• Autriche, 1763.
    Chapristi, le collier de la reine Lisbeth a disparu !
    Charlock n'a que quelques heures avant le bal royal pour éclaircir ce mystère. Avec ses amis oiseaux, chiens et hérisson, Charlock se lance sur la piste du voleur.

    Par les moustaches de Charlock, encore une enquête à résoudre !

  • New York, 1917.
    Grosse dispute entre chiens et chats.
    Ed le loubard, le chien aux grandes oreilles, accuse le clan des Chappucini de vouloir empoisonner leurs croquettes.
    Gang des chiens, contre gang des chats : voilà une nouvelle mission périlleuse pour Charlock qui doit vite rétablir la paix...

    Par les moustaches de Charlock, encore une enquête à résoudre!

  • Étrange fait divers à Paris : Magali la souris a disparu !
    Et avec elle, toutes les souris du quartier.
    Grâce à son grand courage, Charlock et ses voisins à plumes ou à quatre pattes se lancent à sa recherche.
    Charlock n'a (presque) peur de rien !

    Par les moustaches de Charlock, encore une enquête à résoudre !

  • Le clan Happenzell, riche famille anglaise, vit dans l'opulence depuis toujours. Ses membres ne jurent que par ce qui est luxueux, beau. La naissance du petit Charles est une ombre au tableau. Car l'enfant est différent. Il vient au monde avec des cornes. Charles est ce que l'on appelle un « freak » : un monstre humain, une bête de foire. La honte de la famille, et c'est peu dire.
    Contre l'avis de tous, Charles se marie avec Dorothy, à qui la nature a également joué des tours. Très épris l'un de l'autre, ils donneront naissance à de nombreux enfants, « particuliers » eux aussi, mais tous dotés d'un don, d'un petit supplément d'âme.

    Ce livre nous plonge dans l'histoire des Happenzell, une famille hors normes. Génération après génération, nous faisons la connaissance de personnages plus incroyables les uns que les autres : homme à voix et tête d'oiseau, femme-crabe, hommearbre...
    Les auteurs nous invitent à découvrir un univers décalé, mystérieux et envoûtant, à l'image des protagonistes qui le peuplent.

    Concernant l'objet-livre, nous souhaitons que celui ci serve du mieux possible le contenu. Nous réalisons donc un bel objet avec des finitions soignées, une couverture imitation cuir, avec gauffrage et dorure, dans l'esprit des vieux albums photos

  • Frida

    ,

    L'une des plus grandes figures de l'art mexicain du XXe siècle inspire Benjamin Lacombe et Sébastien Perez pour leur nouvelle collaboration.
    Pour lui rendre hommage, Benjamin Lacombe propose une immersion inédite dans le processus créatif de l'artiste. Une succession de pages découpées et un texte poétique nous entraînent dans les profondeurs de l'âme de Frida Kahlo. À la manière d'un recueil de pensées, le livre explore les thématiques qui sont chères à Frida :
    L'amour, la mort, la terre, les animaux...
    Sébastien Perez insère dans son texte des phrases extraites des correspondances de Frida pour restituer de la façon la plus sincère et vraie ce que l'artiste ressentait « par-devers elle et face à elle ».

  • « Super-héros, c'est un métier d'avenir. » Métier d'avenir certes, mais métier sacrément exigeant et difficile, qui demande quelques prédispositions. Nombreux sont les appelés, mais rares sont les élus !
    Dans ce nouveau livre de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe, Phosfo le héros est notre guide dans une galaxie d'êtres à collants, de masques et de super-pouvoirs. Il nous confie sa vocation, ses trucs et astuces et nous met en garde contre certains pièges à éviter de toute urgence si nous tentons l'aventure, comme les terribles artichauts et leurs effets dévastateurs sur les surhommes.
    On croise pêle-mêle : Narasimha le super-homme lion, Bee la diva piquante, le terrible Baron Baryton, ou encore Sun Wukong et ses missions spectaculaires en Chine. Leurs exploits pour sauver le monde bravent une société injuste ou violente qui se révèle être souvent une « supermétaphore » de la nôtre.
    La mise en page, imaginée par Benjamin Lacombe, alterne avec virtuosité les techniques (aquarelle, gouache, huile, encre, gravure, collages) et les références (pop art, affiches de propagande, comics). Portraits spectaculaires, images en contre-plongée, jeux de typographie et quelques pages vertigineuses à lire avec des lunettes 3D (insérées dans le livre) nous permettent de voir le monde à travers les yeux d'un super-héros.
    Un livre inventif et hors norme, qui renouvelle avec éclat la palette et l'univers de Benjamin Lacombe.

