• De livre en livre, Ivan Jablonka ouvre des voies nouvelles. Avec une audace et une créativité peu communes, il invente ses sujets et ses formes. Après Laëtitia, après En camping-car, il explore sa « garçonnité » dans les années 1970-1980, s'interrogeant sur le « nous-garçons » et les frontières incertaines entre masculin et féminin.
    De sa famille au service militaire en passant par l'école, il raconte sa formation au fil d'une enquête souvent poignante, parfois drôle - toujours passionnante - où beaucoup pourront se reconnaître. Car cette « autobiographie de genre » dévoile une intimité à la fois individuelle, sociale et politique : l'histoire d'une génération. Avec une honnêteté troublante, Ivan Jablonka analyse le « malaise dans le masculin » qui fut le sien, restituant le vif et l'éclat de l'enfance dans ses enthousiasmes, ses émois et ses peines.

  • Le génie lesbien

    Alice Coffin

    • Grasset
    • 30 Septembre 2020

    « Enfant, je m'imaginais en garçon. J'ai depuis réalisé un rêve bien plus grand : je suis lesbienne. Faute de modèles auxquels m'identifier, il m'a fallu beaucoup de temps pour le comprendre. Puis j'ai découvert une histoire, une culture que j'ai embrassées et dans lesquelles j'ai trouvé la force de bouleverser mon quotidien, et le monde. »
     
    Journaliste dans un quotidien pendant plusieurs années, la parole d'Alice Coffin, féministe, lesbienne, militante n'a jamais pu se faire entendre, comme le veut la sacrosainte neutralité de la profession. Pourtant, nous dit-elle, celle-ci n'existe pas.
     
    Dans cet essai très personnel, Alice Coffin raconte et tente de comprendre pourquoi, soixante-dix ans après la publication du Deuxième sexe, et malgré toutes les révolutions qui l'ont précédé et suivi, le constat énoncé par Simone de Beauvoir, « le neutre, c'est l'homme », est toujours d'actualité. Elle y évoque son activisme au sein du groupe féministe La Barbe, qui vise à « dénoncer le monopole du pouvoir, du prestige et de l'argent par quelques milliers d'hommes blancs. » Elle revient sur l'extension de la PMA pour toutes, sur la libération de la parole des femmes après #Metoo ; interroge aussi la difficulté de « sortir du placard ». Et sans jamais dissocier l'intime du politique, nous permet de mieux comprendre ce qu'être lesbienne aujourd'hui veut dire, en France et dans le monde.
    Combattif et joyeux, Le génie lesbien  est un livre sans concession, qui ne manquera pas de susciter le débat.
     

  • " La sexualité n'a rien d'inné. Cela s'apprend et se désapprend, se déconstruit pour mieux se reconstruire, tout au long de la vie. "
    Dans ce livre libérateur, Laura Berlingo nous donne les clés pour inventer " une sexualité à soi ". Pas celle que les autres, notre histoire ou notre époque nous imposent.
    Une sexualité qui nous corresponde, qui nous ressemble, questionnant les rapports de domination, affranchie des clichés. Une sexualité sans injonction. Avec l'ambition de connaître notre corps, d'exercer notre consentement, d'énoncer notre désir, de rechercher notre plaisir.
    Dans un monde qui nous laisserait libre d'exprimer notre identité de genre, notre orientation sexuelle, notre modèle relationnel et familial.
    Et si la sexualité devenait cet espace de liberté, d'égalité et d'épanouissement ? Alors, c'est toute la société qui serait transformée.

