande Boucle 2014. Et la relève tricolore pointe déjà le bout de son nez, en la personne de Julian Alaphilippe, deuxième de la Flèche Walonne et de Liège-Bastogne-Liège.
    Si le Tour de France tient le haut du pavé de cette quarante-deuxième édition de L'Année du cyclisme, l'ouvrage vous fait également revivre toutes les compétitions majeures du calendrier international, de Paris-Nice aux Championnats du monde, en passant par les classiques, le Dauphiné Libéré et les autres grands tours, en Italie et en Espagne.
     

  • La saison cycliste se vit, course après course, comme un feuilleton, une saga. Pour chaque épreuve, les coureurs écrivent l'histoire du jour, au gré de leur forme, de leur inspiration originale, sincère, forte, émouvante. Les rebondissements se multiplient, le suspens est omniprésent. Course après course, ils sont des héros, heureux ou malheureux. Et mises bout à bout, ces épreuves constituent une année de cyclisme...
    Le Tour de France s'est une nouvelle fois taillé la part du lion. Certes, son déroulement ne fut pas aussi rocambolesque que l'année précédente, mais la force avec laquelle Bradley Wiggins a construit son récit force le respect. De nouveaux coureurs ont été à la fête en 2012. Outre Wiggins, Ryder Hesjedal a enlevé avec brio le Tour d'Italie. Si l'on ajoute à ces deux grandes victoires celles de Wiggins sur Paris-Nice et dans le Dauphiné, et celle de Simon Gerrans sur Milan-San Remo, on peut affirmer que le cyclisme anglo-saxon se porte à merveille.  S'il fallait désigner un invité d'honneur pour cette année 2012, la Belgique serait en première ligne. Présent sur tous les fronts au printemps grâce à Tom Boonen, vainqueur de Paris-Roubaix et du Tour des Flandres, le plat pays s'est hissé au sommet en fin de saison lors des championnats du monde, remportés par Philippe Gilbert. L'Espagne ne fut pas en reste. Maîtresse chez elle avec les réussites de Samuel Sanchez au Tour du Pays basque et d'Alberto Contador sur la Vuelta, elle a aussi connu des succès hors de ses frontières avec l'épreuve de la Flèche wallonne, remportée par Joaquim Rodríguez. Coureur controversé, Alexandre Vinokourov nous a gratifiés aux Jeux olympiques d'un ultime chef-d'oeuvre.  Et les Français ? Une révélation Thibaut Pinot et une confirmation, avec le talent de Pierre Rolland. Mais le cycliste fétiche reste Thomas Voeckler, chef de file d'une école où l'audace le dispute au courage !

  • Au moment des 8e de finale de la Ligue des champions (Champion's league), c'est-à-dire les premiers gros matches entre les plus grandes équipes européennes de foot, testez vos connaissances et jouez avec le FC Barcelone, le Real Madrid, l'OM, l'OL, Chelsea, Manchester United, le Bayern et de nombreuses autres équipes comprenant les plus grandes stars du ballon rond. Mots croisés, quizz (Que signifie AC dans Milan AC ? a) Associazone calcio - b) Athletic club -c) Athletic calcio ?), cherchez l'intrus, énigmes, noms mêlés, dessin mystère, labyrinthes, tests (Quel genre d'entraîneur êtes-vous ?), de quoi amuser toute la famille durant les vacances ! Au fait : la bonne réponse était : a) Associazone calcio

  • La 101e édition du Tour de France s'élancera le 5 juillet de Leeds, au Royaume-Uni, pour une boucle de 3 656 kilomètres avec au programme, notamment, trois pays visités (Royaume-Uni, Belgique, Espagne), six étapes en montagne (dont cinq arrivées en altitude) et un seul contre-la-montre, placé stratégiquement le 26 juillet, la veille de l'arrivée finale. Christopher Froome, le vainqueur sortant, fait figure de favori, mais la course reste ouverte, et l'on attend encore cette année quelques beaux exploits des coureurs tricolores. Si cette 41e édition de L'Année du cyclisme fait comme à son habitude la part belle à la Grande Boucle, elle n'en oublie pas pour autant les autres compétitions majeures du calendrier international, de Paris-Nice aux Championnats du monde, en passant par les classiques, le Dauphiné libéré et les autres grands tours européens, en Italie et en Espagne. .

