• 33 fiches de cours pour réviser le cours de Monnaie, banque et financement de l'économie :
    - les définitions à connaître, les erreurs à éviter, les points essentiels à retenir,
    - des exercices corrigés pour vérifier ses connaissances,
    - des repères bibliographiques pour aller plus loin,
    - 1 index.




  • Table des matières



    INTRODUCTION
    PREMIERE PARTIE
    EQUILIBRE DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SYSTEMES DE CHANGE INTERNATIONAUX
    Chapitre 1
    La balance des paiements
    Chapitre 2
    Les théories de l'ajustement de la balance des paiements
    Chapitre 3
    Le régime de l'étalon-or
    Chapitre 4
    Le système de l'étalon de change-or : les accords de Bretton-Woods
    Chapitre 5
    Qu'est-ce qu'une monnaie internationale ?
    DEUXIEME PARTIE
    TAUX DE CHANGE ET THEORIES DE LA DETERMINATION DES TAUX DE CHANGE
    Chapitre 6
    Les diverses approches du taux de change
    Chapitre 7
    Taux de change et théorie de la parité des pouvoirs d'achat
    Chapitre 8
    L'approche monétaire et financière des taux de change
    TROISIEME PARTIE
    LE CHOIX D'UN REGIME DE CHANGE
    /> Chapitre 9
    Typologie des régimes de change
    Chapitre 10
    Changes fixes contre changes flottants
    Chapitre 11
    Le système monétaire européen et la zone franc
    Chapitre 12
    Le choix d'un régime de caisse d'émission
    Chapitre 13
    Choix d'un régime de change dans les pays émergents
    Chapitre 14
    Choix d'un régime de change dans les petites économies ouvertes
    QUATRIEME PARTIE
    MARCHE DES CHANGES ET STRATEGIES DES BANQUES CENTRALES
    Chapitre 15
    La réalité du marché des changes
    Chapitre 16
    Les stratégies des Banques centrales en matière de gestion des réserves officielles de change
    Chapitre 17
    Les stratégies des Banques centrales en matière d'intervention sur le Marché des changes
    Chapitre 18
    L'accumulation des réserves de change par les Banques centrales

    CINQUIEME PARTIE
    L'INTEGRATION MONETAIRE
    Chapitre 19
    Les fondements théoriques de l'intégration monétaire
    Chapitre 20
    Tests empiriques sur les zones monétaires et stratégies d'unification monétaire
    CONCLUSION GENERALE

    INDEX

  • Le fonds monétaire international (FMI) a été créé lors des accords de Bretton Woods en 1944. Son rôle a été de veiller à la stabilité des taux de change ainsi qu'à l'équilibre des balances de paiements des différents pays. Après l'effrondrement du système de Bretton Woods en 1971, son rôle a évolué. Ses missions ont été de prêter de l'argent aux pays les plus pauvres, de gérer les crises financières, tout en veillant à l'équilibre des balances de paiements. Pour cela, les crédits du FMI se sont diversifiés, chacun répondant à un type de situation bien précis. Ce livre retrace l'ensemble des actions du FMI de 1944 à nos jours. Ce document s'adresse à tous les lecteurs qui souhaitent enrichir leur culture économique, et permet à tous ceux qui passent un examen ou un concours d'avoir un support pédagogique extrêmement utile.

  • Les crises bancaires existent depuis la création des banques et elles sont récurrentes. Les causes en sont connues et sont toujours les mêmes. En effet, lorsque les ménages et les entreprises ne sont plus en mesure de rembourser leurs crédits sur une grande échelle, les banques connaissent alors de graves crises de liquidité. Cela engendre alors des faillites bancaires, si aucune mesure de sauvetage des établissements de crédits n'est prise. Il y a trois grandes causes qui provoquent ces crises. La première est l'effondrement des revenus des ménages (chômage de masse) consécutive à une chute anormale de l'activité des entreprises.
    La seconde relève de la responsabilité des banques elles-mêmes qui prêtent massivement à des secteurs qui se révèlent par la suite très fragiles. La troisième est celle des Banques centrales, qui ne jouent pas leur rôle d'encadrement et de sanctions vis-à-vis des banques commerciales. La crise la plus récente dite des "subprimes" a montré la multiplicité de ces aspects. Ce livre décortique les mécanismes des crises bancaires et à l'aide de tableaux et de graphiques permet au lecteur de s'approprier aisément un sujet toujours d'actualité.
    Ce document s'adresse à tous les lecteurs qui souhaitent enrichir leur culture économique, et permet à tous ceux qui passent un examen ou un concours d'avoir un support pédagogique extrêmement utile.

  • Le début des années 1950 marque une rupture dans l'économie mondiale. A partir de cette période, on enregistre une croissance exceptionnelle dans les pays européens, aux États-Unis et au Japon. A partir du milieu des années 1980, de nouveaux pays apparaissent dans le commerce mondial : l'Asie du Sud-Est d'abord, la Chine ensuite, les pays émergents et en développement dans la période actuelle. Le fait marquant est que cette croissance économique se nourrit, pour l'ensemble de ces pays, d'un développement sans précédent des échanges de marchandises et de services. A partir de 1955, se mettent en place les premières négociations commerciales internationales, au départ entre un nombre restreint de pays. Par la suite, elles engageront un nombre de plus en plus important d'États et plusieurs "Rounds" (négociations) seront organisés : le Kennedy round, le Nixon round, le Tokyo round, l'Uruguay round. Toutes ces négociations amèneront à une baisse considérable des tarifs douaniers et à une libéralisation de plus en plus forte du commerce international de marchandises, de services et des technologies de l'information. La création de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 1995 marque un pas de plus vers une volonté d'arriver à des échanges mieux régulés. Ce livre présente un panorama de toutes ces étapes, avec des tableaux et des graphiques commentés. Ce document s'adresse à tous les lecteurs qui souhaitent enrichir leur culture économique, et permet à tous ceux qui passent un examen ou un concours d'avoir un support pédagogique extrêmement utile.

