• L'auteur nous fait découvrir le sens caché de l'un des pans de la culture téké en République du Congo. C'est une investigation épistémologique du monde de ceux qui pratiquent les sciences dites occultes pour les non-initiés. Elle permet aux lecteurs, non seulement de comprendre comment le féticheur et le marabout opèrent pour guérir les « patients » sans pour autant livrer tous les secrets de leur art, mais aussi de saisir la corrélation entre, d'une part, les noms et les nombres et, d'autre part, l'influence significative tant positive que négative des chiffres liés aux noms que portent les hommes. Une « astro-anthropo-sociologie » qui implique la connaissance des substrats culturels de la cosmogonie africaine.

  • Véritable réservoir culturel, cet ouvrage nous promène, à travers une traduction littérale du téké, dans les méandres et les subtilités de la sagesse intime de cette ethnie congolaise. Il met en valeur la richesse de l'enseignement traditionnel, traduit ici principalement par des proverbes. Leur seul but est d'assagir l'homme. Des devinettes et un répertoire lexical téké complètent ce pittoresque tableau véhiculaire de la tradition téké.

  • Il existe dans les pays occidentaux une tendance à utiliser une main d'oeuvre bon marché et non déclarée, ainsi qu'à exploiter des femmes et des enfants à des fins de pornographie et de prostitution. Cette forme d'esclavage moderne ne cesse de se développer et ces pratiques font des femmes et des enfants les premières victimes. Ce livre renferme des témoignages vivants qui confirment l'existence de ces pratiques déshonorantes. Sa-Mana est une victime tragique de la forme d'esclavage la plus répandue: l'esclavage sexuel. Ce livre a pour but de dénoncer ces pratiques et d'interpeller l'indifférence.

  • Les Téké ont, il y a fort longtemps, développé une civilisation qui est l'une des plus anciennes du bassin congolais, portée par une langue elle aussi très ancienne. De tous les royaumes qui ont marqué l'histoire de l'Afrique Noire, le royaume téké demeure certainement l'un des plus vivants dans la mémoire des peuples, par sa situation géographique au coeur de l'Afrique centrale, mais aussi par son étendue et la puissance de ses rois. Cet ouvrage est un condensé d'informations sur cette civilisation, son histoire, sa culture, ses traditions et ses croyances.

  • Ngalifourou a été une Reine à la fois souveraine respectée et mère incontestée. Elle naquit en 1864, fut intronisée Reine et succéda à son époux le Roi Iloo qui, en 1880, signait avec De Brazza le traité qui donna naissance à Brazzaville. Décédée en 1956, la reine Ngalifourou est la mère du peuple téké dont la mémoire restera particulièrement vivace dans l'histoire du Moyen Congo. Ce livre retrace le parcours extraordinaire d'une femme d'exception.

empty