  • Fabian Cancellara aurait pu être l'homme de l'année. De nouveau vainqueur - et avec quel panache ! - du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix au début de la saison, le Suisse avait donné rendez-vous en fin d'exercice. Objectif : reconquérir son titre de champion du monde du contre-la-montre et enlever celui de la course en ligne. Mais " Spartacus ", trop émoussé, a échoué... Vincenzo Nibali aurait fait un bel homme de l'année. Sa victoire sur le Tour d'Italie, en mai, l'avait mis sur orbite. Fin août, le Tour d'Espagne confirma qu'il était bien un immense champion... mais il lui manqua ce rien de rage qui fait la différence quand la fatigue et la lassitude gagnent du terrain. Favori en septembre, chez lui à Florence, des Championnats du monde, l'Italien donna à nouveau le maximum mais tomba sur plus malin que lui...
    Sans rien avoir gagné, Joaquim Rodríguez ne pouvait prétendre au titre d'homme de l'année. Le Catalan se hissa pourtant sur tous les podiums d'un bout à l'autre de la saison : Tour de Catalogne, Liège- Bastogne-Liège, Tour de France, Mondiaux... Mais " Purito " a connu en 2013 une " poulidorite " aiguë. Malgré ces revers, il compte plus que jamais parmi les plus grands cyclistes de son temps.
    Concentrant son effort sur une courte période de la saison, Christopher Froome a réussi son pari : gagner le Tour de France. Vainqueur du Tour de Romandie en avril et du Critérium du Dauphiné au mois de juin, il est arrivé au sommet de sa forme au départ de la Grande Boucle, son unique objectif. Au point, même, d'abandonner lors du Championnat du monde. N'y voyez aucun cynisme... le Britannique a tout simplement résumé la problématique du cyclisme moderne, dont la morale pourrait être : rien ne sert de tout courir à fond, il faut en garder sous la pédale... Heureusement pour ses lecteurs, L'Année du cyclisme, elle, ne choisit pas ses courses !

  • La triche est consubstantielle à l'homme : à l'école, au travail et bien sûr en sport.Un cycliste qui, pour éviter de se faire pincer pour dopage, utilise l'urine de sa femme et que le médecin, à l'issue du contrôle, déclare "enceinte" ; une marathonienne qui termine en tête après avoir emprunté le métro ; un escrimeur qui trafique son épée pour qu'elle touche à chaque fois ; une championne de 100 mètres qui était, en réalité, un homme ; un gardien qui s'automutile pour éviter l'élimination de son équipe ; des basketteurs qui se font passer pour des handicapés aux Jeux Paralympiques... Autant d'exemples qui prouvent qu'en matière de triche, l'imagination du sportif est sans limites !Ce livre se présente ainsi comme un véritable manuel de la magouille. Les stratagèmes les plus ingénieux, les méthodes les plus insoupçonnables, les combines les plus farfelues ; tous les trucs et astuces, réellement utilisés, seront décortiqués et classés par thématique : imposture, corruption, bricolage, simulation, dopage...

  • Plus vite, plus haut, plus fort, le sport ne s'arrête jamais. Toujours en mouvement, souvent éphémère, il rythme notre époque de ses performances plus extraordinaires les unes que les autres. Mais, au bout de quelques saisons, que reste-t-il dans nos mémoires ? De quoi est faite l'écume de ces exploits ? Sur tous les terrains du monde, dans toutes les compétitions, des disciplines les plus populaires aux pratiques plus confidentielles mais tout aussi spectaculaires, les meilleurs photographes ont convoqué les plus grands champions devant leurs objectifs... en toute subjectivité. Gestes parfaits, ambiances intimistes, attitudes pittoresques, instants dramatiques, moments décisifs, rien ne leur a échappé. Le résultat est là, entre vos mains. Voici le sport comme vous ne l'avez jamais vu !

