Langue française

  • Lorsque Hitler devient chancelier du IIIe Reich, en janvier 1933, il confirme la politique qu'il avait esquissée comme chef du parti national-socialiste : répression detoute opposition, arrestations, persécutions raciales, scandées par les pompeuses manifestations de masse qui établissent le rituel du régime nazi.
    Jean Marabini décrit dans ce livre le passage du Berlin en fête des années de triomphe au Berlin assiégé des années de bombardement. Les Berlinois, auxquels se mêlent les volontaires du travail obligatoire, venus de toute l'Europe, sont mobilisés pour l'effort de guerre totale. Une résistance allemande tente de se manifester sur laquelle l'auteur apporte un important éclairage. Elle sera implacablement éliminée.
    Hitler, en mourant, entraîne Berlin avec lui. Quand les Soviétiques y parviennent, la ville est en ruine, privée de tout, la population vit sous terre, se nourrit des cadavres de chevaux. Le Führer n'est plus que le vampire haï d'une capitale morte. C'est la fin de l'empire de 1000 ans dont rêvait Hitler.
    Jean Marabini, historien de formation, écrivain et reporter, collabore au Monde depuis 35 ans. Il se veut selon l'enseignement de Raymond Aron à Combat, un observateur lucide : II a publié La vie quotidienne en Russie sous la Révolution d'Octobre.

  • Venise

    Marabini Jean

    Sur commande
empty