  • Nombre d'enfants ont vécu le deuil de leur animal domestique sans savoir comment se débrouiller avec cette première grande séparation. Doivent-ils taire le souvenir de leur compagnon de vie, ou -bien au contraire - laisser parler sa mémoire ? Destins de chiens propose une série de petits contes pour libérer cette mémoire... Sous forme de poèmes illustrés en noir et blanc, les destinées parfois terribles, parfois drôles ou tendres de ces quinze compagnons vous sont contées dans un humour noir proche de l'esprit d'un Tim Burton ou d'un Edward Gorey...

  • Le chat... Quel animal mystérieux que celui-là !
    Vous êtes-vous déjà demandé quelles pensées secrètes fleurissent derrière leurs yeux envoûtants ? Quelles idées farfelues leur passent par la tête ? Ou bien s'ils vivent des aventures extraordinaires lorsque vous avez le dos tourné ? Eux seuls le savent mais voici imaginées ici pour vous quinze facétieuses histoires de chats.

  • Un coffret exceptionnel en édition limitée contenant le nouvel album de Benjamin Lacombe La Petite Sorcière et un fac-similé du fameux Grimoire de sorcières.

    Cette année encore, Lisbeth va passer les vacances de Noël chez sa grand-mère Olga.

    Un après-midi où elle explore le grenier, elle tombe sur un ouvrage étrange et poussiéreux. un « Grimoire de sorcières ». En le feuilletant, Lisbeth découvre une généalogie de femmes qui ont été persécutées parce qu'elles étaient différentes, trop intelligentes, trop belles ou. trop rousses. En tournant les pages, Lisbeth n'en croit pas ses yeux : il est dit que sa grand-mère Olga serait une sorcière. (« N'importe quoi ! ») Mais à la page suivante, c'est l'apothéose : elle découvre un portrait d'elle au milieu d'une nuée de corbeaux tenant son chat dans les bras. « C'est ridicule et puis, de toute façon, je ne suis pas rousse ! » dit Lisbeth en refermant rageusement le grimoire.

    Mais la petite fille n'est pas au bout de ses surprises.

    Sur commande
  • Quinze histoires de chats qui ont du caractère, des avis bien tranchés et de l'ambition, sous forme de poèmes illustrés. Et aussi une galerie de quinze portraits décalés, parfois macabres, de chiens qui ont accompagné la vie de chacun.

  • Un coffret exceptionnel en édition limitée contenant le nouvel album de Benjamin Lacombe La Petite Sorcière et un fac-similé du fameux Grimoire de sorcières.


    Cette année encore, Lisbeth va passer les vacances de Noël chez sa grand-mère Olga.

    Un après-midi où elle explore le grenier, elle tombe sur un ouvrage étrange et poussiéreux. un «Grimoire de sorcières». En le feuilletant, Lisbeth découvre une généalogie de femmes qui ont été persécutées parce qu'elles étaient différentes, trop intelligentes, trop belles ou. trop rousses. En tournant les pages, Lisbeth n'en croit pas ses yeux : il est dit que sa grand-mère Olga serait une sorcière. (« N'importe quoi ! ») Mais à la page suivante, c'est l'apothéose : elle découvre un portrait d'elle au milieu d'une nuée de corbeaux tenant son chat dans les bras. « C'est ridicule et puis, de toute façon, je ne suis pas rousse ! » dit Lisbeth en refermant rageusement le grimoire.

    Mais la petite fille n'est pas au bout de ses surprises.

