• Entre insubordination radicale, amour fou et désertion éperdue, la fulgurance de l'itinéraire d'Arthur Cravan, boxeur et poète prédadaïste, qualifié par André Breton de « génie à l'état brut », n'a pas fini de fasciner : l'extrême modernité de son antimodernisme se révèle en effet aujourd'hui plus pertinente encore par son caractère visionnaire et irrécupérable.
    Les textes et documents ici rassemblés - dont certains sont inédits - permettent de saisir la singularité de sa démarche iconoclaste et d'appréhender dans toute son humanité celui qui, disparu il y a un siècle, redoutait déjà en ces termes l'artificialisation du sensible :
    « Dans la rue on ne verra bientôt plus que des artistes et l'on aura toutes les peines du monde à y découvrir un homme. »

  • Contraints à une production intensive, la plupart des paysans n'ont plus le temps de s'adonner à d'autres loisirs que ceux des citadins salariés. Si jusqu'au milieu du siècle dernier, ils avaient pu être dépositaires de traditions d'art populaire originales, ils ont fini, comme le reste de la société, par être réduits à la condition désincarnée de l'homme moderne :
    Consommateurs standardisés plutôt que créateurs de singularités.
    Denise et Maurice, vivant sur les contreforts de l'Aubrac, se sont pris au jeu de la création d'une « installation » d'épouvantails. Leur démarche témoigne d'un goût de la liberté et de la singularité devenu rare. Elle est également l'expression ludique et instinctive d'une poésie originelle, qui a déserté l'art contemporain, devenu trop désincarné et séparé de la vie. De l'action directe, en quelque sorte, appliquée au domaine de la création.
    Ce livre, richement illustré, est le récit d'une rencontre : fasciné par la manière sauvage dont ces créateurs s'approprient le monde en s'appropriant d'abord leur environnement immédiat, l'auteur finit par leur proposer de réaliser un film qui en rende compte.
    Ce documentaire, Rémy Ricordeau l'a réalisé avec l'aide d'une chaîne de TV de province et il est inclus dans le livre.

  • Les anges de la piste

    Remy Ricordeau

    Au coeur de la Chine rurale, loin des grands centres urbains modernisés, la troupe de cirque « Fei Fei » sillonne les routes de la province du Shanxi pour tenter de vivre de cette activité traditionnelle de divertissement populaire. Mais les bouleversements économiques et sociaux du pays précarisent tous les jours un peu plus la vie de la troupe : le public rural, majoritairement impécunieux, se fait de moins en moins nombreux ; et le matériel se révèle toujours plus défectueux, à défaut de pouvoir être remplacé. Entre spectacles et déplacements, ambiances foraines et véhicules en perdition au bord des routes, moments de joie, de peine ou de fatigue, la troupe est ainsi confrontée aux rudes conditions d'existence des campagnes chinoises. Une déclinaison du mythe de Sisyphe en métaphore de la Chine rurale contemporaine.

    Sur commande
  • À Taïwan comme partout ailleurs, il arrive que des hommes de peu, mus par un sens du merveilleux plus ou moins conscient, se décident, avant de disparaître, à laisser une belle trace de leur passage sur terre en donnant libre cours à leur imagination. Dégagés des pressions sociales de toute sorte, ils ne se préoccupent plus, alors, que de donner forme et expression aux songes qui les ont hantés et secrètement nourris leur vie durant.
    Ce récit d'un périple à travers l'île de Taïwan, illustré de nombreuses photos, nous fait découvrir d'étranges créations situées dans un pays plus réputé pour ses prouesses économiques que pour l'inventivité et l'originalité de ses artistes populaires. S'inspirant de traditions locales autant que de l'air du temps, mais ne se fiant qu'à leur fantaisie, ces bricoleurs de paradis offrent à nos regards une vaste gamme de savoir-faire, qui sont autant de savoir-être.
    Les créateurs d'art brut ou d'art populaire insolite à la rencontre desquels l'auteur est allé n'ont pas de grandes idées à représenter ni de justes causes à défendre - seulement d'insolites visions à transmettre. à qui veut bien les voir.
    Marié à une Taïwanaise, Rémy Ricordeau est cinéaste, auteur de plusieurs documentaires, dont Bricoleurs de Paradis, film sur les créateurs spontanés mentionnés dans L'Éloge des jardins anarchiques (et dont le DVD est inséré dans ce dernier ouvrage).

empty