• Mars 1945, un palace abandonné des Alpes autrichiennes, un écrivain, disciple d'Ezra Pound et, comme lui, zélateur du fascisme, entreprend de couvrir les murs et les plafonds du récit de sa prodigieuse existence. Aux échos de la Chine de 1924 vont se succéder ceux de l'Angleterre et de la France de 1936, puis des Bahamas en 1942. Dans cette fresque décadente et perverse, des personnages insensés, souvent empruntés à la réalité, comme Ribbentrop, Hess, Lindbergh, Hemingway, et surtout ceux qui vont devenir le duc et la duchesse de Windsor, se croisent et se mêlent.

    Voici un roman époustouflant où, pour une fois, c'est la fiction qui prend sa revanche sur la réalité : car la littérature, c'est la vérité.
    />

  • Pilgrim

    Timothy Findley

    17 avril 1912 : deux nuits après le naufrage du Titanic, un homme du nom de Pilgrim, auteur d'un livre fameux sur Léonard de Vinci, se pend dans son jardin à Londres. Il est retrouvé le lendemain et l'attestation de son décès est signée par deux médecins. Cinq heures plus tard, son coeur recommence à battre. La mort a refusé Pilgrim.
    Réfugié dans le mutisme, Pilgrim est interné à la clinique psychiatrique Burghölzli de Zurich où l'un des médecins, Carl Gustav Jung, est immédiatement fascuiné par ce cas hors du commun. Pilgrim, qui dit avoir vécu plusieurs vies, côtoyé Léonard de Vinci, sainte Thérèse d'Avila, et participé à la construction de la cathédrale de Chartres, est-il un malade mythomane, un rêveur de génie ou la victime d'une étrange malédiction ?
    Un roman ambitieux, fantastique, métaphysique, dans lequel apparaissent Henry James, Oscar Wilde, Mona Lisa... Un roman d'une construction brillante et hardie, à l'écriture jubilatoire.

  • Chef-d'oeuvre de Timothy Findley, Guerres ausculte l'esprit, les pulsions et les peurs de Robert Ross, jeune canadien crédule parti se battre en 1915 sur le front belge.
    « Rien ne manque de l'habituel roman de guerre, les convois, les tranchées, les gaz, les attaques aériennes, les obus, les rats, les blessés et les morts, mais il y a autre chose. De haut, de loin, par-delà le temps, il y a ce que l'on peut voir à côté de la bataille et qui, chez Findley, est d'une surprenante diversité. Il y a la vie animale, qui est l'un des sujets du livre. Il y a la vie de ceux qui attendent à l'arrière, leur angoisse, leurs chagrins, leur solitude, comment ce florilège de souffrances endommage la famille, femmes, mères et fratries. Il y a la vie en général : la sauvagerie mater- nelle, l'amour et la jalousie fraternels, l'impuissance de l'enfance, la difficulté d'être. Il y a l'amour, le mariage, la sexualité. Il y a tout ce qui arrive, la mort des enfants, le suicide, la maladie, la folie, la prosti- tution, la séduction, le viol. » Alice Ferney Une méditation sur la violence, la lâcheté, la peur et la souffrance, sur l'espèce humaine en somme.

  • À la fin des années 1960, Hooker Winslow, jeune garçon de 11 ans, passe son été dans une maison cossue de la campagne canadienne.
    Jessica, sa mère, ne quitte plus sa chambre alors qu'elle vient de perdre son troisième enfant. Nicholas, son père, désespéré, n'a plus aucune prise sur les événements. Quant à Gilbert, son frère, il noie sa vie dans l'alcool et passe ses journées seul à dévorer des livres de poésie. Seule, sa tante Rosetta se charge des affaires courantes avec une froide efficacité.
    Hooker perçoit par bribes le monde qui l'entoure et tente de se frayer un chemin parmi ses êtres trop absorbés par eux-mêmes.
    Paru en 1967, Le Dernier des fous est le premier roman de Timothy Findley. Tous les thèmes de l'auteur sont déjà présents dans cette âpre chronique familiale sur l'impossibilité à vivre ensemble.

  • Le chasseur de têtes

    Timothy Findley

    Tout commence à Toronto, à la fin du millénaire, le jour où Lilah Kemp, ex-bibliothécaire, spirite, déclarée schizophrène, laisse échapper Kurtz de la page 181 du roman de Joseph Conrad, Au coeur des ténèbres.
    Dans ce monde fou où les héroïnes romantiques vendent leurs charmes, où les hommes d'affaires créent des clubs pour abuser d'adolescents, où les psychiatres résolvent les problèmes de leurs patients en fonction de leur propre intérêt, où le ciel est rempli des nuées jaunes que répandent les escadrons M pour exterminer les oiseaux, Lilah se lance dans une quête désespérée du Marlow qui saura contrer Kurtz, le chasseur de têtes.
    À la suite de Coppola et de son Apocalypse Now, Timothy Findley fait renaître l'un des plus grands mythes littéraires, l'aventurier maléfique, l'incarnation du Mal qui, au fin fond de la forêt, domine tout un peuple d'esclaves par le seul pouvoir de sa voix.

