Don Quichotte

  • Les échoués

    Pascal Manoukian

    « Le chien était revenu. De son trou, Virgil sentait son haleine humide. Une odeur de lait tourné, de poulet, d'épluchures de légumes et de restes de jambon. Un repas de poubelle comme il en disputait chaque jour à d'autres chiens depuis son arrivée en France. Ici, tout s'était inversé, il construisait des maisons et habitait dehors. Se cassait le dos pour nourrir ses enfants sans pouvoir les serrer contre lui et se privait de médicaments pour offrir des parfums à une femme dont il avait oublié jusqu'à l'odeur. ».


    1992. Lampedusa est encore une petite île tranquille et aucun mur de barbelés ne court le long des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Virgil, le Moldave, Chanchal, le Bangladais, et Assan, le Somalien, sont des pionniers. Bientôt, des millions de désespérés prendront d'assaut les routes qu'ils sont en train d'ouvrir.
    Arrivés en France, vivants mais endettés et sans papiers, les trois clandestins vont tout partager, les marchands de sommeil et les négriers, les drames et les petits bonheurs.

    Sur commande
  • Si ce soir-là Charlotte n'était pas sortie dîner entre filles, elle promènerait Isis dans les allées d'un square. Il lui achèterait des livres qu'elle laisserait traîner sur la table de nuit. Chaque jour, elle serait plus belle. Chaque jour, il serait plus amoureux. Ils boiraient du Sancerre au bonheur de leurs 30 ans, danseraient sur Christine and the Queens. La vie ne tient parfois qu'à un bas filé...

    Attablée à la terrasse d'un café parisien, Charlotte fête entre amis sa grossesse bien avancée. Karim, son compagnon, doit la rejoindre. Il ne la reverra pas. Car ce soir-là l'ont devancé Aurélien, sa kalachnikov et sa ceinture d'explosifs.
    Le Kamikaze est un Français converti. Karim ne comprend pas comment ce dernier a pu transformer à ce point une religion qui ne lui a enseigné que paix et tolérance.
    Cédant alors à ses envies de vengeance, Karim décide de rejoindre Daesh et de remonter jusqu'au recruteur des kamikazes étrangers. Il veut frapper l'État Islamique à la tête.
    Il va tout connaître : le deep web, les rendez-vous secrets, l'extrême violence qui ravage la Syrie, le coeur du système de propagande de Daesh, en faire partie même, douter, parfois au contact d'autres engagés, des monstres mais aussi des jeunes gens qui ont fait le mauvais choix, pour de mauvaises raisons.
    Beaucoup d'événements viendront ébranler son désir de vengeance. Le mènera-t-il jusqu'au bout ?

  • Irak, Iran, Vietnam, Cambodge, Guatemala, Turquie, Afghanistan... L'auteur a suivi le flux des conflits qui ont agité la planète des années 1970 à nos jours. Passant d'une situation de crise à une autre, souvent au risque de sa vie, ce petit-fils de victimes du génocide arménien a cherché, en partageant le sort des victimes et des bourreaux, en capturant l'histoire en marche, à faire la paix avec la sienne et celle de son peuple.
    C'est un livre d'aventures et un témoignage émaillé de portraits vivants, de destins tragiques ou dramatiques, héroïques ou pathétiques d'hommes et de femmes nés au mauvais endroit, au mauvais moment - Mickey, la petite pute rencontrée dans la jungle guatémaltèque ; Patrice, l'ami journaliste qui rejoindra la guérilla afghane ; Sead, un adolescent de Sarajevo aux joues rouges, messager pour l'armée bosniaque, tué à 16 ans par deux balles d'un sniper, alors qu'il lui montrait son quotidien -, mais aussi de jalons historiques plongeant le lecteur au coeur des soubresauts du monde.
    La force de ce récit tient encore dans l'empathie que l'auteur manifeste envers les personnes rencontrées, et dans sa quête des traces d'humanité partout où elle subsiste. Pascal Manoukian a accompagné la violence, la terreur, l'injustice et la misère là où elles avaient élues domicile. On ne ressort pas indemne de ces expériences-là, et il a dû apprendre à décharger le trop-plein d'émotions. Ce livre est fait aussi pour cela.

    Sur commande
empty