  • Qu'il s'agisse des comédies, des tragédies ou des one-man-show, ce théâtre footballistique porte en lui les grands thèmes et les grands noms qui font l'histoire du sport le plus universel de la planète. Avec humour et précision, l'auteur nous invite dans son théâtre footballistique où les acteurs sont bien plus que de simples joueurs, et les décors bien plus grands que le simple rectangle de jeu. Dans ce théâtre, le rideau ne tombe jamais, et les peurs comme les joies trouvent leur respiration entre les lignes. Plus d'une trentaine d'événements sont ici racontés par le menu. La mise en perspective du contexte social, historique et économique de chaque histoire rend plus fort encore ce spectacle vivant, faisant du football le théâtre de nos rêves, de nos rires et de nos drames.

    Sur commande
  • Après son retour réussi en 2009, Lance Armstrong se lance un nouveau défi en mettant sur pied sa propre équipe. Qualifiée pour le Tour de France 2010, tout comme la nouvelle formation britannique Sky, Radioshack est composée de quelques-uns des meilleurs éléments qui avaient permis le triomphe d'Astana sur la dernière Grande Boucle. Alberto Contador, qui a montré sa belle forme en remportant Paris-Nice en début de saison, pourra-t-il résister au rouleau compresseur américain ? Mais l'année du cyclisme 2010 ne se réduira pas à un duel Armstrong/Contador. Les frères Schleck ont démontré qu'ils n'étaient plus des espoirs mais des prétendants aux plus grands titres. De même, Alejandro Valverde, Roman Kreuziger ou Cadel Evans ont su répondre présents lors des plus belles courses de la saison passée. Du côté des classiques, les meilleurs sprinteurs - Freire, Boonen, Cavendish. - seront encore au rendez-vous. Enfin, les Français devraient faire parler d'eux. Et pourquoi pas David Moncoutié en rouge, nouvelle couleur du maillot leader, à l'issue de la Vuelta 2010 ? Du Paris-Nice aux championnats du monde, L'Année du cyclisme 2010 va une nouvelle fois faire revivre aux amoureux de la Petite Reine les plus beaux moments de ces courses de légende.

  • Qu'est-ce qu'un champion ? si les centaines de coureurs qui ont pris part à la saison 2009 méritent tous notre admiration, il en est qui sortent du lot par leurs performances. ce sont les champions. ll y a d'abord celui qu'on n'attend pas, qui surgit soudain au-dessus de la mêlée pour gagner, sans contestation possible, fût-ce de façon éphémère. en conquérant le maillot arc-en-ciel du mondial de mendrisio au terme d'une course très sélective, cadel evans a prouvé quil était bien un champion. il y a ensuite celui qui, se sachant attendu, répond présent. dans cette catégorie, alejandro valverde, vainqueur d'une vuelta taillée pour lui, remporte indubitablement la palme 2009. il y a encore celui qui, ayant déjà beaucoup prouvé, trouve en lui de nouvelles sources de motivation pour continuer son ascension. alberto contador compte parmi les rares champions capables d'atteindre les sommets et de s'y maintenir durablement. en 2008, sa victoire dans le giro l'avait fait entrer dans le club très privé des vainqueurs des trois grands tours. en 2009, dans un contexte quasi séditieux au sein de l'équipe astana, il a fait preuve d'une immense force de caractère pour enlever son second tour de france. il marquera à coup sûr l'histoire du cyclisme. il y a enfin celui qui a depuis longtemps laissé son empreinte, fut un immense champion, s'en est allé... et tente le pari fou de revenir, au risque de tout perdre. celui-là est rarissime. champion controversé, lance armstrong avait écrit un chapitre de la légende du cyclisme en devenant le premier coureur à gagner sept tours de france. en réussissant un des plus phénoménaux retours de l'histoire du sport, sur le giro d'abord, sur la grande boucle ensuite, il a fait taire bien des critiques. surtout, il a séduit une frange du public jadis insensible à son charme tout en froideur et en cynisme. en cette année 2009, le yclisme a bien démontré qu'il ne manquait pas de grands champions. mieux, les andy schleck, roman kreuziger et autres vincenzo nibali se préparent déjà à le devenir également !