  • Pendant des siècles, la sexualité féminine fut considérée comme un sujet tabou, abordée du seul point de vue de la reproduction. Cependant, au cours des dernières décennies, l'accès à la contraception, la mise en place des lois sur l'I.V.G., la montée en puissance des mouvements féministes ont favorisé la libération sexuelle chez la femme et la prise en compte de son plaisir.  
    Néanmoins, les recherches sur ce fameux et tant désiré plaisir n'en sont encore qu'à leurs balbutiements. Aujourd'hui les femmes manquent toujours cruellement d'informations. Afin de répondre aux questions que lui posaient régulièrement ses patients en consultation, le docteur Causse a décidé de fournir aux femmes (mais aussi aux hommes) un manuel pratique et exhaustif sur la sexualité, facile d'accès et qui ne soit pas seulement destiné aux spécialistes. Partant des recherches scientifiques les plus récentes, l'ouvrage aborde dans un langage clair, simple et décomplexé les différentes composantes de la sexualité féminine, ses aspects anatomiques, physiologiques, psychologiques et pathologiques.
    La sexualité féminine s'adresse au public le plus large  : de la jeune femme qui découvre sa sexualité, à la trentenaire qui souhaite enrichir son répertoire, jusqu'à la femme plus âgée qui désire conserver une sexualité épanouie.
     
    Céline Causse est psychiatre, psychanalyste et sexologue à Paris. Elle consulte en cabinet libéral. Elle a déjà publié plusieurs ouvrages de santé grand public dont L'hyperactivité de l'enfant aux éditions Alpen.
    Illustrations  : Ingrid Maillard 
     

  • Entre nos lèvres Nouv.

    Le sexe, nous sommes nombreux·ses à y penser, mais trop peu à en parler - pour de vrai. Parce qu'en parler, ce n'est pas seulement faire la liste exhaustive de nos partenaires, raconter nos anecdotes les plus gentiment désastreuses (parce que c'est plus drôle), édulcorer certaines histoires et en censurer d'autres (parce que c'est plus facile). En parler, c'est se livrer, partager, entrer dans la sphère intime, sans honte ni retenue, pour mieux comprendre et, surtout, se sentir compris·e.
    À travers des portraits intimes de femmes (surtout) et d'hommes (aussi),
    Entre nos lèvres raconte les vraies histoires, dénonce les normes, rappelle nos différences, nos libertés, et ouvre le dialogue sur des tabous qui ne devraient pas en être.
    /> Aujourd'hui, le podcast devient un livre et, pour la première fois, ces portraits s'entremêlent, se répondent, et prennent vie auprès des émouvantes illustrations de l'artiste Alexandria Coe. Vous y trouverez tous les récits qui ont déjà touché des milliers d'auditrices et d'auditeurs, mais aussi huit témoignages inédits. Et vous verrez, ils ont tous quelque chose à vous offrir.

  • Pour amplifier le confort entre les corps, et parler plaisir sans complexe, Lou Sarabadzic possède deux armes bien simples : le lubrifiant et la poésie. Avec elles circulent tous les fluides et glissent tous les a priori.
    Et si on réinventait l'amour physique, souvent peu satisfaisant voire blessant ? Et si on proposait des alternatives aux plaisirs stéréotypés ?
    Brisez vos chaînes, repassez le film et personnalisez-le ensemble. Soyez prêt.e.s à jouir différemment pour mieux investir ce qui se passe entre les peaux, entre les corps, et entre les yeux.

  • À quoi riment nos vies sexuelles ?
    La fable de la femme qui voulait que sa bouche ait du génie.La fable de l'homme qui savait simuler aussi bien qu'une femme.La fable de la peau de vache qui était cruelle sur Tinder.La fable du producteur qui croyait vraiment tout possible.La fable de la femme qui rêvait d'un peu de douceur.La fable de l'homme qui saoulait tout le monde avec ses clichés.La fable de la fille qui n'aimait pas qu'on lui présente des garçons.La fable de l'homme mené par son imprévisible engin.La fable de la femme qui en avait par-dessus la tête des fantasmes des autres.La fable de l'homme qui voulait changer ses habitudes.La fable de la jeune doublée par une vieille.La fable de l'homme qui se trompait sur les femmes.La fable de la femme qui voulait rire même au lit.& autres histoires

