• Nous entrons dans l'ère du Verseau, pendant laquelle l'humanité doit atteindre la perfection spirituelle. S'extirpant du matérialisme, la pensée, la médecine et la science s'élèvent sur le plan divin et évoluent d'une manière fulgurante. Pour mieux connaître ce nouvel Âge et participer activement à l'élaboration sacrée de l'ordre cosmique, l'auteur de cet ouvrage nous entraîne dans un agréable vagabondage sur les sentiers de la créativité mentale.

  • Une bande de jeunes gamers cosmopolite se déchaîne sur console afin de remporter un tournoi de jeu de stratégie, réputé ingagnable. Hélas la partie est moins innocente qu'il n'y paraît, et la victoire est amère. L'agence conceptrice du jeu Clean-Planet n'est autre qu'un groupe politique sulfureux qui tente de maîtriser définitivement le monde informatique... Paniqués par la maîtrise technique dont font preuve ces incroyables geeks, le Chanoine, dirigeant de cette sinistre officine, et ses commanditaires décident donc d'éliminer tous les joueurs... Fantine, l'héroïne, cible prioritaire des assassins va être secourue par un ancien sniper...

    Une plongée hallucinante dans le monde des ultra-gamers et dans celui des tueurs à gages, des snipers et des complots économico-politiques.

    Des personnages principaux désarmants : ils ont entre 14 et 21 ans, évoluent avec génie dans le monde virtuel mais peinent à trouver leurs marques dans la réalité : tirer des coups de feu sur un écran c'est amusant, recevoir une balle en plein corps ça l'est assurément moins.

    Un roman aussi speed qu'un jeu vidéo, aussi trépidant que les meilleurs films d'action. Entre Jason Bourne et Lara Croft.

  • Cet ouvrage traite de façon détaillée mais non technique les principes fondamentaux de la data science. Tout au long d'un processus de "raisonnement orienté données", il vous guidera pour acquérir des connaissances utiles et extraire une valeur économique des données que vous collectez. L'apprentissage de la data science vous permettra de comprendre les nombreuses techniques de data mining utilisées aujourd'hui. Ces principes sous-tendent tous les processus et stratégies de data mining qui servent à résoudre des problèmes d'entreprise.

    "Ce livre est bien plus qu'une introduction à l'analyse de données. C'est un guide essentiel pour ceux d'entre nous (nous tous ?) qui ont entièrement fondé leur entreprise sur l'ubiquité des données et la nécessité, aujourd'hui, de la prise de décision orientée données." Tom Phillips, PDG, Dstillery  ; ex-Directeur de Google Search and Analytics.

    "Les auteurs de ce livre, tous deux experts en data science avant même que la discipline soit nommée ainsi, présentent ici un sujet complexe en le rendant accessible à tous les niveaux. Cet ouvrage est une première du genre : il se concentre sur les concepts de la data science tels qu'ils doivent être appliqués aux problèmes concrets des entreprises. Il est rempli de captivants exemples réels qui illustrent les pro- blèmes courants auxquels les entreprises sont confrontées : l'attrition client, le marketing ciblé, et même une analyse des données sur les whiskies ! Ce livre se distingue par le fait qu'il n'est pas un traité d'algorithmique. Les auteurs ont pour objectif d'aider le lecteur à comprendre les concepts sous-jacents de la data science, mais également et surtout ils expliquent comment aborder un problème de data science et mettre au point une solution qui marche. Si vous avez besoin d'un aperçu complet de la data science, ou si vous êtes un data scientist en herbe qui veut maîtriser les bases de la discipline, ce livre est un indispensable pour vous." - Chris Volinsky, Directeur, Statistics Research,
    AT&T Labs, Gagnant du Netflix Challenge à 1 M$.

  • « Une grande astronaute » : c'est dans ces termes que Mylène Farmer aimerait que l'on se souvienne d'elle. Une grande conquérante de l'imaginaire. La seule artiste féminine française à avoir marqué son empreinte sur quatre décennies, passant du métier de mannequin pour publicités à la scène du stade de France vingt-cinq ans plus tard. De nombreux ouvrages lui ont été consacrés, tentant en vain de percer le secret de sa réussite. « On invente ma vie, mes émotions » disait-elle en 2006. Alors pour raconter la carrière de Mylène Farmer, qui de mieux que Mylène Farmer elle-même ?
    Trente ans de carrière sont retracés dans cet ouvrage, uniquement réalisé à partir de propos de l'artiste puisés dans plus de trois cent cinquante interviews de presse, à la radio ou télévisées, de 1984 à fin 2013.