  • Le français recèle des centaines, voire des milliers de mots issus de personnages historiques, littéraires ou mythologiques.
    Outre l'historique de ces mots, ce livre retrace la biographie ou le destin littéraire de quantité de personnages, connus ou inconnus, dont notre langue continue de perpétuer le nom de façon inattendue, parfois indéchiffrable.

  • «Parlez-vous football? [...] Un vocabulaire imagé, digne des brèves de comptoir, et qui fleurit dans les cafés du commerce où les sélectionneurs de tout poil et de tous âges font et refont les matches et, magie de la théorie... les gagnent tous. Des termes en perpétuelle évolution, qui s'adaptent aux temps nouveaux.» Jean-Michel Larqué

    Sur commande
  • de lacombe à benzema ou de fontaine à henry, la france a toujours produit des attaquants de classe internationale. vingt-sept joueurs sont ici répertoriés. pour chacun d'entre eux, la présentation est identique : une courte biographie accompagnée d'un texte relatant un fait majeur de la carrière du joueur en question, et le tout servi avec de magnifiques photos. liste des joueurs : papin, cantona, kopa, fontaine, rocheteau, bellone, lacombe, six, ginola, henry, trézeguet, anelka, benzema, guivarch, amisse, stopyra, touré, wiltord, dugarry, giuly, maurice, cissé, loko, ouédec, laslandes, pécout et govou.

  • de bats à coupet ou d'aubour à barthez, la france a toujours produit des grands gardiens de but. vingt-cinq gardiens sont ici présentés. pour chacun d'entre eux, le portrait est identique : une courte biographie accompagnée d'un texte relatant un fait majeur de la carrière du joueur en question, et le tout servi avec de magnifiques photos.
    liste des gardiens de but : barthez , coupet, lama, bats, martini, ettori, carnus, mandanda, frey, dropsy, olmeta, landreau, baratelli, bertrand-demanes, castaneda, aubour, charbonnier, vignal, bergeroo, hiard, colonna, ramé, huard, letizi et rousset.

  • Le cyclisme use (et abuse) d'un langage fleuri qui lui est propre, utilisant le plus souvent des termes ou des expressions du français commun, en les détournant de leur sens premier.Que signifie "se faire péter le steak" ; pourquoi est-il interdit de "becqueter de l'aile" ; qui se cachent derrière "les trombones à coulisse", "domestiques" et autres "tire-laine" ? ; quand risque-t-on d'"avoir les lentilles sur la tirelire du rez-de-chaussée" ; pourquoi faut-il "sucer la roue" de son adversaire ; ou encore pourquoi est-il d'usage sur le Tour d'"allumer la chaudière" ?Plus de 400 expressions cocasses, grivoises, poétiques et sulfureuses (tout le jargon du dopage), abondamment illustrées par autant d'exemples puisés dans des romans, journaux ou glanés surInternet.Une somme truffée d'expressions souvent inédites, entendues dans les tribunes, les cafés ou à la télé...

  • Jeux, quizz, mots mêlés, énigmes... Ce cahier d'activités est l'échauffement idéal pour des vacances d'avant Coupe du Monde. En voici quelques exemples :1. Dans quel club français Jonah Lomu, le joueur prodige des All Blacks, a-t-il évolué ? A. Toulouse, B. Marseille-Vitrolles ou C. le Stade Français ?2. A quel poste Lionel Nallet évolue-t-il au Racing ? A. Première ligne, B. Deuxième ligne, C. Troisième ligne ?3. Lequel de ces surnoms n'a-t-il pas été donné à Sébastien Chabal ? A. Caveman, B. Jesus C. Destructor ?Destiné à un public adulte ou junior, ce cahier illustré par Faro, dessinateur de l'Equipe, vous mettra au niveau pour le Mondial de rugby, en septembre.1 : réponse B - 2 : réponse B - 3- Réponse C - Journaliste pendant 4 ans à L'Equipe.fr, Baptiste Blanchet écrit désormais en free lance pour France Football, VSD, l'Etudiant, la Fédération Française de Tennis. Il enseigne dans une école de journalisme et a écrit Zidane, le dieu qui voulut être un homme (Ramsay) et Jeux Olympiques, ma grande encyclopédie (Milan Jeunesse).