  • Libérée, la sexualité des femmes d'aujourd'hui ? On serait tenté de croire que oui. Pourtant, plus de 50 % d'entre elles se disent insatisfaites, que ce soit à cause d'un manque de désir ou de difficultés à atteindre l'orgasme. Si tant de femmes ordinaires sont concernées, peut-être qu'elles n'ont rien d'anormal et que ce n'est pas à la pharmacie qu'il faut aller chercher la solution. Le remède dont elles ont besoin est plus certainement culturel, et passe par une réorientation de notre approche androcentrée du sexe et du plaisir.
    Tour à tour reportage, essai et recueil de réflexions à la première personne, cet ouvrage enquête sur les dernières découvertes scientifiques ayant trait à l'orgasme féminin. On y apprend ainsi qu'une chercheuse en psychologie clinique a recours à la méditation de pleine conscience pour traiter les troubles à caractère sexuel. On y découvre aussi diverses façons dont les femmes choisissent de redéfinir leur sexualité. Cette aventure aux confins de la jouissance nous emmène jusqu'au festival Burning Man, où l'orgasme féminin est donné à voir sur scène, ou encore dans le cabinet feutré d'une thérapeute qui propose de soigner les traumatismes liés au viol à l'aide de massages sensuels.

  • Les vilaines filles ont plus à nous apprendre que les filles sages.

    La classification sociale des femmes en fonction de leur sexualité réelle ou supposée opère une distinction entre les « convenables » et les « indécentes ». Du côté des mauvaises filles, on trouve notamment les travailleuses du sexe. Des personnes invisibilisées ou représentées de manière stigmatisante, a fortiori en temps de pandémie.
    Il y a aussi les clientes du travail du sexe, qui existent et qui remettent en question le marché traditionnel de la séduction hétérosexuelle. À leur contact, l'autrice-journaliste Paulie Verduzier interroge sa propre socialisation en tant que femme et les représentations médiatiques de la prostitution. Avec ses interlocutrices, elle entend dénoncer l'injonction à la « respectabilité » qui pèse sur les femmes.
    Les récits de ces travailleuses et de ces clientes - celles qui ont accepté de se livrer - permettent aussi de documenter l'état des rapports de genre et des normes sexuelles en 2020.
    Pauline Verduzier est une journaliste de 28 ans, spécialiste des questions de genre et de sexualités, membre du collectif de journalistes indépendantes Les Journalopes. Elle travaille pour l'émission Les Pieds sur terre sur France Culture et a collaboré avec Causette, Neon, Slate, Vice, Les Inrocks, Le Temps et Santé Magazine.

  • Vers la plus queer des insurrections est la traduction en français d'une anthologie du mouvement queer insurrectionnaliste Bash Back. Les textes ont été écrits par une constellation d'individus et de groupes et adoptent une multitude d'approches pour creuser des thèmes obsédants, tels que la lutte contre l'intégration aux normes hétérosexuelles, l'usage des identités, l'attaque du christianisme puritain, l'action directe, le rapport à la violence, la vengeance, la pratique des émeutes et autres moments corporels collectifs, la stylisation du corps, l'esthétique de soi, la criminalisation, les stratégies de survie au sein du capitalisme.

    Les auteur-e-s : Fray Baroque et Tegan Eanelli sont deux anarchistes queers, participant-e-s à Bash Back ! et vivant aujourd'hui à Oakland et San Francisco. Ielles sont né-e-s dans les années 1980 et 1990.

  • SEXE ET MENSONGES, c'est la parole, forte et sincère, d'une jeunesse marocaine bâillonnée dans un monde arabe où le sexe se consomme pourtant comme une marchandise. Les femmes que Leila Slimani a rencontrées lui ont confié sans fard ni tabou leur vie sexuelle, entre soumission et transgression. Car au Maroc, la loi punit et proscrit toute forme de relations sexuelles hors mariage, tout comme l'homosexualité et la prostitution. Dans cette société fondée sur l'hypocrisie, la jeune fille et la femme n'ont qu'une alternative : vierge ou épouse. SEXE ET MENSONGES est une confrontation essentielle avec les démons intimes du Maroc et un appel vibrant à la liberté universelle d'être, d'aimer et de désirer.

