• Quand sa mère eut disparu, Diego, un vague goût de culpabilité sur la langue, se retrouva seul maître de lui-même, adulte enfin et malheureux de l'être. Plein d'effroi devant l'existence, il considérait son écrasant héritage : une beauté fastueuse et la fortune inépuisable, amassée par son père austère et redouté. Dès les premières lignes, le malaise s'installe. Traumatisé par la mort d'une mère qui ne l'aimait pas, Diego devra, pour trouver le chemin de la vie, faire le détour par les abîmes. S'enfermant en lui-même, faisant retraite, il s'emploie à construire cette personnalité qui lui manque. Mais devenir soi-même, se révèle un projet illusoire et dangereux : d'étranges mutations physiologiques entraînent Diego toujours plus loin, au point de se dédoubler, de se réincarner sous les traits de Fausto, un personnage qui vise à la sainteté, ignore la notion d'individu, et se consacre à l'altruisme absolu. L'instinct de conservation du vrai Diego pourra-t-il reprendre ses droits ? Ce récit faustien montre comment l'homme d'aujourd'hui, conduit aux portes de la folie, peut et doit retrouver le moyen de continuer à vivre.

empty