  • o J'identifie mes habitudes alimentaires.
    o Je déchiffre les étiquettes des produits que je consomme.
    o Je rééquilibre mon alimentation selon mon mode de vie, mes besoins, mes objectifs, mes dépenses énergétiques quotidiennes, mes contraintes budgétaires.
    o Je mange en conscience pour maintenir durablement le poids souhaité.
    Votre cahier de poche vous accompagnera partout pour vous coacher et vous encourager ! Dans votre sac, sur votre table, consultez-le pour faire vos courses et offrez-vous le corps dont vous rêvez : vous le méritez.
    Pour Céline Provost, maman de deux garçons sportifs, la nourriture est un sujet quotidien. Elle a souhaité compléter ses connaissances par une formation de plusieurs mois en nutrition avancée et sportive. Cela lui a permis d'accompagner beaucoup de personnes à retrouver du plaisir dans la nourriture et à apprécier leur corps à travers le rééquilibrage alimentaire plutôt que le régime.

  • L'hôpital est en crise. L'hôpital est en recomposition. L'hôpital doit s'ouvrir sur le reste du système de soins, il doit resituer le patient au coeur de son modèle médical. Ces constats, entendus de Paris à New-Delhi, sont sympto­matiques d'une institution en profonde mutation depuis plusieurs décennies. Invitant au décentrement de ces enjeux, et rassemblant des chercheurs issus de différentes disciplines (anthropologie, géographie, psychologie, socio­logie), ce volume présente un panorama actualisé des transformations de l'hôpital en Asie du Sud, en prenant appui sur la pluralité des pratiques, des normes, des lieux de soins, si particulière à cette région. De la santé de la mère et de l'enfant à la psychiatrie, du secteur public au secteur privé, de l'Inde au Pakistan, ces contributions témoignent de l'émer­gence de nouvelles aspirations chez les patients comme chez le personnel soignant, d'une redéfinition des relations entre soignants et soignés, et du développement de normes et pratiques novatrices en milieu hospitalier. Par la multiplicité des terrains présentés, ces travaux ne sont-ils pas aussi l'occasion d'interroger plus largement les transformations du rôle de l'État, la persistance de tensions sociales, religieuses et inter-castes, et enfin la circulation de modèles de soins entre global et local ?

  • Excusez-moi de vous déranger est le monologue
    d'un mendiant dans une rame de métro
    qui s'avère être bien plus que seulement
    un « type qui veut tirer du blé ».

  • Le héros
    suit sa quête
    En train, à métro, à pied,
    en vers et contre tous.
    D'un quai à l'autre, en sept stations,
    observons l'homme et la ville se métamorphoser.
    Suspense insoutenable :
    va-t-il trouver son Eurydice ?

  • Abordée dans la perspective des mutations documentaires du second Moyen Âge (xiie-xve·siècles), la question des archives princières s'inscrit dans un courant historiographique qui vise à contribuer aux renouvellements de l'histoire politique, en s'attachant à l'étude des usages de l'écrit, et plus particulièrement aux mécanismes de la production et de la conservation documentaires. Fondées sur les méthodes les plus récentes de la science diplomatique, les études ici rassemblées, attentives aux dynamiques temporelles, portent sur les principautés d'un vaste espace européen, centré sur l'aire d'influence française. Leur objet se situe à l'intersection de l'histoire des archives, des pratiques d'archivage, et des institutions. Au-delà de leur dimension proprement juridique et financière, les problèmes posés par la gestion des archives des princes touchent aux pratiques et aux techniques de l'administration et du gouvernement, tandis que la formation de la mémoire écrite d'une principauté constitue en elle-même un enjeu pour le pouvoir princier. Sur ces thématiques, encore peu étudiées, le présent ouvrage constitue un premier bilan, un instrument de travail, et une invitation à poursuivre la recherche.