  • Polyamoureuse, féministe et bisexuelle, Meta Tshiteya nous invite à fuir une norme.
    Psychanalyste, Joseph Agostini se penche avec elle sur ce qui régit l'amour

  • À l'été 2017, une méta-analyse de 185 études menées en Europe, en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande de 1973 à 2011 a révélé que la qualité du sperme dans le monde occidental avait diminué plus que de moitié au cours des quarante dernières années et que la perpétuation de l'espèce humaine était remise en cause.
    Pourquoi ? Comment expliquer une telle hécatombe ?
    C'est tout le propos de cette formidable enquête journalistique de Niels Christian Geelmuyden qui a interrogé de nombreux médecins spécialistes et chercheurs.
    En cause : notre régime alimentaire, notre mode de vie, les produits pharmaceutiques et les toxines environnementales.
    Au-delà du problème de fertilité, une mauvaise qualité de sperme est souvent corrélée à des risques cardio-vasculaires, le développement de cancers des testicules, l'hypertension, une faible densité de la masse osseuse, l'obésité, ce qu'explique l'auteur avec beaucoup de pédagogie, exemples et témoignages à l'appui...
    Alors, comment remédier à ce fléau ?
    Niels Christian Geelmuyden avance de nombreuses pistes qui commencent toutes par une réorientation de nos choix de vie (stress, alimentation, consommation...), un meilleur respect de l'environnement, le bannissement de matériaux et substances polluantes, etc. et qui nous permettront d'éviter d'entraîner dans notre chute le reste du monde animal.

  • Pour beaucoup, hommes et femmes confondus, c'est encore une entité très mystérieuse. Bien plus, certaines pensent tout simplement que c'est un point tabou. Néanmoins, d'anciennes doctrines qui cultivent le plaisir, comme le tantrisme, le connaissent depuis toujours.
    point g - tantra maithuma
    En conjuguant d'anciens principes tantristes à de modernes techniques de méditation, Elmar et Michaela Zadra nous guident tout au long d'un parcours de tantra maithuma, qui nous permet d'atteindre une nouvelle dimension de notre sensualité, laquelle n'est autre qu'un point de départ vers des horizons inattendus de « plaisirs à la limite du supportable ».
    Ouvrir les portes de la félicité sexuelle devient possible, car aller à la découverte de cette « centrale érotique » , le point G, n'est pas localiser tout simplement une source d'assouvissement physique. C'est une expérience extrême, au cours de laquelle la femme s'approprie la clé qui ouvre la porte de ses sensations et de ses émotions les plus profondes.
    C'est un extraordinaire voyage à deux. Ce livre s'adresse aussi bien à l'homme qu'à la femme. En voyageurs avisés, bien intentionnés à profiter des beautés, à découvrir, ils doivent s'y préparer à travers un rite initiatique : « Dévoiler le point G. » Rien de complexe, mais il leur faut respecter les étapes, et surmonter les inconvénients ou les obstacles qui surviennent parfois dans un voyage en terre inconnue.

  • Accessible et riche, inventive sur le plan de la recherche documentaire comme dans la réflexion, cette histoire des sexualités propose de retracer les grandes étapes et les évolutions des normes et des mentalités. C'est à partir du croisement des recherches récentes que se dessine cette nouvelle histoire, prenant en compte aussi bien l'âge, le sexe, l'orientation sexuelle, que la légitimité des partenaires et le contexte général. Dans la lignée des travaux de Michel Foucault, la sexualité y est présentée comme un fait éminemment culturel, sensible aux évolutions économiques, religieuses et scientifiques, qui structure les cadres mentaux et nourrit l'imaginaire. Plus que jamais, la sexualité est devenue un domaine incontournable en histoire, en s'emparant du vocabulaire politique : égalité, domination, discrimination, liberté, libération, révolution.

