• Elles vivent dans un monde d'hommes. Reines, favorites ou paysannes, peu importe leur statut : les femmes de la Renaissance connaissent la tutelle d'un père ou d'un mari, la pression d'enfanter, les difficultés du veuvage...

    Les femmes du siècle des humanistes sont facilement exposées aux dangers et à la vindicte. La réalité de la Renaissance, période d'ouverture au monde et de diffusion des savoirs, coexiste avec la violence des guerres de Religion qui embrasent le royaume de France. Toutes les femmes éprouvent cette brutalité, quand elles n'y participent pas elles-mêmes. Elles peuvent être accusées de tout : adultère, égoïsme, manque de discernement, cupidité, sorcellerie, intrigues et manipulations. En lutte pour leur liberté, elles défendent leur statut et leur patrimoine comme leur réputation. Plus encore, elles se battent pour vivre leurs passions, leurs amours, pour faire respecter leurs droits d'épouses et de mères, pour faire reconnaître leurs talents de femmes de lettres, de patronne de librairie-imprimerie, d'architecte ou de sage femme.

    Sylvie Le Clech, spécialiste du XVIe siècle français, explore le destin de quinze femmes, pour certaines jamais étudiées, issues de toutes les couches de la société. Avec les portraits de Marguerite de Navarre, Catherine de Médicis, Vannina d'Ornano ou Jacquette Saddon, sorcière du Berry, elle nous éclaire sur la vie précieuse, mouvementée et intime des femmes de la Renaissance.

  • Le nom de François Ier est associé à la date de 1515 et la victoire de Marignan en Italie. Cette notoriété propulse le jeune roi dans le cercle très fermé des souverains prestigieux qui ont fait l'Europe de la Renaissance. Il est connu pour ses châteaux, les artistes et tableaux italiens qu'il a fait venir en France, dont Léonard de Vinci. François Ier est un personnage original qui ne se laisse pas enfermer dans les clichés réducteurs d'un autre temps mais livre son secret, celui des métamorphoses qu'il connaît dans l'exercice de son métier de roi depuis le jeune vainqueur de Marignan jusqu'à l'homme vieillissant mais infatigable qui s'éteint en 1547. Il laisse derrière lui un espace géographique, politique, culturel, lui aussi métamorphosé, ayant cependant mal estimé un phénomène majeur qui allait fortement perturber ses successeurs, celui des affrontements religieux, ferment de désagrégation du lien social après lui.
    L'ouvrage revient sur le parcours biographique du roi, l'héritage de ses prédécesseurs et fait la synthèse des nombreuses biographies qui lui ont été consacrées.

    Sur commande
  • En décembre 1576, quand Henri III réunit à Blois les Etats généraux, paraît un texte politique vibrant et moderne, signé sous une identité d'emprunt, « La Remonstrance aux Estats de Blois pour la paix, sous la personne d'un catholique romain ». Son véritable auteur est un juriste et théologien protestant, Philippe Duplessis-Mornay, conseiller d'Henri de Navarre, artisan de la paix entre le futur Henri IV et Henri III, en 1589. Le texte défend les moyens de réconcilier les divisions religieuses et politiques, la liberté de conscience et de culte, l'égalité des droits entre catholiques et réformés et prend en compte l'existence d'une Europe culturelle.
    En interdisant de réduire l'homme à sa seule confession religieuse, Duplessis-Mornay donne les clés de la construction d'une citoyenneté à part entière et d'une réconciliation civile.

    Sur commande
  • Francois 1er

    Sylvie Le Clech

    Vainqueur de la bataille de Marignan, grâce à laquelle il entre dans la légende, François Ier ne
    s'incarne pourtant pas tout entier dans ce rôle de chevalier impétueux. Le « noble roy Françoys »
    fut également celui qui fit passer la France du Moyen Âge à l'époque Moderne.
    Son règne, de 1515 à 1547, laisse néanmoins un bilan en demi-teinte. En guerre perpétuelle
    contre Charles Quint épaulé par Henri VIII, François Ier parvient à éloigner le spectre d'un
    morcellement du royaume au profit des Habsbourg, mais doit renoncer au rêve italien. En dépit de
    sa terrible défaite à Pavie en 1525, son entêtement s'achève quatre ans plus tard, avec la « paix
    des dames », signant le triomphe de Charles Quint.
    En politique intérieure, François Ier développe l'administration, donnant du relief à son Conseil en
    s'adjoignant de véritables professionnels. Dirigeant son entourage d'une main de fer, il met au pas
    le parlement de Paris et tient en respect la grande noblesse. Mais ses velléités font naître des
    coteries aristocratiques vers la fin de son règne. La pression fiscale, alliée à une politique
    autoritaire, ajoute à ces oppositions internes le mécontentement du peuple.
    La révolte latente des Français trouve un écho, et sans doute une forme d'expression, dans les
    aspirations spirituelles de la Réforme protestante. Le roi croit en une concorde religieuse et tâche
    d'en appliquer les bases, nécessaires à l'unité du royaume. Cette période de tolérance repousse
    seulement les guerres de religion qui embraseront toute la seconde moitié du XVIe siècle.
    Derrière le conquérant se profile le mécène fastueux, lettré et poète, collectionneur, protecteur
    des humanistes, inspirateur de Fontainebleau et de Chambord. Autant par goût que par intelligence
    politique, François Ier a entretenu une culture riche et féconde.