  • Nous sommes tous les rêves d'un autre. Chaque rêve est une petite mort. Et un petit pont vers la vie suivante. Telle pourrait être l'incipit du recueil. Les Rêves d'un autre est un ensemble cohérent de récits déroutants, effrayants ou touchants qui nous parlent de morts et de vies, donc forcément d'amour. Le fantastique, omniprésent, vient révéler l'invisible par légères touches ou l'exalter par sa présence inquiétante voire terrifiante. Laurent Provost construit patiemment un univers singulier dans lequel se répondent le réel et l'impossible, où le fantastique est évidemment réel mais où tant d'évidences sont seulement suggérées. Le style, tour à tour poétique ou clairement narratif, nourrit des histoires trop réelles pour ne pas avoir été vécues et tellement hors de l'ordinaire qu'elles ne peuvent appartenir qu'à la fiction.

  • Ce livre présente les connaissances et les hypothèses qui animent le domaine du développement social et émotionnel de l'enfant. Ce premier tome porte sur les aspects normatifs du développement, comme le tempérament, la relation d'attachement ou encore les influences génétiques et biologiques.

  • " Enfant, j'imaginais toujours que les vieux (cinquante ans) avaient un net avantage sur moi. Leurs visages aux cheveux qui viraient à l'argent, leurs yeux étoilés jusqu'aux tempes, leurs corps faits, arrivés, me disaient qu'ils avaient un contrôle absolu sur tout. Ils ne dépendaient de personne, ils avaient le droit d'être heureux.
    Je ne me doutais pas qu'ils pensaient à la mort, de plus en plus souvent, et à la déchéance à venir, qu'ils ne pouvaient pas faire semblant puisque le temps leur disait tous les jours, attention, je m'écoule, ça ne s'arrêtera pas, jouis du bonheur que tu possèdes encore.
    Est-ce que j'ai accumulé assez de bonheur pendant la première moitié de ma vie ? "
    Sur un ton direct et lyrique en même temps, Martin Provost parle de son enfance et de son adolescence, autour de trois faits majeurs : la mort accidentelle de son frère Philippe, l'avortement de sa sœur Isabelle et la découverte de son homosexualité. Ces trois événements, traités avec profondeur et simplicité, sont les échos d'un naufrage familial, dont les survivants se débattent avec cette conclusion impossible : personne n'est coupable. On reconnaît ici la qualité du regard du cinéaste, attentif aux exclusions, au sentiment de solitude que les êtres sensibles peuvent éprouver, mais aussi aux ressorts dont ils sont capables.
    Martin Provost est né en 1957 à Brest. Cinéaste, il a réalisé trois films ( Tortilla y cinema, LeventredeJuliette et Séraphine qu'il vient de tourner avec Yolande Moreau). Son premier roman, Aime-moi vite, a paru chez Flammarion en 1992.

  • This is the one guide that anyone who writes--whether student, business person, or professional writer--should put on the desk beside pencil, pen, typewriter, or word processor. Filled with professional tips and a wealth of instructive examples, this valuable, easy-to-use handbook can help you solve any and all writing problems.

  • For several decades, culture played a central role in challenging the liberal tradition. More recently however, religion has re-emerged as one of the central challenges facing Western liberal societies conception of multiculturalism. Mapping the Legal Boundaries of Belonging explores the complex relationship between religion and multiculturalism and the role of the state and law in the creation of boundaries. The intersection between religion, nationalism and other vectors of difference in Canada and Israel offer an ideal laboratory in which to examine multiculturalism in particular and the governance of diversity in general. The contributors to this volume investigate concepts of religious difference and diversity and the ways in which these two states and legal systems understand and respond to them. As a consequence of a purportedly secular human rights perspective, they show, state laws may appear to define religious identity in a way that contradicts the definition found within a particular religion. Both state and religion make the same mistake if they take a court decision that emphasizes individual belief and practice as effecting a direct modification of a religious norm: the court lacks the power to change the authoritative internal definition of who belongs to a particular faith. Similarly, in the pursuit of a particular model of social diversity, the state may adopt policies that imply a particular private/public distinction foreign to some religious traditions.

