Frémeaux & Associés

  • Réalisés en 1951, ces entretiens de Paul Claudel avec Jean Amrouche sont précieux. Car, mieux qu'un livre, ils sont la vie même. Claudel revoit toute sa destinée : son enfance, sa famille, sa soeur Camille au génie si déroutant, son éducation imprégnée du "matérialisme du scientisme de l'époque", la révélation de la Foi chrétienne, un soir de Noël 1886 à Notre Dame... 
    C'est non seulement un destin qui se déroule sous nos yeux, mais c'est aussi une pensée active, toujours en éveil - jusqu'aux "dernières caravanes" - un esprit scrutateur qui s'interroge lui même aussi bien qu'il interroge le monde. 
    Dans ces entretiens, Claudel revient sur sa carrière diplomatique, mais surtout sur la lente gestation de son oeuvre dans laquelle le romanesque ne tient aucune place. 
    Une voix ample, riche de son âge, une voix heureuse de la certitude de pouvoir faire entendre son message, presque assimilé à une mission suprême... 
    Une voix bien décidée à ne pas se taire jusqu'à son dernier souffle. 
    Jean-Yves Patte & Patrick Frémeaux1er entretien : L'enfance - Villeneuve... - Double origine noble et roturière - Violences du tempérament héréditaire - 2ème entretien : Les premières études - Camille, le génie de la famille - La vocation artistique - Paris - Burdeau - Hugo - Renan - 3ème entretien : L'adolescence - Rimbaud - La solitude - Premiers écrits : l'Endormie, Fragments d'un Drame. - 4ème entretien : Tête d`Or - Lectures décisives : Shakespeare, Les tragiques grecs, Racine, Virgile, Dostoïevski - 5ème entretien : Suite : Aristote - Bossuet - Flaubert - Pascal - Le vers français - 6ème entretien : Contrainte et liberté en art - Valéry et Gide - Dante - Pascal écrivain - Tête d'Or - Mallarmé - La conversion. -  7ème entretien : Tête d'Or - Signification sur le plan religieux - Les premières héroïnes - 8ème entretien : Les relations littéraires de Claudel avant l'Amérique - Mallarmé et son enseignement - Saint Thomas d'Aquin - 9ème entretien : Le poète et le monde - Valéry - Le monde, les choses ont un sens - La Ville - 10ème entretien : Les personnages de la Ville - Définition du vers claudélien. - 11ème entretien : Suite : le fol amour et l'autre - La vocation poétique et le mariage -Un monde déshumanisé - 12ème entretien : Les incarnations de la violence - Nietzsche le forcené - La jeune fille Violaine, ébauche de l'Annonce faite à Marie - 13ème  entretien : Situation de Paul Claudel en Amérique - L'Echange - Rigueur de la pièce - 14ème entretien : Côté irréel des personnages classiques - Analyse détaillée des personnages de l'Echange. - 15ème entretien : L'interdépendance des personnages - Marthe et Thomas Pollock - Turelure et Sygne - Jules Renard - 16ème entretien : L'exil en Chine - Vocation religieuse et vocation poétique - Les deux Sommes de Saint Thomas - Tentation du cloître - 17ème entretien : Lecture de la lettre à Mallarmé - Connaissance de l'Est... - 18ème entretien : Importance des différentes facultés données par Dieu. - 19ème entretien : Vie en Chine - Influence du Tao - Désapprobation du bouddhisme - 20ème entretien : Le repos du Septième jour - Admiration pour le théâtre chinois ; rapports avec Debussy - 21ème entretien : L'Art Poétique - Les Muses - la crise de Partage de Midi - 22ème entretien : Conception de la Poésie - La marche à tâtons - L'amitié de Philippe Berthelot. 

