• Ravive

    Romain Verger

    • L'ogre
    • 20 Octobre 2016

    Neuf nouvelles ayant pour thématique la fin d'un monde et le début d'un nouveau : un vacancier assiste à d'étranges disparitions sur une plage bretonne, un professeur préparant un concours sombre dans une folie qui le pousse à tous les excès, un homme voit le réel qui l'entoure basculer, etc.

  • Grande Ourse

    Romain Verger

    Venu d'un ailleurs paléolithique et seul parmi les glaces, Arcas est condamné à survivre et retrouver les siens malgré le froid et la faim. Quant à Mâchefer, c'est un modeste employé à la Galerie d'anatomie comparée du Jardin des Plantes. Fasciné par la minéralité des grands corps fossiles dont il a la garde, il ne songe, dans son délire anorexique qu'à épurer le sien à leur ressemblance.
    Qu'ont en partage ces deux personnages que 35 000 ans séparent ? Qui sait si nous ne gardons pas la mémoire organique et mimétique des terreurs ancestrales ?

    Sur commande
  • "« Tu m'avais dit marions-nous le 21 juin, au solstice d'été. C'est le jour le plus long. À Rochecreuse, à la montagne, où le soleil consume longtemps les cimes. » Dans un face à face avec l'écriture, un homme se remémore sa nuit de noces, en suit le cours jusqu'à son apothéose tragique.
    Avec ce quatrième roman qui mêle de nombreux motifs filmiques et littéraires et qui emprunte tour à tour aux registres du fantastique, du grotesque et du thriller, Romain Verger signe le récit exalté et obsédant d'une inexorable désintégration."

    Sur commande
  • Forêts noires

    Romain Verger

    Envoyé en mission au Japon pour une étude sur la forêt d'Aokigahara Jukai, un chercheur en biologie se retrouve aux prises avec cette « mer d'arbres », lieu qui le révèle à lui-même tout autant qu'il va signer sa perte.

    Sur commande
  • Brutalement immergé dans une situation violente et déroutante, harcelé par un corps au bord de la rupture, un jeune homme d'une trentaine d'années, est peu à peu assailli par d'étranges rêves de mer et rattrapé par son enfance. Un jour, le docteur Moore lui promet sa réinvention. C'est le prélude à l'expérimentation d'une nouvelle réalité, celle de ses fantasmes.
    Voyage intérieur et organique, chronique d'une folie et quête poétique, ce roman est un livre obsessionnel. On y suit le cheminement d'une conscience jusqu'aux confins du temps et de la mémoire humaine, au point de perturbation des fluides.
    Par sa construction insolite, sa narration complexe et sa langue poétique, Zones sensibles est un roman inclassable et qui échappe.

    Sur commande
  • Sur commande
  • L'attitude de Henri Michaux face au monde onirique est profondément ambiguë. D'un côté, il ne cesse de dénigrer le rêve, de lui ôter tout pouvoir de sens et de révélation. Son ¦uvre peut se lire comme une illustration des pouvoirs du moi conscient contre les assauts de l'inconscient. Sans doute est-ce pour lui une façon de se différencier de la tradition surréaliste, favorable à l'utilisation littéraire des rêves. D'un autre côté, l'écrivain s'est constamment intéressé à l'onirisme en pratiquant une forme d'écriture du rêve éveillé, des hallucinations aux demi-sommeils, qui apparaît comme une transfiguration du rêve inconscient. Après avoir saisi la profonde ambivalence de l'écrivain, l'auteur de l'ouvrage aborde la question de la psychanalyse, confrontant l'onirocosmos à la problématique freudienne de l'inconscient. L'attitude de l'écrivain envers le rêve demeure en définitive paradoxale, soucieuse de dévoiler la souffrance du moi tout en préservant sa cohérence et sa primauté sur le délire des songes.

empty