• Mai 1962. Les kiosques à journaux affichent la photo saisissante d'un loup-garou aux prises avec une voluptueuse jeune femme. En lettres noires et rouge sang brille pour la première fois un nom appelé à la postérité : Midi-Minuit Fantastique. Tout au long des années 1960, ces trois mots magiques résonnent comme la plus intense des promesses... Après deux volumes regroupant les numéros 1 à 11, salués par toute la presse comme une réalisation éditoriale majeure, voici venir le volume 3 de cette intégrale fantastique, préfacé par Edith Scob, réunissant les numéros 12 à 17. Il comporte aussi un DVD proposant plusieurs courts métrages, surtout l'indédit Dracula de Jean Boulet et Druillet.
    Manière de fêter comme il se doit la renaissance d'une revue devenue littéralement mythique.

  • Terence Fisher, Christopher Lee, Peter Cushing. Plus qu'une date de l'histoire du cinéma qui vit l'épouvante assumer enfin sa dimension érotique et violente, le cycle gothique produit par la firme britannique Hammer Films fut en France un véritable emblème subversif. Le déferlement sur les écrans à partir de 1957 de Frankenstein s'est échappé, La Nuit du loup-garou ou encore Dracula prince des ténèbres offre l'histoire d'une étonnante bataille d'Hernani faite de luttes esthétiques, de passions cinéphiles sur fond de révolution pop et de bouleversements politico-culturels. En retraçant ces événements sous la forme d'un passionnant récit agrémenté d'entretiens fleuves, Nicolas Stanzick livre non seulement le premier ouvrage consacré en France à la maison Hammer, mais il apporte du sang neuf à l'abondante littérature anglo-saxonne déjà parue sur le sujet. Voici le récit de la condamnation morale unanime d'un genre et de la naissance conjointe de la cinéphilie fantastique française, petite communauté joyeusement libertaire et populaire, adepte fièrement revendiquée d'un cinéma du sexe et du sang. Voici la chronique de ces francs-tireurs qui nous ont légué une mythologie Hammer intacte, plus de cinquante ans après Le Cauchemar de Dracula, au moment où tel le comte sanguinaire, le célèbre studio anglais renaît enfin de ses cendres.

  • Richement illustré, le second opus de l'intégrale Midi-Minuit Fantastique publiée en quatre volumes jusqu'en 2017, l'ouvrage, préfacé par Barbara Steele, réunit les numéros 7 à 13 de la revue mythique des années 1960.
    Outre le fameux numéro 8 sur le sexe et l'épouvante en Angleterre, censuré en son temps, et quasi introuvable aujourd'hui, on retrouve des textes sur Le Voyeur de Powell, Blood Feast, Barbara Steele, Marie Devereux, Corman, Tourneur, Ulmer, les cinémas fantastiques espagnol et japonais, Castle, Fisher, Freda, Franju, un entretien avec Druillet, un dossier inédit sur Sylvie Bréal...

empty