  • Une domestique au comportement étrange vit dans l'attente perpétuelle mais vaine de celui qui ne viendra pas ; un jeune scénariste narcissique fait l'expérience de la cruauté morale et de l'inanité des millionnaires pervers qui se déchirent au pays des hypocrites ; une écrivaine, par ses mots, garde à distance ceux qu'elle côtoie, épinglés comme autant d'insectes dans une vitrine, mais c'est un autre type d'aiguille qui trouve le chemin de son bras... L'attente, le vide, la folie, le regard des autres : tels sont quelques-uns des thèmes abordés dans ces sept textes publiés en 1984 par l'un des grands auteurs canadiens du XXe siècle.
      D'un bout à l'autre, Timothy Findley surprend et hypnotise avec son art de prendre le lecteur à contre-pied.  Alexandre Fillon, Livres Hebdo.

    Traduit de l'anglais (Canada) par René-Daniel Dubois.
     

  • En 1939, peu avant qu'éclate la Seconde Guerre mondiale, Charlie Kilworth, jeune accordeur de pianos, interroge son passé. Qui fut son père ? Compte tenu des problèmes psychiques de sa mère, comment assumer de devenir à son tour père ? Il décide alors d'entreprendre une lente et douloureuse réappropriation de l'histoire de sa famille.
    Peu à peu, le personnage de sa mère, Lily Kilworth - femme sujette à des crises d'épilepsie qui étaient la terreur de son entourage, dans une famille qui dissimulait au grenier et dans sa mémoire les traces de la folie d'autres ancêtres, émigrés irlandais -, devient le centre du roman. Toutes les figures de l'intolérance familiale, de la marginalisation et de l'exclusion se succèdent.
    Progressivement, dans une fresque ample et admirablement construite, Timothy Findley brosse le portrait d'une famille canadienne de l'Ontario du début du siècle à la Seconde Guerre mondiale, hantée par la folie de Lily.

  • Passagers clandestins

    Timothy Findley

    Cinquième roman de timothy findley après le bouleversant dernier des fous et avant le magistral chasseur de têtes, passagers clandestins est la réécriture de deux mythes fameux de la genèse.
    Dans cette fable néo-fantastique publiée en 1984, l'auteur, soucieux avant l'heure de biodiversité, pourfend allégrement des croyances multimillénaires et s'en prend à la figure du patriarche, noé, être tyrannique et cruel. face à lui, le personnage rebelle et sympathique de son épouse alcoolique et fantasque qui a choisi le camp des exclus, not wanted on the voyage, indésirables à bord.

    Sur commande
  • Rassemblant cinq nouvelles publiées à l'origine en 1985 et traduites en français pour la première fois, ce recueil constitue une carte détaillée du paysage littéraire de Timothy Findley, une traversée singulière de la complexité humaine, dans les pièges de laquelle les personnages s'efforcent, souvent en vain, de ne pas tomber.

  • Un avenir prometteur s'offre à mi quand elle épouse graeme forbes, jeune homme de la bonne société de l'ontario.
    Le tableau d'une famille en route pour le bonheur se met en place avec la naissance de matthew puis celle de bonnie. alors 1939 arrive, les forces de la destruction entrent en action : elles vont faire leur oeuvre, toucher les points vitaux de cette famille, en fragiliser chaque membre, les user.
    Comme dans le dernier des fous, par les yeux résignés d'un enfant, le petit matthew, se débattant seul avec lui-même, l'humaniste timothy findley livre ici un roman poignant, oú la mélancolie submerge tous les personnages, spectateurs impuissants de leur destinée.

  • Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Robert Ross, a sensitive nineteen-year-old Canadian officer, went to war--The War to End All Wars. He found himself in the nightmare world of trench warfare, of mud and smoke, of chlorine gas and rotting corpses. In this world gone mad, Robert Ross performed a last desperate act to declare his commitment to life in the midst of death.

  • Stratford-sur-Avon, Ontario.
    Au cours de l'été 1998, un couple parfaitement uni, modèle de réussite sociale, de grâce et de beauté, se défait. En contrepoint : le scandale de l'affaire Bill Clinton/Monica Lewinsky. Originaire de Louisiane, Jane Kincaid n'a pas eu d'autre choix pour travailler dans le théâtre que de quitter sa ville natale du sud des Etats-Unis, Plantation. Ce soir, elle assiste au succès de son mari, Griffin, dans le rôle de Claudio.
    Le Stratford Festival, haut lieu de théâtre en Amérique du Nord, bat son plein. Au programme : Beaucoup de bruit pour rien, La Tempête, Richard III. Mais cette soirée magique sonne le glas du bonheur conjugal. Véritable tragédie dans les règles de l'art, la suite n'est qu'une série de catastrophes inéluctables. Renouant avec son expérience d'acteur, mettant en scène des personnages ambigus et à la dérive, Timothy Findley dissout en virtuose les frontières entre l'art et la vie, entre le roman et le théâtre, et nous offre, dans son ultime roman, quelques clefs pour l'ensemble de son oeuvre.

  • Spadework

    Findley Timothy

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Indisponible
empty