  • Le sport use (et abuse) d'un langage qui lui est propre, utilisant le plus souvent des termes ou des expressions du français commun, en les détournant de leur sens premier.Que signifie "manger le confit sur la tête" pour un joueur de rugby ; "faire l'amour" pour un footballeur ; "monter en slip" pour un tennisman ; une "chabala" pour un handballeur ; qui se cache derrière "l'homme à la sucette" en sport automobile ; à quoi correspond la "culotte à madame" pour un amateur de voile ; la "machine à couper le jambon" pour un canoéiste ; est-il conseillé d'"allumer la chaudière" pour un cycliste ; de "faire une baignoire" en ski, etc. ?Plus de 1 500 entrées et 6 000 expressions savoureuses, cocasses, grivoises, sulfureuses (tout le jargon du dopage), touchantes, abondamment illustrées par autant d'exemples puisés dans des romans, journaux ou glanés sur Internet. Tout notre registre le plus familier passe au crible de ces deux spécialistes de sport et de langue française. Le tout relevé par plus de trente dessins d'humour.Une somme truffée d'expressions souvent inédites, entendues dans les tribunes, les cafés ou à la télé, et qui couvrent tous les sports (du cyclisme au curling).

  • Pour préparer et prolonger les délices de l'Euro 2012 de football, voici un cahier de vacances 100 % ballon rond, rempli de quiz, de tests, d'énigmes, de jeux de l'oie, de mots mêlés, de mots croisés, de masques à découper, etc.Un ouvrage très illustré et en couleurs, présentant les principales équipes de l'Euro et accordant une large place à l'équipe de France.

  • Pour prolonger sur la plage les plaisirs de la Coupe du Monde, voici un cahier de vacances 100% foot rempli de jeux, de quizz, de tests, d'énigmes, jeux de l'oie, mots mêlés, mots croisés, masques à découper, etc. Un exemple d'énigme :Trois recrues du Real London - un milieu de terrain, un défenseur et un attaquant - sont présentés à la presse, portant des maillots marqués de trois numéros différents.Vladimir porte un maillot dont le N° est compris entre celui d'Antonio et celui de Hans-PeterLe N° que porte le défenseur est le plus petit des troisL'attaquant s'appelle Hans-PeterAntonio porte le N°7Le joueur portant le N°7 pose à côté du joueur portant le N°11Quel est le poste de Vladimir ?Qui porte le N°16 ?Réponse : le plus petit N° est le 7, c'est celui du défenseur, Antonio. Vladimir porte un N° compris entre les deux autres, donc le 11. C'est donc Hans-Peter qui porte le N°16. Et on sait qu'il est l'attaquant. Donc Vladimir est milieu de terrain.

  • Face à toutes les attaques (joueurs, dirigeants, supporters, médias et instances) dont les hommes en noir font l'objet, une question demeure : l'arbitre, tel que nous le connaissons, a-t-il encore sa place sur le terrain ? Et comment interpréter que le jeu du football puisse tant évoluer alors que son règlement n'a pas été modifié depuis 1883 ? Si quelques aménagements ont été apportés ces dernières années (règle au sujet du hors-jeu, sur le dégagement du gardien de but...) ces choix ont avant tout répondu aux besoins croissants des télévisions plus qu'à une volonté de « clarifier » le jeu, et par-là même de conforter la position des arbitres.


    Texte écrit à quatre mains, ce double regard révèle certaines pratiques du milieu (corruption, dopage), tout en se gardant de conclusions trop hâtives. Car il est un fait : entre une légitimité en construction et la tentation d'exister, l'arbitre est devenu le bouc émissaire idéal. Fragilisé dans les fondements mêmes des dix-sept lois du jeu, où il est régulièrement question de « l'esprit et la lettre », c'est finalement la dix-huitième loi la plus importante, qu'il reste à écrire : celle du bon sens. En voici peut-être une ébauche.

    Sur commande
empty