  • L'histoire du Magicien d'Oz est racontée ici par l'épouvantail donnant un ton naïf à cette quête où cheminent ensemble des personnages très disparates (Dorothy sans moyen de rentrer chez elle, l'épouvantail sans cerveau, l'homme de fer sans coeur, le lion sans courage et le chien Toto). Effrayés par le pouvoir d'Oz et des sorcières, obnubilés par le Palais d' Émeraude, ils s'apercevront qu'ils portent en eux ce qu'ils cherchaient ailleurs. Le style est alerte, les dialogues sont légers.
    Points de vue et échelles, portraits attendrissants, motifs arts déco, omniprésence du vert émeraude donnée par un pantone vert irisé : les images de Benjamin Lacombe imprègnent le récit d'une atmosphère magnétique et troublante, loin du kitsch et du maniéré souvent associés à cette histoire. Une transposition et un renouvellement  graphique audacieux.

  • L'Herbier des Fées est le carnet intime d'un éminent botaniste russe. Détaché du cabinet des sciences occultes de Raspoutine, en quête d'un élixir d'immortalité, ses recherches le mènent en forêt de Brocéliande, célèbre pour ses plantes médicinales et ses légendes.
    Ce qu'il découvre dans ces bois va bouleverser sa vie à jamais. Benjamin Lacombe crée ici un univers exceptionnel, mêlant merveilles botaniques et personnages féériques. Peintures à l'huile, dessins à la plume, planches aquarellées s'épanouissent, par un jeu de calques et de découpes, en un livre d'une grande beauté formelle.

  • - Dans le pensionnat, les enfants et l'intendant Monsieur Jacques mènent l'enquête : ils découvrent depuis plusieurs jours des petits morceaux de papier peint sur lesquels sont griffonnés des portraits, moqueurs ou amusés, de la plupart d'entre eux. Mais qui est donc le mystérieux auteur de ces petits mots anonymes qui semble si bien les connaître ?Monsieur Jacques finit par trouver cet ultime papier : "Il y a des mots que l'on doit dire soi-même. Rendez-vous dans le vieux théâtre abandonné."Surgit alors sur la scène celui que personne ne remarquait : le garçon le plus timide du pensionnat, un enfant si discret qu'il n'avait jamais été nommé dans cette histoire. Il entonne une chanson expliquant que sa mère l'appelait "Rossignol", tant sa voix est pure merveille. Le jeune garçon existera enfin aux yeux de ses camarades.Dans cet album, Benjamin Lacombe nous fait découvrir ainsi une nouvelle facette de son talent en utilisant crayons aquarelle et collages de papiers peints.

    - Benjamin Lacombe, illustrateur au succès fulgurant, est diplômé des Arts Décoratifs de Paris. Au Seuil jeunesse, il est l'auteur d'albums très remarqués : Cerise Griotte (2006), Les Amants Papillons (2007), Généalogie d'une sorcière (2008), La Mélodie des tuyaux (2009), et du livre pop-up Il était une fois (2010). Benjamin Lacombe vit à Paris. www.benjaminlacombe.comSébastien Perez se découvre très tôt une passion pour l'écriture. Dans ses contes se mêlent le fantastique et l'humour. Au Seuil Jeunesse, il est déjà l'auteur de deux textes d'albums : Généalogie d'une sorcière (2008) et Thomas le magicien (2010). Sébastien Perez vit à Paris.

  • Inspiré de l'univers de L'herbier des fées de Benjamin Lacombe, un carnet à élastique aux coins ronds avec un signet.

  • Auteur, illustrateur et peintre, Benjamin Lacombe est un représentant phare de la nouvelle illustration française. Il a publié son premier livre à 19 ans aux éditions Soleil alors qu'il entrait à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD), où il a suivi sa formation artistique.
    Depuis, Benjamin Lacombe a écrit et illustré une vingtaine de livres traduits et primés à travers le monde : Cerise Griotte - Les Amants Papillons - Généalogie d'une Sorcière - La Mélodie des Tuyaux - Il était une fois ou encore Les Contes Macabres.. Il expose régulièrement en galeries : Ad Hoc Art (New York), L'Art de rien (Paris), Dorothy Circus (Rome), Maruzen (Tokyo), Nucléus (Los Angeles) et la galerie Daniel Maghen (Paris).

empty