• Xavier, trente-deux ans, journaliste à Paris, ne supporte plus la vie qu'il mène. Usé par son rythme trépidant, lassé des amours éphémères, déçu par la médiocrité des liens, vidé de tout élan et ne sachant plus où trouver de la force pour éclairer sa vie, il décide de passer quelques jours dans un ermitage auprès d'un vieux moine, haut en couleur, à la stature spirituelle et humaine hors du commun.
    Au creux d'un monastère perdu dans la montagne il partage la vie de prières et les travaux des frères, dort dans une cellule et prend un repas par jour. Sa cure de silence est entrecoupée de conversations chaleureuses et exigeantes menées par le père supérieur et parfois avec les autres moines dont les différentes personnalités le surprennent, mais moins que le bonheur qu'ils respirent. À la fin de sa retraite, il retourne à Paris, renouvelé jusqu'au tréfonds de son être et l'inattendu arrive.
    Un voyage initiatique aussi dense qu'imprévisible, ponctué de dialogues revigorants, riche de sagesse et de bon sens, plein d'émotion et parfois d'humour où la source du christianisme jaillit comme une leçon de vie.

  • À moins d'être naïf ou aveugle, il convient de reconnaître que la cote d'amour de l'Église en France comme en de nombreux pays d'Europe est au plus bas. Discréditée par une façon d'être et de penser jugée moralisante et décalée, par les scandales qui la secouent, le tout attisé par les médias, elle n'a pas d'autre solution que de se reprendre. L'heure n'est-elle pas venue pour les chrétiens de se réapproprier l'Évangile et de faire rayonner la présence du Christ pour que nos contemporains le redécouvrent ?Ce livre est un manifeste qui revisite sans concession la vocation et la responsabilité de chaque chrétien, du pape jusqu'au plus simple des baptisés.Le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine propose treize commandements à mettre en oeuvre de toute urgence pour que la réponse à l'interrogation du Christ : « Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » penche du bon côté. À chacun de mesurer ses idées et sa vie au soleil de ces treize appels qui veulent porter bonheur à l'Église !
    Le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine réside à Paris. Il exerce son ministère sacerdotal auprès de la Communauté des Auxiliaires du Coeur de Jésus à Montmartre où il reçoit toutes les personnes qui désirent le rencontrer. Il travaille également à divers projets artistiques et littéraires, donne des concerts en France et au Québec, et intervient chaque semaine à la télévision nationale canadienne TVA dans l'émission La victoire de l'Amour.

  • Une lettre du Christ ! On croit rêver, et pourtant... voilà ce qu'Il pourrait nous écrire. Jaillie de son coeur, le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine livre ici sa compréhension du message évangélique. En artiste plus qu'en théologien ou en exégète, il met en scène le Christ, lui fait raconter sa vie, braque les projecteurs sur les aspects dominants de sa pensée, sans jamais manquer de la mettre en rapport avec les questions qui agitent aujourd'hui le coeur humain et la vie de l'Église. Le résultat est saisissant, déstabilisant, dérangeant. Approche personnelle ou inspirée ? Subjective ou réaliste ? Imaginaire ou exacte ? À chacun d'en juger. Quoi qu'il en soit, il est bon que croyants et incroyants, amis de Dieu ou étrangers à la foi, décachettent cette lettre et se confrontent à un Jésus de Nazareth plus vivant que jamais.
    Le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine réside à Paris. Il exerce son ministère sacerdotal auprès de la Communauté des Auxiliaires du Coeur de Jésus où il reçoit toutes les personnes qui désirent le rencontrer. Il travaille également à divers projets artistiques et littéraires, donne des concerts, et intervient chaque semaine à la télévision nationale canadienne TVA dans l'émission « La Victoire de l'Amour ».

