Actes Sud

  • Seins

    Ramón Gómez De La Serna

    Inventaire fou, baroque et délirant d'un adorateur...

  • "mon homme perdu est un homme perdu parce qu'il est bon, celui qui a refusé de croire au conventionnel, celui qui n'a pas cédé devant la nausée que lui inspire la lutte pour une vie sordide et frileuse, celui qui au lieu de ce qui est comme il faut, hiérarchisé, préfère l'informe, la pure rafale d'observations, d'hallucinations et de feuilles mortes qui traversent les pages du livre, âpre et audacieux confessionnal de la vie.
    Mon homme perdu est une multitude incalculable d'hommes perdus qui avaient besoin de ce livre qui n'est pas une farce mais la lecture que réclamaient de toute urgence ceux qui, ne pouvant lire d'autres livres, exigeaient celui-ci en compensation de l'amertume et de l'aboulie de l'état d'apathie où les a plongés ce monde stupide et fallacieux. peut-être aurai-je réussi à me mettre à l'unisson de ces âmes exténuées qu'ont refusé de prendre en compte les romanciers dogmatiques.
    Je voudrais les apaiser un peu avec mon remède spécifique, ma nébulosine corticale. ".

empty