  • Le godemiché est-il un révolutionnaire qui a retourné sa veste ? Quels sont les bons conseils avant de copuler avec un extraterrestre ? L'auto-fellation peut-elle sauver l'Humanité ?
    Qu'a donc à nous confier un anus d'actrice X ? Les poupées sexuelles vont-elles nous réduire en esclavage ?
    Toutes ces questions et bien d'autres encore trouveront en ces pages des réponses cohérentes.
    Après avoir eu un problème d'évier et enquêté sur le rôle fondamental du plombier dans le porno, l'auteur s'est en effet lancé dans une suite d'investigations sexuelles à haute teneur journalistique.
    Si certains passages de ce livre sont d'un humour absolument navrant, d'autres vous permettront d'acquérir une solide porn culture pour briller en société.
    Michael Petkov-Kleiner est diplômé d'un master 2 en philosophie. Il a été rédacteur en chef de Playboy France et collabore régulièrement en tant que reporter pour Technikart, Brain Magazine, Trax, Néon...
    Sa passion pour le gonzo (ou journalisme ultra-subjectif) l'a entre autres mené à ingérer du micro-LSD pendant un mois, à parler avec des fantômes ou à agrandir son sexe.

  • Après deux millénaires de culpabilité chrétienne, on pourrait penser que la liberté de moeurs s'est imposée, or aucune liberté ne va sans angoisse. Afin de dissoudre cette angoisse de la sexualité, d'en éclairer les zones d'ombre, d'en annuler les déterminismes, la société contemporaine s'est lancée dans une folle entreprise : l'encadrer, comme tout échange, par les formes contractuelles des normes juridiques. Mais le contrat peut-il s'appliquer à la sexualité?? A-t-il les moyens de clarifier la relation humaine la plus intime qui soit, de résoudre toutes les tensions liées au contact avec l'altérité?? Cédric Lagandré reprend le débat du statut culturel de la sexualité en Occident pour défendre, sur le socle du consentement mutuel, sa nature nécessairement infra-juridique. On ne peut accéder innocemment à la sexualité, non au sens où le désir sexuel serait moralement coupable, mais au sens où il implique un vertige, une angoisse et une mise à nu. La forme juridique, loin de civiliser la sexualité, l'enferme donc dans un cadre défini par la prostitution, et ne la repousse pas moins que la pornographie dans le registre trivial du besoin. L'effort contemporain pour passer l'intégralité du réel au crible des catégories juridiques ne peut donc qu'échouer devant l'ordre du symbolique : l'obscurité du désir rend la sexualité insaisissable à toute volonté de l'encadrer par la règle.

  • Nous sommes en colère! Ce fut une révélation. Une épiphanie. Ce sentiment est tellement honni pour les femmes. Nous vivions dans le déni. Nous ravalions le grondement. Déjà le dire. Se l'avouer. L'écrire. Le hurler. Nous sommes en colère. C'est le début de la libération.

    Geneviève Morand et Natalie-Ann Roy croient que si les femmes manquent de pratique, leur colère est nécessaire. Elles ont décidé de la prendre au sérieux, et de lui ouvrir un espace. Cette colère accumulée, longtemps cachée pour préserver les apparences d'harmonie, se déploie ici comme une puissance politique méconnue. Ce livre rassemble les témoignages, les coups de gueule et les réflexions d'auteures aux réalités variées. Ensemble, elles pulvérisent le mythe de la femme supportant les outrages en silence, comme celui de l'hystérique aux emportements absurdes. Leur indignation s'explique et s'assume; encore faut-il avoir le courage de les écouter...