  • Mystérieux destin ! Valentin-Marie est entré dans l'éternité à l'aube de sa vie de prêtre, alors qu'il s'apprêtait à célébrer sa première messe en son village natal. Apprenant la disparition inconcevable de celui qui fut autrefois son élève, le père Zanotti-Sorkine part en Roumanie, sur les lieux que le jeune franciscain a fréquentés, à la rencontre de ceux qui l'ont connu. Fruit de ce voyage aux confins du coeur, son récit, servi par un style qui porte la marque d'un véritable écrivain, brosse le portrait bouleversant d'un être saisi par la grâce. « Peut-être valons-nous plus que le bonheur », tel est le leitmotiv de cette oeuvre incandescente où la vie d'un homme simple en apparence se révèle unique sous la lumière de l'Amour qui l'étreint.

  • L' Amour avec un grand A. Dans un très beau texte, parsemé d' exemples ancrés dans la réalité, Michel-Marie Zanotti- Sorkine entre avec délicatesse dans ce qu' est l' Amour, le grand, le vrai. Sans jamais désespérer, il montre combien l' Amour a besoin d'un cadre et de temps, de patience et d' écoute pour atteindre son plein épanouissement. De l' enfance à l' âge d' homme en passant par l' adolescence, de la rencontre de l' être aimé à la vie commune, comment s' aimer et s' aimer bien ? Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond : « [...] l' Amour, le vrai, l' enivrant, le fort, l' éclatant, l' absolu, l' irrésistible et l' immuable, vous désire depuis la nuit des temps, vous espionne à tous âges et sur tous les fronts, vous guette sur chaque seconde, et surtout, vous espère, vous attend et vous veut, pour qu' un brin d' éternité descende en votre temps. »


  • " Je crois que Jésus est le seul anarchiste qui ait vraiment réussi ! " André Malraux

    Vous qui pensez connaître l'Évangile par coeur ; vous qui ne l'avez jamais lu ; vous qui avez rayé le Christ de votre existence, ignorant sa vie, déformant ses propos, balayant son enseignement d'un revers de main ; vous qui imaginez que la sagesse christique est une soupe insipide servie à des enfants sages ; vous qui ne savez pas que sa doctrine cravache les pouvoirs, renverse les convenances, pourfend toutes les formes d'étroitesse d'esprit. Et surtout... vous, passionnés de la lumière, fanatiques de l'amour, vous qui ne voulez pas vous mettre en rang derrière la bien-pensance, ce livre est fait pour vous !
    En écrivain et en poète, plus qu'en théologien ou en exégète, le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine relit l'Évangile, en déploie les mystères et, à chaque verset, actualise le message évangélique en redonnant chair et sang au Charpentier de Nazareth.

  • « Dans quelques instants, je vais devoir vous quitter et descendre dans mon église pour recevoir tous ceux qui sont à la recherche d'une lumière, d'une compréhension, d'une indulgence, d'une consolation, d'une prière, d'un respect, d'un sourire, d'un élan, en un mot, de Dieu ! Et à tous les coups, quelqu'un me demandera s'Il existe, un autre m'assurera que le Christ n'est qu'un homme et que toutes les religions se valent, et celui-ci me dira que la morale catholique est un carcan, et celui-là que le mal sur la terre prouve que Dieu est une invention des hommes, et en choeur, beaucoup ajouteront sans imaginer la peine qu'ils me causeront : « Nous n'avons pas besoin de Dieu et surtout pas de l'Église catholique ! » et je vais pleurer, à ma façon, c'est-à-dire en priant, et en espérant aussi que ces modestes pages...arriveront jusqu'à eux - et qui sait ? ouvriront peut-être dans leur coeur et leur esprit une brèche par laquelle Dieu pourra s'engouffrer comme un vent salutaire.» Ce recueil de réponses à toutes les questions que chacun se pose à un moment ou un autre de sa vie, le Père Zanotti-Sorkine l'a voulu dans la simplicité de coeur et la grande profondeur qui le caractérisent, comme un père parlerait à son enfant, comme le petit prince recevait avec les mots les plus simples les plus grandes leçons de sagesse. Ce bijou de spiritualité est à mettre entre les mains de tous, croyants ou non, car il a la double vertu d'éveiller et de nourrir la vie en Dieu...

