• Août 1968, un jeune déserteur antifasciste, Alekos Panagoulis, tente de faire sauter la Lincoln noire du chef de la Junte militaire au pouvoir, Georges Papadopoulos ; l'attentat, mal préparé, échoue. Arrêté, condamné à mort, mais laissé vivant au prix de plusieurs simulacres d'exécution, évadé puis repris, Panagoulis passera en tout cinq années en prison. Torturé pendant sa détention, il résiste en écrivant des poèmes. Grâcié à son corps défendant et libéré en 73, il menace de dynamiter l'Acropole, renonce puis s'exile en Italie. En mai 76, à 38 ans, il trouve la mort dans un très mystérieux accident de voiture...
    La journaliste italienne Oriana Fallaci a rencontré Panagoulis à Athènes, à sa sortie de prison, pour l'interviewer. C'est le début d'une passion qui va durer trois ans, jusqu'à la mort du héros. Du personnage, du destin fascinants du poète terroriste Panagoulis, de leur vie, de leurs discussions communes, elle tire un portrait envoûtant, une déchirante lettre posthume.

  • Maquisarde pendant la Seconde Guerre Mondiale, journaliste et essayiste, Oriana Fallaci a compté au nombre des grands reporters internationaux.
    Italienne, elle a été attachée à l'Europeo de Milan et a travaillé pour les principaux hebdomadaires et magazines d'Europe et d'Amérique. Ses interviews avec de nombreux chefs d'État et des personnalités internationales sont devenues célèbre. Le livre que voici, récit d'une année de sa vie, elle l'a écrit pour répondre à la question d'une enfant : « La vie qu'est-ce que c'est ? ».

  • A posthumous compilation of this award-winning and best-selling writer and journalists seminal, historic interviews. Oriana Fallaci was granted access to countless world leaders and politicians throughout her remarkable career. Considering herself a writer rather than a journalist, she was never shy about sharing her opinions of her interview subjects. Her most memorable interviews--some translated into English for the first time--appear in this collection, including those with Ariel Sharon, Yassir Arafat, the former Shah of Iran, Lech Walesa, the Dalai Lama, Robert Kennedy, and many others. Also featured is the famous 1972 interview in which she succeeded in getting Henry Kissinger to call Vietnam a "useless war" and to describe himself as "a cowboy." To this day he calls the Fallaci interview "the most disastrous conversation I ever had with the press."

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire

  • Voici l'auto-interview d'une femme qui a le courage d'écrire la vérité sur les autres et sur elle-même.
    Ses thèmes : le cancer moral qui ronge l'occident et le cancer physique qui la ronge. l'anti-occidentalisme, le pro-islamisme, le parallèle entre l'europe de 1938 et l'eurabie d'aujourd'hui, le nouveau nazi-fascisme qui avance vêtu en nazi-islamisme. ses lecteurs, ses souvenirs, à commencer par celui d'hitler et de mussolini qu'elle a vus, enfant, au cours de leur visite à florence. et aussi sa passion politique, son humour, la mort dont elle parle sans malaise ni peur.
    Dans cette nouvelle édition, outre les nombreux ajouts (celui sur ben laden à beyrouth est surprenant et captivant), elle a inclus un extraordinaire post-scriptum : l'apocalypse. c'est pratiquement un nouveau livre (plus de 100 pages) dans lequel, en se référant à l'apocalypse de saint jean l'evangéliste et en continuant son entretien avec elle-même, elle complète et achève son oeuvre avec son courage habituel.

empty