  • Philippe IV le bel

    Sylvie Le Clech

    Souverain froid, distant, impitoyable, Philippe IV le Bel est à juste titre surnommé " le roi de fer ".
    Couronné en 1285, il embrasse la destinée d'un royaume de France qui n'a pas encore trouvé ses frontières définitives et dans lequel le pouvoir royal se heurte à d'innombrables résistances. Ainsi s'expliquent les interminables et sanglants conflits de Philippe le Bel contre Edouard Ier d'Angleterre, contre la Flandre et contre le pape Boniface VIII. Confronté à d'importantes difficultés économiques, Philippe IV prit des mesures radicales et impopulaires : spoliations des biens des communautés juives lombardes, manipulations et dévaluations des monnaies.
    Pourtant, brillant administrateur, il sut mettre en place les structures d'un Etat moderne. La grande affaire des Templiers surtout, laisse de Philippe le Bel l'image d'un monarque cruel, voire criminel. Affaibli par la prétendue malédiction lancée par le grand maître de l'Ordre et touché par le scandale de l'adultère de ses belles-filles, il mourut amer et désabusé dans des conditions mystérieuses.
    Ses trois fils, qui lui succédèrent sans descendance masculine, laissèrent finalement le trône de France à la dynastie des Valois, entraînant le royaume dans la Guerre de Cent Ans.

  • Pratique et basé sur l'expérience, ce guide opérationnel complet propose 102 fiches qui abordent de façon exhaustive l'univers du téléphone (stratégie, management, terrain) et s'adresse à la fois aux chefs d'entreprises (modules 1 à 7), aux managers (modules 8 à 12) et aux téléconseillers (modules 13 à 20).
    Choisir une stratégie télémarketing .
    Déterminer l'usage du téléphone dans l'entreprise : les différentes actions .
    Attitude service client, mesures de la satisfaction client .
    Recruter, former et intégrer ses collaborateurs .
    Accompagner son équipe en individuel et en collectif, animer au quotidien .
    Principes de la communication téléphonique, maîtriser les grandes étapes de l'entretien .
    Spécificités du média téléphone : gestion du stress, organisation, compétences. commerciales...
    Configuration requise pour le CD :
    PC avec processeur Pentium, 32Mo de RAM, système d'exploitation Windows 9x, ou supérieur.
    Macintosh avec processeur PowerPC ou Gx, 32 Mo de RAM, système d'exploitation MacOS 9.2, ou supérieur.
    Avec le logiciel Adobe Reader (.pdf) et PowerPoint (.ppt).
    Lecteur audio pour les fichiers MP3 et M4A.

  • Fondé au XIIIe siècle par Marguerite de Bourgogne, l'hôtel-Dieu de Tonnerre est l'un des plus anciens et des plus vastes ensembles hospitaliers du Moyen Âge. Son immense nef, d'une longueur de 90 mètres, abritait une salle des malades et constitue aujourd'hui le joyau de ce lieu d'hospitalité. Ce livre nous en dévoile l'histoire, l'architecture, le décor et les riches collections patrimoniales qui témoignent de la vie quotidienne de cette institution, dédiée aux soins du corps et des âmes. Parmi les éléments remarquables de ce monument se distinguent la Mise au tombeau, sculptée par deux élèves de Claus Sluter au XVe siècle, et le mausolée de Marguerite.

    Sur commande
  • Les femmes en France dans la société d'Ancien Régime histoire Nouv.

    Tout ce dont l'étudiant a besoin pour le sujet 2022 d'Histoire moderne de la spécialité Histoire- Géographie du concours de l'ENS Lyon et de la banque commune attachée.
    Comme tous les Clefs-concours, l'ouvrage est structuré en trois parties :
    - Repères : le contexte historique;
    - Thèmes : comprendre les enjeux du programme;
    - Outils : pour retrouver rapidement une définition, une date, un personnage, une référence.

    À paraître
  • Grande figure de la renaissance des lettres et des arts en france, tout à la fois écrivain, traducteur, ambassadeur, créateur du dépôt légal et fondateur du collège de france, guillaume budé (1468-1540) est essentiellement connu pour le rôle de conseiller politique et culturel qu'il joua auprès de françois i", dont il fut le secrétaire.
    Il a surtout été étudié du point de vue de sa production littéraire savante, mais non sous l'angle de son milieu social, de ses liens avec les pouvoirs en place et son territoire d'origine et d'exercice, ni de son " humanité ". tel est le propos de sylvie le clech-charton, dont le présent ouvrage, sous la forme d'une biographie vivante, illustre le parcours individuel d'un " homme sans qualité " au service de l'humanisme et de ses valeurs, tout en nous faisant pénétrer de plain-pied dans la renaissance à paris, en ile-de-france et en europe.
    En filigrane se dessine tout une stratégie d'ambition sociale familiale, le rôle joué par la culture dans cette ambition, et celui d'un intellectuel conseiller d'un grand roi passionné de politique culturelle. la conclusion de l'ouvrage est consacrée à l'héritage humaniste aujourd'hui et aux relations actuelles entre le pouvoir politique et les élites culturelles.

empty