• Êtes-vous un bonsaï humain ? Contraint, bridé par les habitudes, la vie quotidienne, les a priori culturels qu'on vous a inculqués depuis votre enfance, peut-être êtes-vous devenu cette miniature de l'homme que vous auriez pu être. Peut-être avez-vous occulté une grande partie de vos possibilités de réussir... Y avez-vous jamais réfléchi ? Cet ouvrage vous donne les moyens de redécouvrir vos capacités réelles et de les exploiter au maximum pour une vie meilleure, plus pleine et épanouissante. Tous les éléments du succès sont en vous, sans que vous le sachiez. Erik Pigani vous aide à les retrouver.

  • Arrivée à Lyon un jour de 1929, Szonja n'a aucune idée de ce qui l'attend. Si elle est montée dans le train, c'était pour suivre sa cousine et fuir une Hongrie sans avenir. Sa vie est immédiatement happée par la production de viscose, qui bat son plein et réclame de la main-d'oeuvre : en France, les femmes apprécient cette nouvelle « soie » bon marché. La Sase pourvoit à l'existence de chaque recrue : une place à l'usine, une chambre à l'internat, la chapelle et quelques commodités, un maigre salaire. Postée plus de dix heures par jour à l'atelier, surveillant la transformation de la matière visqueuse en fil dans les vapeurs chimiques, elle résiste, passivement, mais aussi grâce à Elsa, la fortunata, qui la soustrait à l'enfermement et bientôt à la violence de Jean, épousé à la va-vite. Grâce à elle, elle est peu à peu adoptée par un groupe d'Italiens actifs. Le dimanche, la petite troupe sait faire la fête : on grille les poissons pêchés dans la rivière, on danse. On parle politique aussi. Depuis février 1934 et les licenciements, les manifestations donnent l'occasion de se retrouver à Lyon dans les cortèges. Szonja comprend qu'elle ne peut faire défaut aux camarades, ni à Marco dont elle a éveillé les sentiments, ni au Front populaire qui se renforce. L'issue, c'est leur horizon collectif et solidaire.

  • L'enfance de Pia, c'est courir à perdre haleine à l'ombre des arbres, écouter gronder la rivière, cueillir l'herbe des fossés. Observer intensément le travail des hommes au rythme des saisons, aider les parents aux champs pour rembourser l'emprunt au Crédit agricole. Appartenir à une fratrie remuante et deviner dans les mots italiens des adultes que la famille possède des racines ailleurs qu'ici, dans ce petit hameau de Charente. Tout un monde à la fois immense et minuscule que Pia va devoir quitter pour les murs gris de l'internat. Et à mesure que défile la décennie 1970, son regard s'aiguise et sa propre voix s'impose pour raconter aussi la dureté de ce pays qu'une terrible sécheresse met à genoux, où les fermes se dépeuplent, où la colère et la mort sont en embuscade. Une terre que l'on ne quitte jamais tout à fait.

  • Autour du feu, les hommes du clan ont le regard sombre en ce printemps 1940. Un décret interdit la libre circulation des nomades et les roulottes sont à l'arrêt. En temps de guerre, les Manouches sont considérés comme dangereux. D'ailleurs, la Kommandantur d'Angoulême va bientôt exiger que tous ceux de Charente soient rassemblés dans le camp des Alliers. Alba y entre avec les siens dans l'insouciance de l'enfance. À quatorze ans, elle est loin d'imaginer qu'elle passera là six longues années, rythmées par l'appel du matin, la soupe bleue à force d'être claire, le retour des hommes après leur journée de travail... C'est dans ce temps suspendu, loin des forêts et des chevaux, qu'elle deviendra femme au milieu de la folie des hommes.N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures, dit le proverbe: on n'entre pas impunément chez les Tsiganes, ni dans leur présent ni dans leur mémoire... Mais c'est d'un pas léger que Paola Pigani y pénètre. Et d'une voix libre et juste, elle fait revivre leur parole, leur douleur et leur fierté.

  • Ils sont arrivés à Lyon au printemps 2001. Ils ont un peu plus de vingt ans et leur voyage ressemble à celui de milliers d'autres Kosovars qui fuient la guerre: le passage clandestin des frontières, les mois d'attente poisseux dans un centre de transit avant d'obtenir le statut de réfugié... Mirko et sa soeur Simona partagent la même histoire et pourtant leur désir de France n'est pas tout à fait le même. Son intégration, Simona veut l'arracher au culot et à la volonté. Alors elle s'obstine à apprivoiser les lois du labyrinthe administratif et les raffinements de la langue. Mirko est plus sauvage. Pour lui, le français reste à distance. Il travaille sur des chantiers avant de regagner la solitude d'un foyer anonyme. Souvent, il pousse jusqu'aux lisières de la ville où il laisse sur les murs des graffs rageurs. C'est dans ces marges qu'il rencontre Agathe et tisse le début d'un amour fragile.
    Dans de brefs chapitres, Paola Pigani dépeint avec délicatesse chaque nuance de l'exil. En filigrane, la beauté de la ville, le hasard des rencontres, le goût amer de la nostalgie.

