• Rites funéraires vaudou Nouv.

    En Haïti, le vaudou est le dernier lien des esclaves déportés avec leurs origines multiples. C'est aussi la bannière de l'union et les tambours de la révolte, où la ferveur de lutte prime sur la diversité des origines.
    Pratiquer le vaudou c'est avant tout honorer les loas et ses ancêtres, et respecter sa culture.
    Les rites funéraires vaudou sont extrêmement codés s'occupant du corps pour faire migrer l'âme ou du voyage de l'esprit sous l'eau.
    Par leur richesse, leur complexité, ces rites religieux ne marquent pas la fin de la vie mais transcendent son aboutissement. Il s'agit d'organiser et de célébrer le retour de l'exil pour la Terre des Ancêtres, au-delà des mers, où vibrent les racines du mapou, l'arbre reposoir des loas, dont les racines infinies traversent la mer.

empty