    Avec des textes de Dalila Awada, Laurence Bergeron, Pascale Bérubé, Emilie Sarah Caravecchia, Natacha Clitandre, Sabrina Clitandre, Yolande Cohen, Alexa Conradi, Toula Drimonis, Anne Florentiny, Kristen Ford, Élodie Gagnon, Amélie Gillenn, Andréanne Graton, Gaëlle Graton, Véronique Grenier, Marilyse Hamelin, Mariane Labrecque, Aurélie Lanctôt, Marie-Laure Landais, Marie-Claude Lortie, Melissa Mollen Dupuis, Geneviève Morand, Pénélope McQuade, Véronique Pion, Noémie Pomerleau-Cloutier, Marianne Prairie, Natalie-Ann Roy, Shahad Salman, Carolane Stratis, Josiane Stratis, Elkahna Talbi (Queen Ka), Danielle Veilleux, Jocelyne Veilleux, Cathy Wong.

  • Quand l'amour tarifé et le plaisir se rejoignent...Maïna Lecherbonnier est belle, elle est libre et elle aime l'amour. De temps à autre, elle écrit un livre racontant ses aventures érotiques -; par exemple ses Exercices sexuels de style. Quelles aventures?
    Depuis plusieurs années qu'elle est " Escort ", elle a rencontré tous les spécimens d'humanité
    -; qu'ils cherchent de l'attention, de l'amour, ou simplement une prestation de qualité.
    L'Utile et l'agréable, raconte son entrée dans le métier, ses premiers pas, ses fidèles et ses occasionnels, et prouve qu'être escort est un métier requérant, outre un physique avenant,
    des capacités de communication, de compassion, de complicité. Les professions de ses clients sont diverses, leurs situations de famille aussi, et la thérapie est à chaque fois adaptée : c'est ce qui distingue l'escorting de la prostitution ordinaire. Experte dans l'art de plaire, s'adaptant aux désirs de chacun, ouverte à toutes les combinaisons, Maïna hésite, pour qualifier sa profession, entre "vocation" et "sacerdoce". C'est en tout cas une prestation de qualité, reconnus par bien des hommes devenus des amis, au fil du temps et des étreintes, qui témoignent également dans ce livre.
    Maïna Lecherbonnier appelle un chat un chat, et les mots crus ne lui font pas peur, et ceux
    qui ont lu ses premiers livres retrouveront le style très enlevé d'une femme libre et sincère. Mais sa réflexion sur le métier, qui est aussi une réflexion sur notre civilisation, donne à l'ouvrage une profondeur tout à fait inédite. L'Utile et l'agréable nous plonge dans cet univers et nous en fait comprendre toute l'importance.

  • « Si la jouissance se divise en dix parties, la femme en a neuf et l´homme une seule. » Ainsi s´exprime Tirésias que les aventures mythologiques ont successivement conduit à être homme et femme. La négation, le refoulement dont la sexualité féminine a été l´objet à travers les âges et les cultures sont inséparables des représentations dangereuses et démesurées qui l´accompagnent. « Femme tu es la porte du diable » écrit Tertullien.
    Ce qu´il est convenu d´appeler la « libération sexuelle » a principalement concerné les femmes. À ce bouleversement des représentations sociales de la sexualité correspond-il une transformation psychique équivalente ?