  • « C'était l'été de mes onze ans. Mon père m'avait emmenée à un tournoi de lutte bretonne. Je ne connaissais encore pas mon pays... J'allais - je me souviens - d'un pas sautillant, pour faire voler ma jupe autour de mes cuisses. Les petites filles ont des préoccupations souvent puériles le jour où leur nationalité leur arrive du fond des âges. La fête règnait sous les pommiers du champ, où la foule du dimanche mangeait des glaces, des crêpes et buvait du cidre ou de la limonade. Il y avait des drapeaux dans le ciel. Tous étaient blancs, rayés de noir, avec franc canton d'hermines. Le vent avait enroulé l'un d'eux. Et tout a commencé lorsque j'ai vu un garçon empoigner le mât, y grimper à la façon d'un indigène le long d'un cocotier antillais, et déployer le drapeau. Sur la tunique de lutteur que portait ce garçon, un mot était écrit : Breizh. Il n'en a pas fallu davantage pour orienter ma destinée. Si ce drapeau ne s'était pas déployé sous mes yeux, si ce mot Breizh ne m'était pas apparu, sans doute aurais-je dû, comme beaucoup, attendre Glenmor et Alan Stivell pour connaître ma vraie nationalité. Plus tard, je militai le plus activement possible, surtout à Nantes pendant mes années universitaires, particulièrement à la J.E.B. mais aussi à Galv. Je crois que Nantes a été une ville très difficile à réveiller sur le plan culturel. La situation s'est améliorée depuis mais, à l'époque, il m'arrivait souvent d'avoir des idées noires en contemplant le Château des Ducs. Je rends ici hommage à tous mes camarades d'alors : dans le milieu universitaire, tout était à faire il y a cinq ans, mais ils s'y employaient avec une foi merveilleuse... Avec eux, j'ai distribué des tracts, collé des affiches. J'ai désormais choisi d'écrire. L'avenir me dira à quel moment, et dans quel rôle, j'ai été le plus utile à la diffusion de l'Idée Bretonne, mon but. Ce qui arrive aujourd'hui, ce regain, ce renouveau celtiques, je pense qu'il importe avant tout d'en faire non plus seulement une mode, mais un idéal permanent. J'ai confiance. Cela naît. Cela sera. »

  • « C'était l'été de mes onze ans. Mon père m'avait emmenée à un tournoi de lutte bretonne. Je ne connaissais encore pas mon pays... J'allais - je me souviens - d'un pas sautillant, pour faire voler ma jupe autour de mes cuisses. Les petites filles ont des préoccupations souvent puériles le jour où leur nationalité leur arrive du fond des âges. La fête règnait sous les pommiers du champ, où la foule du dimanche mangeait des glaces, des crêpes et buvait du cidre ou de la limonade. Il y avait des drapeaux dans le ciel. Tous étaient blancs, rayés de noir, avec franc canton d'hermines. Le vent avait enroulé l'un d'eux. Et tout a commencé lorsque j'ai vu un garçon empoigner le mât, y grimper à la façon d'un indigène le long d'un cocotier antillais, et déployer le drapeau. Sur la tunique de lutteur que portait ce garçon, un mot était écrit : Breizh. Il n'en a pas fallu davantage pour orienter ma destinée. Si ce drapeau ne s'était pas déployé sous mes yeux, si ce mot Breizh ne m'était pas apparu, sans doute aurais-je dû, comme beaucoup, attendre Glenmor et Alan Stivell pour connaître ma vraie nationalité. Plus tard, je militai le plus activement possible, surtout à Nantes pendant mes années universitaires, particulièrement à la J.E.B. mais aussi à Galv. Je crois que Nantes a été une ville très difficile à réveiller sur le plan culturel. La situation s'est améliorée depuis mais, à l'époque, il m'arrivait souvent d'avoir des idées noires en contemplant le Château des Ducs. Je rends ici hommage à tous mes camarades d'alors : dans le milieu universitaire, tout était à faire il y a cinq ans, mais ils s'y employaient avec une foi merveilleuse... Avec eux, j'ai distribué des tracts, collé des affiches. J'ai désormais choisi d'écrire. L'avenir me dira à quel moment, et dans quel rôle, j'ai été le plus utile à la diffusion de l'Idée Bretonne, mon but. Ce qui arrive aujourd'hui, ce regain, ce renouveau celtiques, je pense qu'il importe avant tout d'en faire non plus seulement une mode, mais un idéal permanent. J'ai confiance. Cela naît. Cela sera. »