  • Depuis dix ans, le zen connaît en Occident un engouement sans précédent, qui a désormais dépassé le stade de la simple « mode ». Pourquoi ?
    D'abord pour son aspect pratique, et ce bien avant ses principes philosophiques et spirituels. Il est vrai que le zen est une véritable méthode, simple, directe, dans laquelle les activités du quotidien ont autant d'importance que les grands projets professionnels.
    Ensuite parce que cette philosophie spirituelle millénaire est aujourd'hui ressentie par beaucoup comme une « nécessité » face à un monde en crise, en pleine transformation, voire en mutation...

  • o Je calme les émotions qui me traversent et je réduis mon stress.
    o Je suis en accord avec moi-même dans le moment présent.
    o Je recherche la simplicité et le geste juste.
    o Je sais rétablir le calme intérieur lorsque le besoin s'en fait sentir.
    Votre cahier de poche vous suivra partout pour vous coacher et vous encourager à adopter la zen attitude. Respirez, souriez, calmez votre mental?: vous le méritez?!
    Erik Pigani, psychologue et psychothérapeute de formation, s'est formé aux techniques de développement personnel et à la psychologie transpersonnelle sur le continent américain, notamment avec Stanislav Grof. Il est spécialisé dans les recherches sur les états modifiés de conscience. Il est aussi pianiste, compositeur et praticien en biofeedback et biorésonance quantique. Chef de rubrique à Psychologies Magazine pendant 30 ans, il est aujourd'hui l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages.

  • Exercices de mémoire, exercices d'amour pour des cours patients, en marge du temps. Des enfants s'inventent une cité de sucre dans un cimetière, un laveur de vitre funambule attend l'orage, un éboueur, depuis son beau navire, s'imagine uneidylle africaine ; dans un jardin ouvrier, les cendres d'une lettre brûlée se mêlent aux fleurs d'un cerisier, les passagers d'un bus se croisent et s'accompagnent dans leur solitude, les murs d'une prison, d'un hôpital appellent la magie de la neige ou des fleurs des champs. Il y a aussi des escargots, des abeilles, des colombes, messagers de la vie d'avant. Une montre à gousset, un violon, un parfum s'abîment un jour pour délivrer un secret. Une certaine mélancolie accompagne ces héros malgré eux comme une façon d'être au monde sans vouloir renoncer à leur chagrin parce qu'il parle encore du bonheur perdu. A travers cette vingtaine de fictions courtes, l'esprit d'enfance se décline contre le souffle de la mort, des vies fragiles auxhorizons tissés de fils de soie ou de fils barbelés, une " concertina " enroulée dans une belle écriture, rapide et précise, traversée par des éclairs de poésie. Ces nouvelles valent par la sensibilité fine qui s'y manifeste à l'égard des plus démunis, des êtres qui vivent dans le silence, auxquels un langage est prêté, sans pathos ni fioritures, par un auteur subtil qui maîtrise ses effets en préservant toujours un halo de mystère. Distillée par petites touches, des petits bouts de phrases au ton toujours juste, l'émotion dévoile un regard délicat qui fait vivre le moindre geste dans toutes ses répercussions affectives et permet à chacun de trouver soudain sa lumière.

  • Un petit livre relié élégant, recueil de citations consacrées au jardin et à sa philosophie, dans la lignée de L'arbre philosophe (11 000 ex vendus).
    Un hommage aux charmes de la natureLa Nature est un temple où de vivants piliers / Laissent parfois sortir de confuses paroles..." Dans son poème Correspondances, Baudelaire nous dit combien est mystérieuse la nature. "Une forêt de symboles", mais qui "observe l'homme d'un regard familier". Parfois considérée comme ennemie, plus souvent comme amie - voire comme maîtresse -, la nature n'a cessé d'inspirer.Dans cette anthologie, Erik Pigani rassemble quelque 100 aphorismes, poèmes et extraits littéraires ; autant d'évocations s'adressant à tous les amoureux de Dame Nature et classées par thèmes : jardins, plantes, fleurs, arbres, temps de saison. Leurs auteurs, philosophes (Confucius, Montaigne, Rousseau, dalaï-lama) ou écrivains (Colette, Gide, Le Clézio), ont su, chacun avec sa sensibilité, exprimer les bonheurs que recèle le jardin."

