• Le football est donc une pornographie. La thèse paraît osée. Elle a en fait à voir avec l'évolution de ce jeu qui s'est, au fil des décennies, transformé en sport, puis en business, pour enfin devenir un divertissement planétaire. A la manière du glissement entre érotisme et pornographie, il découle de cette évolution une course effrénée, une surenchère de muscles saillants, de buts invraisemblables, d'argent éclaboussant un milieu dans des proportions jamais vues jusqu'alors.
    Cela concerne désormais tous les domaines du football, du gamin qui s'émerveille au supporter ultra, du joueur amateur du dimanche au Président de club, du présentateur vedette au geek qui ne jure que par ses jeux vidéo PES et FIFA.

  • Kurt

    Laurent-David Samama

    • Plon
    • 11 Mars 2021

    Et si Kurt Cobain s'était confié à son caméscope juste avant sa mort ?
    1994. Kurt Cobain, le leader iconique de Nirvana, se détruit chaque jour un peu plus. Il a essayé de voir des psys mais il le sait : aucune thérapie ne pourra le sauver.
    Dans ces années 1990 qui voient l'explosion de la vidéo et où la télé fabrique les stars, Cobain a compris la puissance de l'image et se rêve en artiste complet.
    De sa lucidité sans faille sur la réalité américaine à sa nostalgie de l'innocence, des prémices du grunge au triomphe de Nevermind, de son addiction à l'héroïne à sa passion pour Courtney Love, Kurt livre tout.
    Et se filme.
    Dans ces accès de mélancolie profonde, ces flambées proches du délire et ces incursions apaisées dans ses moments les plus tendres, l'icône grunge se découvre sous un jour inédit.

  • Où est passé l'idéal du Grand Soir ?
    La gauche héritière du trotskisme est paralysée, aphone.

    Que faire ?, l'ouvrage programmatique de Lénine, a enflammé des générations de militants. « Que faire ? », c'est aussi la récurrente interrogation qui tourmente cette gauche de-la-gauche. Chaque fois qu'elle s'est retrouvée à court d'idées, K-O debout sous les coups portés par « l'inexorable marche capitaliste du monde », cette question existentielle s'est imposée.
    Que sont devenus les héritiers de Léon Trotski ? Dispersés, incapables d'accéder au pouvoir par les urnes - cette « farce électorale » -, ils ne semblent plus inspirer une alternative au socialisme. Pas même face au récent mouvement des Gilets jaunes, pour lequel ils n'ont montré qu'un intérêt timide, tempéré par des divergences sur les méthodes comme sur les objectifs.
    Ce livre est le récit d'une trahison. Il y a un monde entre la pensée du maître et l'actuel anticapitalisme fourretout.
    À la rencontre des grandes gueules de l'antisystème, cette enquête est une plongée au coeur de l'une des plus grandes aventures politiques et intellectuelles du siècle, de la révolution d'Octobre aux petits matins d'aujourd'hui.

  • Chacun de nous a déjà perdu : un match, un jeu, une négociation, un emploi. Certains ont même parfois perdu une élection. Que reste-t-il de la défaite pour le reste de notre vie ? Comment vit-on avec cet échec qui ne correspond pas aux standards de notre société de la performance ? Y a-t-il de belles défaites et de mauvaises défaites ? Un petit livre pour montrer que nous avons le droit d'être mauvais, qu'échouer est intrinsèque à l'être humain, et qu'il est possible d'apprécier, parfois, la débâcle, la chute, le revers, le naufrage, simplement pour se sentir vivant.

  • Ils se croient tous presidentiables Nouv.

empty