  • "Le monde n'est, je vous l'assure, qu'une immense entreprise à se foutre du monde." Louis-Ferdinand Céline
    Paul Chambrillon propose pour la première fois une anthologie de Louis-Ferdinand Céline, avec lequel il a réalisé des enregistrements dès 1955. Cet enregistremment regroupe des textes de Céline lus par Michel Simon, Arletty, Pierre Brasseur et des entretiens d'Albert Zbinden et Louis Pauwels avec Céline.
    "De ce document sensationnel, dont nous conseillons l'achat à tous les admirateurs de Céline, la face que nous préférons est celle du Voyage au bout de la nuit. Le texte, sous la voix de bronze un peu gouailleuse de Michel Simon, est encore plus percutant qu'à la lecture et nous révèle, cette fois par l'oreille, quel maître prodigieux fut Céline dans la vision directe, et dans cette refonte de la syntaxe qui donne à chacune des phrases l'éclat de la vérité brute."
    Théophile BRIANT, avril 1956

  • "Martin Gray est un survivant de l'holocauste; enfermé à 14 ans dans le ghetto de Varsovie, puis déporté à Treblinka, il s'évadera, s'engagera dans l'armée rouge et entrera dans Berlin en 1945 au nom des siens qu'il a vu périr dans les camps de la mort. Quinze ans plus tard, il réussit dans les affaires et fonde une famille, gage d'espoir, de reconstruction et d'amour. Le 3 octobre 1970, sa femme Dina, et ses quatre enfants lui sont arrachés dans un incendie de forêt. Apôtre du XXe siècle, Martin Gray défend une spiritualité de l'amour sans dogme, où la réalisation de l'individu prend son essence dans la conscience de faire partie d'un tout : l'humanité.
    En 1985, Marguerite Marniquet des éditions Didakhé, pressentira que malgré le formidable témoignage que laisse cet homme au travers de son oeuvre de papier et de l'adaptation au cinéma de sa vie "Au nom de tous les miens", il était nécessaire de recueillir cette voix chaude, assurée et tranquille qui défend l'identité humaine, l'éducation, et un idéal d'humanité. Devenu un véritable document oral et objet d'histoire, les éditions Didakhé ont demandé à notre société d'édition sonore de reprendre la communication au public de cet enregistrement intemporel par les valeurs qu'il défend : celles de la vie."
    Patrick FREMEAUX

  • "Dans l'histoire du cinéma, certaines oeuvres sont indissociablement liées à l'invention du langage filmique. Il en est ainsi du Napoléon d'Abel Gance. Cette superproduction à la ferveur contagieuse, animé de mouvements de caméra inédits, est restée fameuse pour son triptyque final au lyrisme inégalé : l'image s'élargit et couvre trois écrans juxtaposés. À dessein de mieux saisir le génie créatif d'Abel Gance, la réalisatrice Nelly Kaplan - qui fut la collaboratrice du maître - a extrait du massif de ses archives sonores quelques pépites oubliées ou inédites. Elle les confie aujourd'hui à Frémeaux & Associés. À travers des entretiens, des lectures de textes ou des essais de tournages, l'auditeur se familiarisera avec le parcours biographique du réalisateur, avec ses audaces techniques et sa « poésie machinique ». Un opus testimonial et didactique habité par la voix souveraine d'un grand homme du cinéma mondial."
    Claude COLOMBINI & Christophe LOINTIER

  • "Dans ces galeries, vous savez, on a l'impression d'être enterré vivant"...« Paroles de Gueules Noires » est l'unique témoignage sonore de mineurs et de leurs femmes, pour que la mémoire d'un métier, d'une culture, d'une collectivité ne s'efface pas. Ces témoignages nous font entrer de plain-pied dans l'aventure humaine de la France industrielle du XXe siècle. "Les chevaux comptaient les wagonnets... Vous en mettiez neuf au lieu de huit, ils s'arrêtaient..." »

  • "60 ans après, pour la première fois, l'une des enfants cachées de la deuxième guerre mondiale raconte. Un mercredi après-midi elle a accepté, pour nous, de réunir ses quatre petits-enfants. Répondant à toutes leurs questions, comme jamais auparavant, elle a dit comment sa vie a basculé le 14 septembre 1942 quand ses parents, parce qu'ils étaient juifs, ont été arrêtés, déportés et tués deux jours plus tard à leur arrivée à Auschwitz. Elle n'était pas chez elle ce matin-là, et c'est une nouvelle vie qu'elle a dû affronter, d'abord en se cachant, puis après la libération en vivant toute une existence avec cette douleur. Elle témoigne pour l'histoire."
    Pascal Delannoy

  • Réalisés en 1951, ces entretiens de Paul Claudel avec Jean Amrouche sont précieux. Car, mieux qu'un livre, ils sont la vie même. Claudel revoit toute sa destinée : son enfance, sa famille, sa soeur Camille au génie si déroutant, son éducation imprégnée du "matérialisme du scientisme de l'époque", la révélation de la Foi chrétienne, un soir de Noël 1886 à Notre Dame... C'est non seulement un destin qui se déroule sous nos yeux, mais c'est aussi une pensée active, toujours en éveil - jusqu'aux "dernières caravanes" - un esprit scrutateur qui s'interroge lui même aussi bien qu'il interroge le monde. Dans ces entretiens, Claudel revient sur sa carrière diplomatique, mais surtout sur la lente gestation de son oeuvre dans laquelle le romanesque ne tient aucune place. Une voix ample, riche de son âge, une voix heureuse de la certitude de pouvoir faire entendre son message, presque assimilé à une mission suprême... Une voix bien décidée à ne pas se taire jusqu'à son dernier souffle. Jean-Yves Patte & Patrick Frémeaux

  • Pensées à voix haute

    ,

    lu par Michel Butor

    « Michel Butor est un magicien, un exhausteur de saveurs, qui savamment juxtapose découpes, couleurs, textures et nous laisse circuler entre ces blocs, ces univers, de séduction en surprise... Il renouvelle ici en 28 entretiens les perspectives sur son travail et son univers de création, et nous révèle la subversivité et l'engagement au quotidien de son alchimie langagière - avec le partage, l'émancipation, qui en sont l'horizon. » Alain SICILIANO
    Figure centrale du Nouveau Roman depuis la parution de La Modi¬fication en 1957, Michel Butor est un écrivain majeur de la littérature française du XXe siècle. Ces entretiens offrent toute une pensée en héritage. Par ses mots choisis et son esprit affûté, Michel Butor guide, se donne et nous émerveille. Lola CAUL-FUTY FRÉMEAUX

  • "Conférence de Patrick Frémeaux, galeriste, marchand d'art, éditeur de philosophie et d'archives sonores, en présence d'Olivier Le Bihan, directeur du Musée d'Art moderne de Troyes, et de Jean Luc Rio, directeur de la librairie Les Passeurs de textes. A l'occasion de l'exposition « Collections croisées » (Collections nationales Pierre et Denise Levy et Collection Sargos) (...) C'est un regard sensiblement différent qu'offrira Patrick Frémeaux. Grand voyageur, collectionneur et marchand d'art, l'homme est également éditeur sonore et, depuis près de vingt ans, éditeur d'archives ethnographiques, musiques et cérémonies rituelles. (...) Dans un propos liminaire, l'homme « posera les choses » et s'attachera plus particulièrement aux préjugés qui collent aux arts tribaux au XXe siècle. Abandonner les critères qui sont nos repères... Sans doute est il difficile d'abandonner les critères à l'aune desquels nous jugeons l'art occidental. L'ancienneté de l'oeuvre. Le (re)nom de l'artiste. La notion d'oeuvre même. Le distinguo entre l'oeuvre et l'objet... (...) Une acculturation qui joue dans les deux sens car le grand public ne soupçonne souvent pas à quel point les révolutions artistiques du XXe siècle puisent dans ces arts tribaux. C'est bien le sens qu'ont donné Pierre et Denise Lévy à la confrontation, au sein de leur collection, d'oeuvres africaines avec celles des plus grands artistes du début du XXe siècle. Que seraient, finalement, l'Art nouveau sans le Japon et l'art moderne sans l'Afrique ?" J-M. VAN-HOUTTE © L'EST RÉPUBLICAIN

  • "Moment attachant et passionnant que cet échange entre deux générations qui traversent leur vie, leur passion pour ce métier, au même diapason, malgré la différence d'âge", nous dit Monique Chaumette à propos de ces entretiens entre Philippe Noiret et Bruno Putzulu, initiés par ce dernier. Les deux comédiens, que l'on ne présente plus, devisent à bâtons rompus sur le théâtre, le cinéma, la vocation de l'acteur, le souci de la transmission, récapitulant l'itinéraire professionnel et personnel de l'ainé, dont la voix, atteste Bruno Putzulu, "fait désormais partie de notre mémoire collective".
    Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • Serge Klarsfeld. Entretiens avec Claude Bochurberg

    ,

    lu par Serge Klarsfeld; Claude Bochurberg

    "Pour la première fois, Serge Klarsfeld, historien et avocat, explique au micro de Claude Bochurberg pendant près de huit heures pour les éditions Frémeaux & Associés, son engagement intellectuel et philosophique. Un engagement qui lui a donné la force de travail et de conviction pour établir l'histoire de l'Holocauste, sur des bases scientifiques indiscutables et pour rechercher et faire juger de nombreux criminels nazis ainsi que leurs collaborateurs et notamment Klaus Barbie.
    Serge Klarsfeld et sa femme Beate ont voulu, par leur travail d'historien mais aussi par leur action militante, permettre aux Juifs de faire le travail de deuil. Ils ont porté à la connaissance de tous le degré d'inhumanité que l'homme peut porter en lui-même, et dont la Shoah fut l'expression. L'inscription dans l'ordre juridique national et international de la notion de Crime contre l'humanité a permis d'éviter toute banalisation de la singularité de la Shoah. Elle a donné leur juste dimension aux procès intentés contre les criminels nazis tout en nous contraignant à affronter avec lucidité ce qu'a été l'histoire du XXe siècle. En affirmant que la prééminence du droit ne peut être établie sur l'oubli ou la négation du passé, Serge Klarsfeld a créé les conditions qui nous permettent de croire encore en l'homme aujourd'hui. Grâce à lui, le projet humaniste a survécu à Auschwitz. Cet enregstement en apporte un vibrant témoignage." Patrick Frémeaux
    "Serge Klarsfeld a compris que les grands mots resteraient toujours en deçà de l'horreur, que notre indignation, si naturelle pourtant, ne saurait être à la mesure du gigantesque massacre. Il a donc choisi l'objectivité et la terrifiante précision des énumérations et des statistiques, sachant que cette précision et cette objectivité étaient en elles-mêmes le plus implacable des réquisitoires. Beate et Serge Klarsfeld sont pourtant dans le monde contemporain un exemple unique et pour ainsi dire exceptionnel de désintéressement et d'abnégation; leur combat revêt ainsi une haute signification morale."
    Vladimir JANKELEVITCH, 1978, Le Nouvel Observateur

  • Terre-Neuvas et Cap-Horniers. Témoignages des derniers navigateurs de la marine à voile

    , , , ,

    lu par Christian Blosseville; Jean Morgan; Jean Chuinard; Monsieur Gicquel de Genêts; Georges Aubin

    "Ces deux heures d'entretien permettent à l'auditeur de redécouvrir la vie à bord des terre-neuvas, qui du XVe jusqu'au début du XXe siècle pratiquaient la pêche à la morue au large de Terre Neuve, et des cap-horniers puissants voiliers qui naviguèrent sur toutes les mers du globe. Hommes, navires et voyages, dur labeur et surtout solidarité d'équipage, ce coffret propose les témoignages rares des derniers marins des grands navires à voile."
    Patrick FRÉMEAUX
    "Ces témoignages nous invitent à nous replonger dans une époque où le courage et la solidarité permettaient à ces hommes d'affronter les difficultés d'un métier qui était toute leur vie."
    Marie-Hélène DESJARDINS, Conservateur en Chef du Patrimoine, Musée de Fécamp
    /> Réalisé par l'association "Paroles, Images et Sons", ce document exceptionnel regroupe quatre témoignages enregistrés entre 1969 et 1971, puis en 1999 par des enseignants praticiens de la pédagogie Freinet. On y retrouve les récits de Jean Morgan de Fécamp, mousse dès l'âge de 12 ans au large de Terre-Neuve et de Jean Chuinard, fils d'armateur à Granville qui revient sur les rapports sociaux entretenus avec l'équipage. Monsieur Gicquel de Genêts (Manche) évoque les conditions de vie à Terre-Neuve (brouillard, froid, glace, manoeuvres de nuit dans les mâts, accidents) et le Commandant Georges Aubin né à Nantes en 1903, se remémore son passé à bord des cap-horniers, sur lesquels il vogua dès l'âge de 14 ans sur toutes les mers du globe.

  • "L'aventure des anciens combattants d'Afrique subsaharienne, ceux que l'on a appelés les Tirailleurs sénégalais, engagés par dizaines de milliers aux côtés de la France tout au long des grands conflits du XXe siècle, fait partie de la mémoire commune partagée par l'Afrique noire et la France. Commencée dès 1857 pour s'achever en 1964, cette longue page d'histoire a laissé, entre fierté et rancoeur, glorification et oubli, des traces profondes. Le triple CD proposé aujourd'hui par RFI est le fruit d'un patient inventaire dans les archives sonores en France, complétées grâce à la collecte de témoignages effectuée par les radios publiques africaines. En donnant la parole aux tirailleurs, Radio France Interna tionale et ses partenaires souhaitent rendre hommage à ces acteurs peu reconnus de l'histoire, et contribuer à la consti tution d'un fonds d'archives sonores sur une période cruciale."
    Thierry Perret
    Une production Radio France Internationale, avec l'Institut National de l'Audiovisuel (INA), en partenariat avec les radios publiques africaines. Avec le soutien de la Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives (DMPA, ministère français de la Défense) et de l'Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense (ECPAD, ministère de la Défense).

  • Dès les premiers mots, Jean Giono nous transporte à Manosque, sa ville natale, pour vivre les aventures de son enfance provençale. Il nous raconte le fi er Carmin, la jeune Adèle, la belle dame à l'auto... pépites improvisées d'un conteur hors pair. Causeries où il ne manque que le coin du feu, ces entretiens sont une invitation à plonger dans l'imaginaire chatoyant de l'auteur alors en train de rédiger la suite au Hussard sur le toit. Et Jean Giono, en hôte généreux et attentionné, veille à rendre ces moments inoubliables. Lola CAUL-FUTY FRÉMEAUX
    « Je crois que Gutenberg nous a rendu un très mauvais service, parce que dès que l'on a vu sa pensée imprimée, on lui a donné beaucoup plus de valeur qu'elle n'en avait. On s'est dit : « Mon Dieu, c'est moi qui suis capable d'écrire cela ? C'est prodigieux ! » (...) Si au lieu de l'écriture, nous ne disposions que de la voix, il y aurait peut-être un très grand déchet dans le contingent des écrivains... » Jean GIONO

  • "
    "Militant à l'engagement sans faille, Jorge Semprún a donné corps à ses idéaux de démocratie et de liberté tout au long de sa vie. Dans ce témoignage incarné, le grand homme retrace sa vie de combats : de la Résistance dans la France occupée au camp de Buchenwald, de sa lutte dans la clandestinité sous l'Espagne franquiste à son poste de Ministre de la Culture une fois la République rétablie. Il nous livre ainsi les sources de son oeuvre politique, littéraire, comme Le Grand Voyage ou Federico Sánchez vous salue bien, et cinématographique, comme 'Z' ou 'L'Adieu' de Costa Gavras. Jorge Semprún nous transmet avec force cette expérience unique d'un siècle où il fallait 'savoir risquer sa vie'."
    /> Lola CAUL-FUTY FRÉMEAUX

  • "Dans le monde classique, le mariage était un sacrement et l'amour, s'il survenait, une heureuse surprise. Aujourd'hui, c'est l'amour qui est sacré et le mariage n'en est qu'une possibilité parmi d'autres. Il a été concurrencé, en Europe du moins, par d'autres formes d'union ou de contrat. Le mariage d'inclination était supposé répondre aux défauts du mariage de raison : lieu de l'oppression de la femme par l'homme, vile entreprise commerciale, étouffoir pour les deux sexes. Mais le conte de fées ne se passe pas exactement comme nous l'avions cru : depuis les années 70, le sentiment, triomphant, ronge l'institution de l'intérieur et la délégitime. Explosion des divorces, multiplication des solitaires, choix du célibat : la passion amoureuse, dans son élan, va t'elle détruire le mariage ou du moins le relativiser ? Sera-t-il bientôt réservé à une élite de happy few qui persisteront à s'unir officiellement quand la majorité batifolera au gré de ses passades et de ses virevoltes ?" Pascal BRUCKNER
    Dans la tradition historique des auteurs lisant leurs oeuvres, Gustave Flaubert dans son « gueuloir », Albert Camus interprétant L'Étranger ou Marcel Pagnol incarnant La Gloire de mon père, Pascal Bruckner nous offre une lecture sensible de son essai, qui contribue à mieux comprendre sa pensée. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • «Celui qu'on nomme Bussy-Rabutin est l'un des plus fameux libertins du Grand Siècle. Apprécié du roi pour ses qualités militaires et ses talents de plume, il fut reçu à l'Académie française en 1665. Pour autant, son comportement avait déjà conduit Richelieu à l'envoyer méditer à La Bastille. Ses duels et ses aventures galantes le rangent parmi la jeunesse indisciplinée de la fin du règne de Louis XIII et de la Régence. En 1666, il fut envoyé en exil sur ses terres où il resta dix-sept ans. Il s'employa à écrire ses Mémoires, à entretenir une volumineuse correspondance avec ses amis et sa cousine la marquise de Sévigné. Le Grand Siècle sans les lettres spirituelles de Rabutin serait plus terne.» Daniel HENRI-VINCENT
    Daniel Henri-Vincent, fondateur de la Société des Amis de Bussy Rabutin a sélectionné les lettres et extraits d'oeuvres où l'art d'écrire du gentilhomme bourguignon se révèle pleinement. Marcel Bozonnet, sociétaire et administrateur de la Comédie Française, lui prète sa voix et fait revivre tout l'esprit libertin du siècle de Louis XIV. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • DOCUMENTS SONORES RECUEILLIS PAR PAROLES-IMAGES ET SONS SOUS LA DIRECTION DE PIERRE GUÉRIN
    Livret PAR CLAUDE DUMOND PRÉFACÉ PAR MARIE-JOSÉE CHOMBART DE LAUWE
    "Qui répondrait en ce monde à la terrible obstination du crime, si ce n'est l'obstination du témoignage ?"
    Albert CAMUS
    "Au lendemain de la victoire sur le nazisme et de la libération des camps, l'ampleur des crimes qui y ont été perpétrés a bouleversé la conscience universelle.Les déportés ont été plongés dans l'univers concentrationnaire, celui des camps d'extermination, où la majorité d'entre eux était exterminée, du bébé au vieillard,dès l'arrivée, dans les chambres à gaz, celui des camps de concentration, où ils mouraient d'épuisement suite aux multiples sévices.Chaque déporté a connu une petite partie de l'univers concentrationnaire qui forme un tout aux multiples facettes. Dans les itinéraires qui vous sont présentés dans cet album de 4 CD, chacun décrit sa trajectoire, son expérience personnelle et celle de ses compagnons de captivité, qu'il ne prétend pas généraliser à l'ensemble de la déportation. Ils sont très différents, résistants, juifs, juif résistant, femmes et hommes. Le nombre important de récits réunis depuis plus de 50 ans permet de cerner la complexité et l'unité du système concentrationnaire. Les élèves des établissements scolaires sont toujours très sensibles à la présence des déportés qui viennent témoigner dans leurs classes. Mais ceux-ci peuvent de moins en moins le faire en raison de leur âge. Bientôt leur génération va disparaître : les voix des témoins des camps leur parviendront grâce à de tels enregistrements irremplaçables."
    Mme Chombart de Lauwe Présidente de la Fondation pour la mémoire de la déportation.