  • Qui n'a pas rêvé une fois dans sa vie de rencontrer des êtres célestes et de communiquer avec eux ? Quel chercheur de vérité n'a pas un jour voulu déchirer le voile qui sépare la terre de l'éternité, pénétrer dans le monde surnaturel, et peut-être - pourquoi pas ? - comme de nombreux enfants, rencontrer la Vierge et parler avec elle ? À défaut de visions, c'est au prêtre mais aussi au poète écrivain qu'il faut oser demander cette entrée dans l'Infini, capable de fortifier la foi ou tout simplement de la donner. Dans ce livre féérique où la qualité de l'écriture fait déjà toucher le divin, le rêve est assuré, la Vierge est là, toute proche, et le dialogue s'instaure, et son être se dévoile, et les idées subjuguent, et la lumière descend ! Aux passionnés de Dieu et aux amoureux de Marie, ce livre ! Après une carrière artistique à Paris, Michel-Marie Zanotti Sorkine est ordonné prêtre en 1999 à l'âge de 40 ans. Prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur, ce prêtre aux innombrables talents met sa plume au service de sa mission. Il est l'auteur de plusieurs livres qui ont connu un grand succès, dont Croire aux éditions Artège et L'Amour aux éditions du Rocher.

  • Alors que le pape François rénove le fonctionnement de l'Église et réfléchit tout haut aux éventuelles réformes qui permettraient à la sagesse miséricordieuse de l'Évangile de faire irruption dans le coeur humain, le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine ajoute sa note.
    De sa plume alerte, sans concession ni langue de bois, il fonce dans le tas de misères, mais non sans poésie, et souvent avec humour, rêvant d'une Église dégagée de tout esprit de système et harnachée à la bonté la plus infi nie.
    À tous les déçus de l'Église, à ceux qui s'estiment rejetés par elle, mais aussi à ceux qui espèrent que l'arbre deux fois millénaire du Christ fleurisse encore et réjouisse les multitudes, cette lettre est adressée.

  • Comme chacun le sait, la perfection n'existe pas en ce bas monde. Toutefois, elle peut être recherchée telle une amie que l' on a perdue de vue depuis longtemps, mais à laquelle on reste mystérieusement attaché. La retrouver serait donc un bonheur ! Dans ce livre où l'humour n'exclut pas le sérieux, un jeune homme et une jeune fille bien de leur temps, le nôtre, sont décidés à aimer la vie et à la servir le plus parfaitement possible. Et si tous deux nous aidaient à retrouver l'amie perdue ? En une série d'aphorismes qui montrent sa connaissance profonde du coeur humain, Michel-Marie Zanotti-Sorkine nous conte leur journée parfaite. Un livre qui ne manquera pas de se graver dans nos mémoires et peut-être - qui sait ? - dans nos intentions et gestes à venir. Un délicieux portrait littéraire en forme de savoir-vivre.

  • Il est des livres nécessaires et celui-là en est un, puisque la mort est pour tous. Avant qu'elle ne se pointe, ne faut-il pas apprendre à la regarder en face et à l'accueillir avec sérénité ? Notre temps n'est pas fort sur ce point. Le récit que nous offre Michel- Marie Zanotti-Sorkine redonne à la mort sa juste place et arme le coeur humain pour l'affronter.
    Jacques Gauthier, marié et père de deux enfants, vient d'apprendre qu'une terrible maladie l'étreint. Les médecins sont formels : il ne lui reste que six mois à vivre. Il décide alors d'écrire à son fils une lettre dans laquelle il se confie et dépose ses dernières volontés.
    Un livre poignant, sans plaintes et sans pleurs, avec du courage sur toutes les pages, et en prime, un amour de la vie saturé d'espérance.

