Le Mercure Dauphinois

  • Le nom de Baphomet évoque le plus souvent une tête effrayante, cornue et barbue qui ressemble à l'image populaire du Diable, et qui est entourée d'histoires et de mystère. Baphomet est le nom donné par certains occultistes du XIXème siècle à l'idole mystérieuse que les chevaliers de l'Ordre du Temple furent accusés, à tort ou à raison, ...

  • L'Ordre des chevaliers maçons élus coëns de l'Univers transmettait des initiations et des ordinations spécifiques, de forme maçonnique, quoique très différentes des grades maçonniques classiques. Ces initiations et ces ordinations habilitaient à la pratique d'opérations théurgiques, en quoi consistait le culte primitif, propre au sacerdoce adamique restauré par Martines de Pasqually (XVIIIème siècle). Cette école de théurgie fut celle de Louis-Claude de Saint-Martin, de Jean-Baptiste Willermoz et de quelques autres «émules», qui y recevront aussi de Martines, leur maître commun, la doctrine, apparentée au judéochristianisme, qu'ils transmettront à leur tour, l'un dans son oeuvre littéraire, l'autre dans le Régime écossais rectifié. Dans le sillage de Robert Amadou, Serge Caillet analyse minutieusement ici, pour la première fois, grade par grade, les rites de réception et d'ordination des élus coëns, à partir des documents originaux qui nous sont parvenus. Il ouvre ainsi un à un les sept «sceaux» que représentent les sept classes de l'Ordre, en décrivant dans le détail le cheminement initiatique des élus coëns. Historien de l'ésotérisme et des sociétés initiatiques, Serge Caillet est l'auteur de nombreuses études sur le rosicrucianisme, la franc-maçonnerie égyptienne et le martinisme. Il dirige également l'Institut Eléazar, qui dispense des cours par correspondance consacrés à l'étude de la doctrine de Martines de Pasqually.

empty