  • Que savons-nous des Templiers, sur lesquels il a été cependant tant écrit ? Pourquoi la suppression de cet ordre, jusqu'ici tant admiré pour sa bravoure, son organisation, sa richesse ? Les termes d'un procès - aux aveux arrachés par la torture - peuvent-ils nous satisfaire ? Ces parfaits Chrétiens auraient craché sur le Crucifix ; ils auraient épousé la pensée musulmane, tout en luttant contre ces Infidèles qui, comme eux, étaient d'excellents chevaliers exaltant leur foi intrépide. Que de pans d'ombre ! Alors, Jean-Louis Provost interroge la nature complexe de l'homme, qui se révèle dans la multiplicité de ses actes qui peuvent paraître contradictoires et qui, cependant, tous, appartiennent à son véritable visage. Comment, en effet, ne pas rêver à cette épopée à la fois guerrière et religieuse ? L'intuition de Jean-Louis Provost apparaît ainsi dans son nouveau roman. Cet homme à l'éternelle recherche, mêle avec grande habileté le fait authentique à son imaginaire meublé de sources historiques, initiatiques, rythmes de son coeur. Jean-Louis Provost nous propose de suivre la voie traditionnelle initiatique, la vaste chaîne de la fraternité. Écoutons-le...

  • Que savons-nous des Templiers, sur lesquels il a été cependant tant écrit ? Pourquoi la suppression de cet ordre, jusqu'ici tant admiré pour sa bravoure, son organisation, sa richesse ? Les termes d'un procès - aux aveux arrachés par la torture - peuvent-ils nous satisfaire ? Ces parfaits Chrétiens auraient craché sur le Crucifix ; ils auraient épousé la pensée musulmane, tout en luttant contre ces Infidèles qui, comme eux, étaient d'excellents chevaliers exaltant leur foi intrépide. Que de pans d'ombre ! Alors, Jean-Louis Provost interroge la nature complexe de l'homme, qui se révèle dans la multiplicité de ses actes qui peuvent paraître contradictoires et qui, cependant, tous, appartiennent à son véritable visage. Comment, en effet, ne pas rêver à cette épopée à la fois guerrière et religieuse ? L'intuition de Jean-Louis Provost apparaît ainsi dans son nouveau roman. Cet homme à l'éternelle recherche, mêle avec grande habileté le fait authentique à son imaginaire meublé de sources historiques, initiatiques, rythmes de son coeur. Jean-Louis Provost nous propose de suivre la voie traditionnelle initiatique, la vaste chaîne de la fraternité. Écoutons-le...

  • La graphothérapie a pour objectif d'examiner l'expression écrite de l'homme, afin de nous en révéler ses propres capacités ou difficultés physiques, psychiques ou nerveuses. À partir de là, une rééducation simple va permettre à force de persévérance, d'aboutir à une écriture harmonieuse, libérant ainsi des forces nouvelles créatrices de réalisations positives.

  • Human rights have transformed the way in which we conceive the place of the individual within the community and in relation to the state in a vast array of disciplines, including law, philosophy, politics, sociology, geography. The published output on human rights over the last five decades has been enormous, but has remained tightly bound to a notion of human rights as dialectically linking the individual and the state. Because of human rights' dogged focus on the state and its actions, they have very seldom attracted the attention of legal pluralists. Indeed, some may have viewed the two as simply incompatible or relating to wholly distinct phenomena. This collection of essays is the first to bring together authors with established track records in the fields of legal pluralism and human rights, to explore the ways in which these concepts can be mutually reinforcing, delegitimizing, or competing. The essays reveal that there is no facile conclusion to reach but that the question opens avenues which are likely to be mined for years to come by those interested in how human rights can affect the behaviour of individuals and institutions.

  • Quelle que soit la langue utilisée, dans le monde des affaires à l'international, il y a un jargon des affaires à connaître : français des affaires, anglais des affaires i.e BUSINESS ENGLISH etc. qu'il s'agisse de mener des négociations, diriger des réunions, présenter des projets, écrire des emails, un mémo ou encore téléphoner. Particulièrement en négociation, le latin s'en mêle au travers de mots et locutions : c'est unanimement admis.Ces termes latins rencontrés dans les écrits de tout type émanant de la négociation (contrats et annexes au contrat, lettres de crédit, garanties financières, contrat d'assurance...) ne relèvent pas seulement du champ juridique. Ils appartiennent également à la finance, à la comptabilité, etc. Ce Vade Mecum de « latin des affaires » a donc pour objectif de plonger le lecteur dans un bain de potion de BUSINESS LATINUM : « latin des affaires ». Ce lexique est un cadeau idéal à offrir aux bacheliers, futurs étudiants, futurs professionnels des affaires. Il peut aussi trouver sa place dans toute bibliothèque à côté d'autres lexiques et dictionnaires.

  • This book investigates the methods used by the Bush Administration to control bureaucratic agencies, including executive orders, signing directives, political appointments, and others, as well as the effects those methods have had on agency outputs.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty