Sociétés secrètes

  • «S'agrégeravec l'une, c'est divorcer d'avec l'autre », écrivait le papeLéon XIII à propos de l'Église et de la franc-maçonnerie. Depuis des siècles, les relations entre l'Églisecatholique et la franc-maçonnerie n'ont cessé d'être tumultueuses, voire violentes.Persécutions, excommunications, la barrière était infranchissable. Avec letemps, on a pu penser qu'un apaisement général, un climat de bienveillancemutuelle tous azimuts dans l'air d'une modernité tolérante, permettraitdésormais de vivre une double appartenance. Pourtant, du 18ème siècle à nosjours, les papes n'ont cessé de répéter et d'expliquer les raisons del'incompatibilité fondamentale entre l'idéologie maçonnique et la foi del'Eglise. C'est cette continuité, argumentée, explicitée, mise en lumière queAngela Pellicciari nous expose.Traduit de l'ItalienAngela Pellicciari est une essayiste et une historienne italienne, auteur d'une dizaine d'ouvrages. Elle enseigne l'Histoire de l'Église dans les séminaires Redemptoris Mater. Elle est également l'auteur de Une histoire de l'Église (Artège) et Martin Luther, la face cachée d'un révolutionnaire (Pierre Téqui).

empty