  • Ce coffret 3 CD réalisé par l'association Paroles, Images et Sons présente un corpus rares de témoignages des petites gens du monde paysan : ouvriers agricoles, petits exploitants ou domestiques de ferme enregistrés par les praticiens de la méthode Freinet entre les années 1960 et 1980. Un diaporama unique sur la France rurale de la Belle Époque à l'Entre-deux guerres, celle d'avant l'électricité, l'exode rural et la mécanisation. Pénibilité du travail, rudesse des rapports sociaux, poids des traditions et fierté paysanne, ce coffret permet une formidable plongée dans un monde oublié, beaucoup moins documenté que le monde ouvrier urbain et qui pourtant s'est radicalement transformé au cours de ce premier XXe siècle. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • "L'enregistrement de Pierre Mendès France avec Jean Lacouture ne devait faire l'objet que de cassettes de travail dont la qualité acoustique est loin de ressembler aux habituels entretiens édités par Frémeaux & Associés. 
    Cependant, le témoignage incarné de celui qui reste l'un des plus grands hommes politiques français du XXe siècle et qui aura revalorisé le statut d'homme d'action par la mise en pratique de valeurs morales, se devait d'entrer dans La Librairie sonore pour prendre place, de façon pérenne, parmi les grandes archives politiques et historiques que nous nous efforçons de sauver de l'oubli.
    L'historien Jean-Yves Patte a conservé l'ordre chronologique des discussions en ne gardant que les séquences audibles et des extraits supplémentaires, comme les anecdotes de Mendès France sur les recherches des nazis ou sa rencontre avec Léo Lagrange.
    Cet enregistrement, témoignage posthume restauré et présenté par Jean-Yves Patte, n'aurait pu voir le jour sans le concours de la succession Pierre Mendès France et de M. Jean Lacouture - qui nous a fait l'amabilité de rédiger la préface du livret."
    Patrick Frémeaux

  • Quels sont les fondements du catastrophisme dans lequel nous vivons ? Pascal Bruckner, philosophe et romancier, nous interpelle de façon saisissante en s'interrogeant, dans une réflexion libre, sur Le Fanatisme de l'Apocalypse. Cette formule rend compte du climat actuel de dramatisation et de suspicion lié à certaines dérives écologiques et dévoile le danger du discours apocalyptique né d'un amalgame entre science et superstition. De la « nourriture poison » aux « médicaments tueurs » sans oublier l'écologie culpabilisatrice, Pascal Bruckner examine différents domaines de notre société pour mieux comprendre ses mécanismes. Ses réflexions foisonnantes se cristallisent en une observation lucide de notre temps où règne la propagande par la peur. Un discours optimiste qui propose une alternative à la désespérance en encourageant à parier sur le génie humain, à avoir confiance en la capacité de l'homme à se dépasser. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • « La renommée de Le Corbusier est telle que son seul nom symbolise une sorte de renaissance architecturale liée à la reconstruction du pays suite à la Deuxième Guerre mondiale. Créateur d'une écriture nouvelle de la construction de l'espace, sa réflexion s'inscrit dans un début de XXe siècle riche en remise en cause des académismes artistiques hérités du passé. Le Corbusier (1887-1965) se fait d'abord connaître des milieux artistiques de la capitale par sa peinture. Il affine sa vision du monde aux côtés de son camarade Amédée Ozenfant, avec qui il fonde le mouvement puriste et la revue L'Esprit nouveau lui permettant d'affirmer sa philosophie de l'art et du beau. Au-delà de son oeuvre parfois controversée d'architecte, Le Corbusier est bel et bien un acteur incontournable de son temps et des libertés qui s'y sont inscrites. Le présent disque propose des archives de l'Institut National de l'Audiovisuel. En premier lieu, un entretien de 1951 avec Robert Mallet (nous sommes alors peu avant l'inauguration de la Cité Radieuse de Marseille) ainsi qu'un entretien de 1962 avec Georges Charensol (soit l'époque du Musée national d'art Occidental de Tokyo). Ces deux enregistrements rares dépassent le rêve artistique de l'architecte pour atteindre ses préoccupa­tions sociales, son pari sur le bonheur des autres, et nous révèle une face intime et incarnée d'un mythe français du XXe siècle. » Patrick Frémeaux
    "La science ne progresse qu'à force de rigueur. L'esprit actuel, c'est une tendance à la rigueur, à la précision, à la meilleures utilisation des forces ett des matières, au moindre déchet, en somme une tendance à la pureté." Amédée Ozenfant et Charles-Edouard Jeanneret, "Après le cubisme", 1918 - rééd. 1999 Altamira

