• Tiger

    Richer Eric

    • L'ogre
    • 7 Janvier 2021

    À Xian, dans un futur proche, Xujin s'occupe d'un refuge pour enfants arrachés à la rue et aux réseaux de prostitution, tandis que l'ombre d'Os de tigre, vieille chamane vengeresse, hante la nuit. En Russie, Esad, un trafiquant russe un peu perdu, tombe amoureux d'une jeune prostituée chinoise, Tiger, et tente de la sauver. En fuite, il arrive au refuge accompagné d'un adolescent qui est parvenu à s'échapper du camion où il était retenu prisonnier. Cette arrivée perturbe durablement l'équilibre du lieu et fait peser sur lui une grave menace.


    Tiger est une histoire de corps et d'exil. Après La Rouille, Éric Richer poursuit sa double exploration de la faillite de l'amour et de sa possibilité. L'ensemble des personnages semblent n'être que des corps meurtris, des corps objets, marchandises censées donner ou recevoir une forme d'amour physique. Ces corps deviennent des armes au sens propre, des outils, sortent de leur dimension marchande pour faire justice ou protéger, et finissent chacun à leur manière par accéder à une forme d'amour et de paix.


    Roman noir porté par une langue implacable mêlée de tendresse et de violence, Tiger est une plongée dans les marges de la Chine contemporaine, une folle histoire d'amour et de consolation, qui interroge, au milieu du chaos, de la violence et de la corruption, la possibilité d'un refuge.

  • La rouille

    Eric Richer

    • L'ogre
    • 23 Août 2018

    La Rouille est un roman d'apprentissage. Nói vit dans une casse automobile avec son père, quelque part dans un pays post-soviétique cerné de misère ordinaire. Bientôt, il devra passer le « Kännöst », un rite initiatique brutal, mystérieux et inquiétant imposé par les hommes de sa communauté. Entre soirée MMA, concerts de Métal et défonce aux détergents, Nói grandit comme il peut, rebelle chahuté par ses émotions, à l'ombre du grand père clanique et tyrannique. Sans jamais cesser de rêver de partir loin, très loin...
    Entre Sukkwan Island de David Vann et L'été des charognes de Simon Johannin, La Rouille vous attrape et ne vous lâche pas.

  • "Les Fondus de la glisse" la BD qui n'a pas froid aux yeux ! Tout schuss, les fondus goûtent aux multiples joies des sports d'hiver. En haut des pistes, nos amis étalent forme et frime, coup de ski alpin, monoski, snowboard, snowbike, snowkite et autres disciplines fun. Et tant pis si, pour profiter de tous ces petits plaisirs, il faut faire flamber sa carre bleue ou s'entasser dans une cabine de téléphérique, au risque de se retrouver avec un bâton de ski planté dans l'oeil.
    Car après l'effort en raquettes vient le réconfort de la raclette ! Prenez votre forfait 44 pages et venez profiter des joies de la haute montagne où les intempéries, les chutes, les sauveteurs, les jambes dans le plâtre sont les disciplines préférées des "Fondus de la glisse" !

    Sur commande
  • Tout schuss, les fondus goûtent aux multiples joies des sports d'hiver. En haut des pistes, nos amis étalent forme et frime. Pour la descente, c'est une autre paire de manches avec une prédilection pour la position de l'omelette ou le saut tête en bas. Prévenez les secours, l'avalanche de rire est au bout de la spatule.
    Après l'effort en raquettes, le réconfort de la raclette ou l'étude du planté de bâton restent au menu. Normal, du classique au moderne, les fondus de la glisse jouent toute la gamme des gamelles montagnardes !

    Sur commande
  • La montagne, ses pistes de skis vertigineuses et ses dérapages non contrôlés. Le snowboard, ses parcours à bosses et ses gamelles mémorables. La luge, ses poussées d'adrénaline et ses vautrages d'anthologie. C'est ça la glisse ! C'est un tout, un pack complet ! Et lorsque nos héros s'élancent sur les pistes, ils savent qu'il y a une grande chance pour qu'ils finissent lamentablement dans le décor ! Ah, qu'il est compliqué, par température négative, d'être un bon fondu !

  • Sur commande
  • Un moment de bonheur ! Voilà, sans la moindre prétention, ce que l'on ressent à la lecture de Buzzi. On se sent au chaud dans cet univers champêtre. Il faut dire que tout se passe dans ce grand champs de fleurs en bordure de forêt là, tout tout près de la ruche de Buzzi. Le major Buzzi, devrait-on d'ailleurs dire, car en tant que patron de la Royale Abeille Force, il a pour mission d'assurer la sécurité aérienne de sa ruche, de son univers, de son petit monde. Oh oui il est sympa ton univers Buzzi ! Le plaisir d'être petit dans un monde de grands...
    D'ailleurs, les enfants ne s'y sont pas trompés puisqu'ils t'ont récompensés du prix "le Bouquin du Gône" (Brignais 99). L'immense Albert Uderzo non plus, lui qui a accepté de signer la préface de ton tome 1...

  • Un moment de bonheur ! Voilà, sans la moindre prétention, ce que l'on ressent à la lecture de Buzzi. On se sent au chaud dans cet univers champêtre. Il faut dire que tout se passe dans ce grand champs de fleurs en bordure de forêt là, tout tout près de la ruche de Buzzi. Le major Buzzi, devrait-on d'ailleurs dire, car en tant que patron de la Royale Abeille Force, il a pour mission d'assurer la sécurité aérienne de sa ruche, de son univers, de son petit monde. Oh oui il est sympa ton univers Buzzi ! Le plaisir d'être petit dans un monde de grands...
    D'ailleurs, les enfants ne s'y sont pas trompés puisqu'ils t'ont récompensés du prix "le Bouquin du Gône" (Brignais 99). L'immense Albert Uderzo non plus, lui qui a accepté de signer la préface de ton tome 1...

  • Un moment de bonheur ! Voilà, sans la moindre prétention, ce que l'on ressent à la lecture de Buzzi.
    On se sent au chaud dans cet univers champêtre.
    Il faut dire que tout se passe dans ce grand champs de fleurs en bordure de forêt là, tout tout près de la ruche de Buzzi. Le major Buzzi, devrait-on d'ailleurs dire, car en tant que patron de la Royale Abeille Force, il a pour mission d'assurer la sécurité aérienne de sa ruche, de son univers, de son petit monde. Oh oui il est sympa ton univers Buzzi ! Le plaisir d'être petit dans un monde de grands...
    D'ailleurs, les enfants ne s'y sont pas trompés puisqu'ils t'ont récompensés du prix "le Bouquin du Gône" (Brignais 99).
    L'immense Albert Uderzo non plus, lui qui a accepté de signer la préface de ton tome 1...

empty