  • J'ai 23 ans, je suis née avec le « droit à la contraception ». On ne m'a pas demandé si j'étais pour ou contre : là n'est d'ailleurs pas l'enjeu. Mais je suis une de ces jeunes impertinentes qui osent poser des questions :o Quelle est cette fameuse liberté qui se vit dans la dépendance au médecin par l'intermédiaire de la technique ?oÀ quoi sert-il d'être disponible en permanence quand le désir est sous contrôle d'hormones artificielles ?o Au nom de quoi ou de qui les femmes devraient-elles accepter les risques des effets secondaires de la pilule sur leur santé ?Ma génération est confrontée au nombre désespérant de divorces, aux « pannes » de désir sexuel des couples, aux défis de l'écologie et aux problèmes croissants d'infertilité. Notre génération aspire à une véritable libération, elle veut un moyen de régulation des naissances du XXIe siècle, qui soit au service de l'amour et de la sexualité, respectueux de la vie humaine et de l'environnement.
    Ce livre est une réédition. Aujourd'hui, Thérèse Hargot est mère de trois enfants. Philosophe (Paris I-Sorbonne) et sexologue (UC Louvain-Belgique), elle intervient dans les écoles, les médias et pour diverses organisations afin de susciter la réflexion sur les enjeux de la vie sexuelle et affective. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque) et Aime, et ce que tu veux, fais-le ! aux éditions Albin Michel.

  • Dans une approche de l'éducation cohérente avec la complexité de la sexualité humaine, ce guide présente des outils pratiques permettant la préparation, l'animation et l'évaluation de séances d'éducation sexuelle auprès de tous les publics, à tous les âges de la vie, en milieu scolaire ou en institution.

    Conçu par une équipe multidisciplinaire, son objectif est de fournir aux professionnels de l'éducation, de l'enseignement, du secteur médico-social, de la prévention... des supports concrets pour accompagner l'échange, la communication, la découverte de la sexualité dans toutes ses dimensions, cognitives, affectives et émotionnelles. Il propose également un modèle d'organisation (financier, réglementaire, éthique, déontologique etc.) nécessaire à la mise en place d'un projet d'éducation sexuelle en institution.

    Ce guide d'éducation à la sexualité repose sur une organisation structurée avec des fondements théoriques solides issus de différentes disciplines (sociologie, psychologie, philosophie, anthropologie, biologie, etc.) et sur des pratiques pédagogiques réfléchies, nécessitant une formation rigoureuse des intervenants. En accord avec les recommandations de l'OMS, il soutient que l'éducation améliore les connaissances et l'estime de soi, change les attitudes, interroge les normes de genre et les normes sociales, et permet aux sujets de faire des choix conscients et respectueux concernant les relations interpersonnelles et la sexualité.

  • Plus de 120 cartes et infographies pour un panorama inédit des lois et des pratiques sexuelles dans le monde. - Loi et justice : la prostitution combattue dans les pays du Nord et le tourisme sexuel en plein essor dans les pays du Sud. Viols impunis, droit à l'IVG sans cesse menacé : un tour du monde des discriminations. - Vie amoureuse : la polygamie est dénoncée en Europe, mais l'infidélité plébiscitée pour faire durer le couple. Où en est-on des tabous, des libertés ? Comment se font et se défont les modèles traditionnels ? Entièrement mis à jour, cet atlas arrive à point pour instruire le débat la sexualité n'est pas uniquement une affaire de vie privée et affective, elle est aussi une grande question de société.

  • La sexualité a une particularité qu'elle ne partage avec aucune autre activité humaine, celle de pouvoir s'emparer de la langue entière, de sexualiser n'importe quel mot, n'importe quelle phrase, quand bien même la situation ne s'y prête pas, au risque de provoquer le rire ou la honte. Sans parler de la langue qui « fourche » et profite d'une proximité phonétique pour faire scandale, le temps par exemple d'un célèbre lapsus qui transforma l'inflation en fellation.
    Les mots de la sexualité sont souvent eux-mêmes des mots sexuels, avec toute leur crudité et leur éventuelle brutalité. Baiser, par exemple, est à la fois la désignation d'un geste (le baiser) et un mot-acte, en lui-même porteur de la violence sexuelle.
    Du plus pastel, « fleur bleue », au plus criard, « fist fucking », ces 100 mots sont ceux de la vie sexuelle. Cerner ce vocabulaire est moins l'occasion de définir ce que chacun connaît que d'interroger le sens (historique, sociologique, religieux, esthétique, psychanalytique...) des faits et gestes de notre sexualité.µ

empty