  • Ce coffret la seconde moitié de l'intégrale des entretiens radiophoniques entre Paul Léautaud et Robert Mallet suivi des entretiens inédits de Julien Benda et Paul Léautaud réalisée sous la direction d'Edith Silve ( Chargée de la publication des oeuvres inédites de Paul Léautaud). Les entretiens Léautaud-Mallet sont considérés comme une oeuvre radiophonique qui fait référence à la fois dans le monde des Lettres et des Arts mais aussi dans l'histoire du journalisme et des média. Pour la première fois, l'INA et Frémeaux & Associés éditent, avec le concours de la Scam, l'intégrale des célèbres entretiens de Paul Léautaud avec Robert Mallet.
    Patrick Frémeaux
    « Un écrivain qui reçoit un prix littéraire est déshonoré. » 
    Paul Léautaud - Extraits des Entretiens avec Robert Mallet
    Il est là dans les studios, le petit bonhomme qui avait pourtant bien dit à Robert Mallet qu'il ne viendrait pas à la radio : 'je ne suis pas un cabotin !' Il vient pour médire de tous et de tout. On dit que les rues se vident à l'heure des entretiens et que de Charles de Gaulle aux étudiants qui s'entassent dans les bars du quartiers latin, tous écoutent avec ravissement ce redoutable petit vieillard attaquer les plus illustres gloires de la littérature française.
    Lequel va être la marionnette à abattre aujourd'hui ? L'émission est explosive et on surnomme Léautaud la dynamite des ondes. La dynamite à quatre-vingts ans et elle est plus active que jamais. La poésie de Valéry ? - ça ne m'intéresse pas du tout, répond Léautaud, c'est de la fabrication. Je le dis toujours, il n'y a pas, pour moi, dans toute l'oeuvre de Valéry un seul vers qui vaille celui de Verlaine : l'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable. Et pan ! Un coup de canne sur le plancher en guise de ponctuation. Sa famille et ses maîtresses ont droit au même traitement que les gens de lettres. Sa mère ? une petite catin. Son père ? Un coureur de jupons. Ses maîtresses ? Seul le sexe compte, surtout pas de coeur dans l'affaire.
    Il s'affiche comme un sans foi ni loi et ses propos sont si provocateurs qu'il faut bien, parfois, censurer ses débordements. Et pourtant, la douceur, l'amour, la tendresse sont là lorsqu'il évoque son enfance, les animaux abandonnés qu'il recueille, ou les poètes qu'il aime, comme Verlaine, Charles Guérin. Tenir son journal entouré de ses chats représente la seule forme de bonheur qu'il connaisse.
    Cet écrivain qui parle à travers un masque sous lequel il dissimule sa fragilité, sa pudeur, sa peur de la mort et de l'amour, est bien un grand acteur dont les entretiens avec Robert Mallet en sont le témoignage. Les centaines de lettres qu'il reçut des auditeurs prouvent l'immense intérêt qu'il suscita en 1951. Aujourd'hui, ces entretiens font partie de notre patrimoine national.
    Edith Silve

  • Pour la première fois, des enregistrements historiques de Léopold Sédar
    Senghor sont remis à la disposition du public sous la direction de Philippe Sainteny dans le cadre des émissions radiophoniques de RFI. Les archives sonores, ici réunies, de l'Institut National de l'Audiovisuel et de Radio France Internationale, nous permettent de redécouvrir l'une des figures marquantes de l'Afrique contemporaine. Reconnu à la fois comme un des grands poètes de son temps et comme une icône de l'homme politique moderne, Senghor marque de son destin l'histoire du Sénégal et de l'Afrique mais aussi celle de la francophonie. En un CD, RFI, l'INA et Frémeaux & Associés vous permettent de découvrir ce véritable héritage intellectuel et sensible à la fois, incarné par la voix d'un des plus grands acteurs de l'histoire du 20ème siècle. Patrick Frémeaux

empty