• Dessiner et composer est le troisième ouvrage de Renaud Chavanne, qui poursuit ici une réflexion entammée il y a plus de 15 ans concernant l'organisation des images dans la bande dessinée, c'est-à-dire la composition, qu'on appelle encore mise en page.
    Après une ouverture spécifiquement orientée sur l'étude de la façon de faire du créateur de Blake et Mortimer (Edgar P. Jacobs et le Secret de l'explosion, 2005), Renaud Chavanne a généralisé ses conclusions dans Composition de la bande dessinée (2010). Avec Dessiner et composer, il s'attache aujourd'hui à l'étude des rapports entre la composition d'une image et la mise en page des cases, ceci au travers d'un motif qu'on rencontre fréquemment dans la bande dessinée : les portes et les fenêtres. Tout à la fois représentation figurant des lieux et des objets usuels, les portes et les fenêtres sont aussi de puissantes images symboliques utilisées depuis plus d'un siècle pour évoquer l'intérieur et l'extérieur, le privé et le public, le familier et le sauvage, la vie et la mort, la psyché et le monde, etc. Ces couples de notions et les objets-lieux qui les symbolisent (fenêtres et portes), se sont largement installés dans la bande dessinée en vertu de principes simples et largement partagés : la case est une fenêtre sur le monde, la page est une porte que l'on fait pivoter pour accéder à ce qu'il y a de l'autre côté. Le livre lui-même cède à ces anologies en se faisant immeuble, forme monumentale célébrant tout à la fois l'univers qu'il renferme, mais aussi le siège des récits immémoriaux qu'il préserve et transmet depuis plusieurs millénaires.

  • Cinquante ans après la publication du premier opus des célèbres Aventures de Blake et Mortimer, l'invention du professeur Mortimer est restée gravée dans les mémoires.
    Il n'en va pas de même pour la découverte d'Edgar P. Jacobs, demeurée largement méconnue. La découverte de Jacobs est le propos de ce livre, qui a l'ambition de la mettre en lumière et de lui rendre la place lui revenant dans l'art de la bande dessinée. Pour ce faire, Renaud Chavanne se livre à une plongée passionnante au coeur d'une des questions fondamentales du 9e art : la composition. Une approche méticuleuse et scientifique dévoile toute la subtilité des procédés mis en place par le maître belge.
    Mieux: Renaud Chavanne révèle le lien puissant qui, dans l'oeuvre fondatrice de Jacobs, uni l'évolution du récit et la complexification progressive des constructions, jusqu'au paroxisme de l'avant-dernière page de cette oeuvre classique.

  • Parce que la bande dessinée est un art de l'organisation des images les unes avec les autres, il fallait se pencher sur les méthodes et les principes de ce qu'on appelle souvent la «mise en page». Telle est l'ambition de ce livre : mettre en lumière les règles qui guident la composition de la bande dessinée, en vertu desquelles les dessinateurs assemblent les cases entre elles. Toutes ces questions fondamentales, spécifiques à la bande dessinée, trouvent ici pour la première fois des réponses complètes et détaillées, appuyées par plus de 250 illustrations et schémas.

empty