  • On parle beaucoup de la Banque centrale europeenne (BCE), mais on la connait mal. La BCE est d'abord une organisation, qui, avec les Banques centrales nationales (BCN), fait partie de l'Eurosysteme. Elle est independante des pouvoirs publics et il est utile d'examiner le contenu de cette independance. Son capital social appartient aussi bien aux pays de la zone euro, qu'a ceux de l'Union Europeenne. Son role a evolue depuis la crise bancaire de 2007, et elle est desormais responsable depuis 2014, de la supervision bancaire, avec la mise en place du mecanisme de surveillance unique (MSU). Il est interessant de comprendre le role du MSU et de presenter ses missions aupres du systeme bancaire des pays de la zone euro. Du point de vue economique, la BCE etablit la politique monetaire pour les pays membres de la zone euro. Elle refinance le systeme bancaire a travers les operations d'open market et determine le niveau de ses taux d'interet directeurs. Elle peut mener une politique de change, mais se pose pour elle la question des moyens. Ce document pedagogique presente les differents aspects de la BCE et l'insertion de plusieurs tableaux statistiques en favorisent une lecture aisee. Ce document s'adresse a tous les lecteurs qui souhaitent enrichir leur culture economique, et permet a tous ceux qui passent un examen ou un concours d'avoir un support pedagogique extremement utile.

  • La politique economique releve de la capacite de l'Etat, et des institutions qui lui associees, a influencer le cours de la vie economique et sociale. Tout d'abord, a travers la Banque centrale, la politique monetaire consiste a reguler le volume de credits distribues aux entreprises et aux menages. Deuxiemement, la politique budgetaire et fiscale determine le niveau d'imposition des agents economiques et vise egalement a agir sur differents parametres structurants : les equipements publics, la consommation des menages, les investissements prives et le niveau de l'emploi. Troisiemement, la politique de change vise a influencer le cours de la monnaie nationale par rapport a certaines devises etrangeres. Enfin, a travers la politique industrielle et de la concurrence, l'action de l'Etat consiste a rendre le territoire national attractif, a ameliorer la competitivite des entreprises domestiques et a proteger les interets des consommateurs. Ce e-book passe en revue les differentes politiques economiques menees par l'Etat et analyse leur impact. Ce document s'adresse a tous les lecteurs qui souhaitent enrichir leur culture economique, et permet a tous ceux qui passent un examen ou un concours d'avoir un support pedagogique extremement utile.

  • L'impôt

    Philippe Narassiguin

    Ce document pédagogique examine les multiples facettes sur la thématique de
    l'impôt. On y trouve tout d'abord la justification économique de l'impôt, qui est de
    produire et d'allouer les biens publics, de corriger les inégalités et de permettre la
    mise en oeuvre d'une politique budgétaire et fiscale. Le second aspect concerne les
    éléments d'une bonne politique fiscale et englobe la question de la concurrence et
    des incitations fiscales ainsi que celle de la fiscalité optimale. La célèbre "courbe de
    Laffer" y est ainsi étudiée et commentée. Enfin, ce document fait le point sur des
    sujets tels que l'arbitrage entre l'emprunt et l'impôt, le coin fiscal, la politique fiscale
    en période de crise des dettes publiques. Des tableaux statistiques aident
    également le lecteur à mieux apprécier les questions économiques contemporaines
    liées à la problématique de l'impôt.
    Ce document s'adresse à tous les lecteurs qui souhaitent enrichir leur culture
    économique, et permet à tous ceux qui passent un examen ou un concours d'avoir
    un support pédagogique extrêmement utile.

  • Les expressions telles que la mondialisation, la globalisation financière, le libreéchange
    et le protectionnisme, nous sont désormais familières. Mais elles restent
    vagues.
    La balance des paiements est un document essentiel qui évalue précisément les
    relations économiques et financières entre un pays et le reste du monde. Elles
    concernent le commerce international de marchandises, de services, les
    transactions portant sur les investissements entre les pays, les achats de titres
    (actions, obligations, etc.) sur les places financières. C'est en chiffrant toutes ces
    relations que l'on arrive à comprendre l'intensité des relations économiques,
    monétaires et financières, entre une nation et les autres pays.
    La balance des paiements établit différents comptes (compte de transactions
    courantes, compte de capital, compte financier) permettant de calculer des soldes
    pour l'ensemble des transactions. Toutes ces mesures, sur les échanges de
    marchandises, de services et de capitaux, aident à mieux comprendre la situation
    d'un pays en termes de compétitivité dans divers domaines (industrie, services,
    nouvelles technologies, etc.) ou encore son degré d'attractivité pour les
    investisseurs étrangers.
    Ce document s'adresse à tous les lecteurs qui souhaitent enrichir leur culture
    économique, et permet à tous ceux qui passent un examen ou un concours d'avoir
    un support pédagogique extrêmement utile. Dans cette édition de l'année 2015, une
    annexe commentée introduit la nouvelle nomenclature de la balance des paiements,
    établie sous l'égide du Fonds monétaire international (FMI), et qui s'applique
    désormais à tous les pays. C'est une nouveauté qui vous est proposée.

empty