  • Ce livre est le testament spirituel d'un grand chercheur. A la fois physicien, auteur d'une Théorie de la relativité complexe, et philosophe en quête de la nature réelle de la conscience, Jean Charon a tissé pendant quarante ans une toile originale et audacieuse entre l'étude de la matière et celle de l'esprit.
    Son idée fondamentale : matière et esprit sont les deux faces inséparables du réel. Les particules atomiques renfermeraient un espace-temps assimilable à l'esprit, bien différent de celui auquel nous sommes accoutumés. La matière serait soumise à la loi d'entropie qui l'entraîne vers la dégradation et la mort alors que l'esprit obéirait au contraire à la loi de néguentropie qui conduit à un enrichissement continu des structures et de la conscience.
    Par la publication conjointe d'ouvrages scientifiques pointus ou de haute vulgarisation - dont, chez Albin Michel, Treize questions pour l'homme moderne, L'Homme et l'Univers, et surtout L'Esprit cet inconnu -, Jean Charon a très tôt connu la célébrité. Aujourd'hui, à travers ces entretiens avec Erik Pigani, journaliste notamment à Psychologies, il passe en revue les idées qu'il a soutenues en précurseur à une époque où bien peu envisageaient des passerelles entre matière et esprit. II nous guide dans ces dédales du savoir où il est bien difficile de faire la part des choses entre spéculations d'avant-garde et théories fantaisistes. Un ouvrage utile pour éclairer en termes simples une recherche fondamentale.

  • Des chiens qui savent que leur maître va rentrer à la maison sans prévenir, d?autres qui hurlent au moment précis où leur maître meurt, des chats qui deviennent fous lorsque leur maîtresse accouche, des perroquets qui devinent ce que pense leur maître? Tout le monde a entendu parler de ces histoires où les animaux semblent doués d?un sixième, voire d?un septième sens. Journaliste au magazine Psychologies, l?auteur a mené pendant des années une enquête passionnante auprès de grands spécialistes et de scientifiques sur cette étrange faculté de télépathie chez les animaux mais aussi ? et on l?ignore davantage ? chez les humains.
    Parallèlement, Erik Pigani a donc enquêté sur les animal communicators, un mouvement qui émerge en Europe : ces personnes disent être capables de communiquer par télépathie ou par « intuition » avec les animaux, pour les soigner, leur apporter un soutien psychologique, améliorer leur mieux-être. Cependant ce livre est bien plus qu?une enquête journalistique. Il comporte une partie « guide » de développement personnel pour s?initier à la « communication animale » : des tests, expériences, exercices et conseils pour entraîner ses perceptions extrasensorielles, développer son intuition, mieux comprendre son animal.

  • Erik Pigani fut le premier journaliste français à faire connaître en France le channeling ", mouvement né en Amérique du Nord dans les années 80. Mais qu?est-ce qu?un " channel " ? C?est un médium dont les esprits d?autres mondes se serviraient pour délivrer des messages, établir des diagnostics médicaux ou offrir des soutiens psychologiques aux êtres humains. Ils ont pour nom Augustin Lesage, Edgar Cayce, Rosemary Brown? Tous, ils ont vécu des expériences psi hors du commun. Dans cet ouvrage, Erik Pigani retrace leur destin. Et pose la question : Qu?est-ce que la médiumnité ? Peut-on réellement entrer en contact avec d?autres formes de conscience ?"

  • Peut-on encore apprendre à s'organiser comme on le faisait il y a dix ou vingt ans ? Non, car les temps ont changé ! Aujourd'hui, plus rien ne semble prévisible. De plus en plus, nous vivons " au jour le jour ". Erik Pigani propose une méthode originale pour apprendre à gérer son temps autrement . Inspirés par la philosophie Zen et notamment son concept de l " ici et maintenant " , les tests, exercices, réflexions et conseils rassemblés dans cet ouvrage permettront à chacun de découvrir un autre rapport à la temporalité, une approche en adéquation avec la nature humaine et qui n'enferme pas l'individu dans un schéma préétabli.

  • Le vôtre est-il éclaté, morcelé, pressé, surchargé. Votre vie pleine à craquer d'activités, d'informations, de communications ? Avec, en arrière-plan, un sentiment pour le moins flottant : l'incertitude Faute de cohérence, d'unité, vous ne savez plus à quoi vous préparer, et vous vous égarez ? C'est à ce besoin de retrouver un principe unificateur des valeurs, un encadrement, sa propre unité intérieure, une certaine sécurité que peut répondre le zen. Le guide aborde d'abord douze thèmes les " essentiels de la vie " touchant à la vie quotidienne : cultivez la simplicité, prenez soin de votre dos, relaxez-vous en musique, marchez en conscience, cuisinez comme un tenzo Dans une seconde partie, on trouve, à travers 64 " situations zen ", des solutions pour faire face aux petites et grandes difficultés qui nous gâchent la vie : le métro est en grève, les factures s'accumulent, votre belle-mère débarque à l'improviste, votre petit dernier dit " non " à tout, votre ado ne vous parle pas, vous vous sentez moins attiré(e) par votre conjoint, vous passez un entretien d'embauche, vous déménagez, vous vous mariez demain, vous venez de perdre un proche Accompagnés d'un précepte zen, ces conseils offrent des exemples trouver ses propres solutions, ses propres attitudes. Car la seule voie du zen, c'est le chemin qui mène à soi-même.

empty