  • Au matin, l'Empire, sur ses gardes, ouvre les portes au Roi des Juifs, désarmé à outrance, infiniment insignifiant.
    Pilate a mal dormi. Sa femme a cauchemardé à cause de ce juste dont l'innocence vient clamer jusqu'aux confins du rêve. Dans la grande salle du prétoire, obéissant au soldat qui le maintient immobile au centre du dallage, Jésus regarde Pilate avec les yeux droits du Royaume à venir. Entre eux, César !, et dans la cour, la haine bénie d'un pouvoir religieux effrayé par la nouvelle Alliance qui bientôt sera scellée. «Fouettez-le! Ordre du gouverneur!» «À la croix! À la croix!», hurle la foule.
    Encore un peu de temps, je vous en prie ! Pilate interroge, Pilate écoute Pilate est mort sous l'opinion qui le tient. Un dernier acte, le temps d'entrer en scène : « Ecce homo», suivi d'un filet d'eau sur des mains lâches, et l'amour peut s'avancer.

  • « Après deux millénaires de vie chrétienne où, certes, bien des êtres ont mis en oeuvre la miséricorde, le moment est venu d'inviter toute l'Église, autrement dit tous les baptisés, à imiter comme jamais, à coups de paroles et de gestes, la miséricorde de Dieu, qui n'est autre que son amour immodéré - on n'en revient pas ! - et inconditionnel - c'est fou ! - pour chacun de ses enfants. La miséricorde n'est pas à proprement parler un sujet sur lequel on planche, mais une réalité que le Christ Jésus lui-même a vécue, et que tous les saints et les saintes de l'histoire, et bien des héros et des braves gens, nous supplient de vivre ! vous m'entendez bien ? De vivre ! Et tous les jours Dieu notre Père vient pour sa joie recouvrir encore nos vies minables du manteau de son amour miséricordieux ! À nous maintenant d'en faire autant, en préférant à nos petites idées très humaines éprises de stricte justice, la beauté efficace de la miséricorde qui est l'atout coeur dans le jeu de Dieu, son joker qu'il glisse dans la main du coeur chrétien ! [...] Ainsi, nous aiderons le Christ à sauver ce qui semble perdu, lui qui ne rêve que d'une chose : prendre et serrer fort entre ses bras, comme une mère son enfant, chaque homme de la terre, dans l'espoir de voir se lever le signe de l'amour qui n'est autre que la réciprocité parfaite. » Ainsi parle le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine dans une fougueuse méditation sur la miséricorde de Dieu puis à travers une galerie de tableaux aussi belle qu'émouvante où la bonté du Christ éclate en mille couleurs et rayonne sous les mots du prêtre-artiste

  • À Marseille, en haut de la Canebière, l´église des Réformés devait être détruite. L´évêque tente une dernière chance et en confie la charge au père Zanotti-Sorkine. Sept ans plus tard, dans ce quartier où les catholiques sont minoritaires, chaque dimanche matin, l´église est archipleine. Cent soixante-deux baptêmes d´adultes ont été célébrés à Pâques. Un miracle ? Non, mais une exception en France qui tient à quelques raisons. L´église est ouverte douze heures par jour, la messe est dite quotidiennement dans la nef. Le culte est célébré dans la grande tradition : processions solennelles, enfants de choeur, encens, grandes orgues, chants, célèbres sermons du nouveau curé, chapelets dits en commun, confessionnal ouvert deux fois dans la journée.

    Le prêtre reçoit sans rendez-vous tous les soirs à partir de vingt heures. Ce qu´il prêche : les grands préceptes de l´Église catholique, le don de soi, l´amour des autres, la confiance en Dieu, la pratique religieuse. Tous les paroissiens le disent : « Je viens ici parce que j´y découvre ce que je n´ai pas trouvé ailleurs. »

empty